Référence multimedia du sénégal
.
Google

Le député Bamba Ndiaye sur la gestion de l'Anoci : «Nous ne saurions nous faire l’avocat du diable»

Article Lu 1718 fois

Le livre du journaliste Abdou Latif Coulibaly, ‘Contes et décomptes de l’Anoci’ fait encore des vagues. Le député Mamadou Bamba Ndiaye, secrétaire général du Mps/ Selal et membre du groupe parlementaire libéral affirme que la controverse autour de la gestion de l’Anoci a fini de créer un malaise chez les souteneurs du régime.



Pour éclairer la lanterne des Sénégalais, suite aux révélations de Abdou Latif Coulibaly faites sur la base de documents officiels, le député Mamadou Bamba Ndiaye estime qu’il est du devoir des autorités de l’Anoci de s’expliquer. Dans un communiqué de presse, le député déclare que ‘ces accusations récurrentes ne sont certes pas nouvelles, mais le silence des principaux concernés est devenu troublant et inquiétant’. C’est pourquoi, il demande ‘que la lumière soit faite sur la gestion de l’Anoci, dans un cadre indépendant et crédible’. Ce faisant, le député membre de la majorité agite l’idée d’une commission parlementaire d’enquête pour mettre la lumière sur cette affaire. A l’image de celle qui avait été mise en place en 2003. Cette année, l’actuel maire de Dakar et député socialiste à l’époque, avait demandé l’installation d’une commission parlementaire d’enquête après la sortie du livre ‘Wade, l’opposant au pouvoir. L’alternance piégée ?’ du même auteur, Latif Coulibaly. La publication du journaliste faisait état de fonds publics dépensés pour la rénovation de l’avion présidentiel et le dédommagement de la famille de l’ancien vice-président du Conseil constitutionnel, Me Babacar Sèye assassiné en 1993, au lendemain de l’élection présidentielle.
La présentation du bilan de l’Anoci et le passage du président du Conseil de surveillance, Karim Wade et de ses hommes devant les députés, en commission n’a pas, pour autant, clos le débat. Et Bamba Ndiaye fait savoir que ‘la controverse sur le bilan financier de l'Anoci, qui entretient la confusion dans le pays, nous met (les souteneurs du pouvoir, Ndlr) mal à l’aise’. Aussi estime-t-il que ‘les auteurs d'éventuelles malversations, quels qu'ils soient, devront en répondre devant la Justice qui doit être la même pour tous’.

Ce n’est pas une volonté de mettre des bâtons dans les roues du fils du président qui motive les suggestions du député, semble-t-il. Mais ses arguments sont clairs : ‘Acteurs de l’alternance, nous ne saurions déroger à notre engagement pour une gestion vertueuse des ressources nationales, ni renoncer à l’idéal de transparence qui nous a mobilisés en 2000. Nous ne saurions non plus nous faire l’avocat du diable. Nous ne pouvons que dénoncer et condamner toute dilapidation des ressources nationales, comme nous le faisions sous l'ancien régime’.

Khady BAKHOUM
Source Walfadjri

Article Lu 1718 fois

Vendredi 28 Août 2009





1.Posté par NDIAWS le 28/08/2009 13:20
tu te réveilles enfin ou tu sens que le vent commence à tourner car c'est pas la 1ére fois que des scandales éclatent

2.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 28/08/2009 20:26
Nous sommes à la phase finale de ce funeste festival de guenons !


Viviane qui maintient Ablaye sous calmants fait lancer des rumeurs..

Ainsi on prétend qu'elle pourra nommer sa fille chérie Sindjély, à un poste de responsabilité .

La fille pourra ainsi rendre des comptes , le cas échéant.

Au delà du népostisme maladroit , cela pourrait servir à montrer l'incompétence de son frère Robert Karim. La troisième roue de secours s'appele Sindjély.



Viviane nous nargue, mais la blague immanente ne va pas tarder à les larguer .

Le pauvre PDS risque de ne plus revoir Laye Wade, car sa femelle ne va pas tarder à le placer en maison de retraite.

3.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 29/08/2009 00:41
Projection d'analyse comportementale d'un vieux feinteur ( 27/08/2009).



Le Pdt Wade père du PD du même nom est arrivé ce mardi 1er septembre 2009 à l'aéroport Sédar SENGHOR.

Wade est apparu serein.

Sa première déclaration a été faite en wolof , pour se soustraire à la critique des médiats internationaux .

Wade a déclaré en subtsance:

" j'ai lu le livre ( têrêbi ) qui parle de la gestion de l'Anoci que dirigeait un certain Baldé .

Les gosses qui ont entouré mon fils ont probablement commis des fautes de gestion. Ils n'ont pas suivi mes instructions . Je vais réflechir sur la manière dont il faudra les sanctionner .

D'ailleurs, je vous signale que je viens de signer le decret qui suspend toutes les activités de l'Anoci en attendant de la dissoudre. Eh binn , tout cela ne peut continuer. Viviane m'a dit que mon fils Karim s'est laissé abuser..
.
Pour les inondations , c'est la conséquence directe de la politique de Senghor et Lamine Guèye durant la Loi cadre en 1958 etc..... "

Discours prononcé en wolof ce 1er septembre par WAde, de retour de ses soins en Suisse et en France .

Paabi ngand'leu

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State