Référence multimedia du sénégal
.
Google

Le conservateur en chef du parc sonne l'alerte : Les éléphants menacés de disparition du parc Niokolo-Noba

Article Lu 1396 fois


Les éléphants sont devenus invisibles depuis trois ans au parc national de Niokolo-Koba situé dans la région de Tambacounda (est), a indiqué le commandant Samuel Diémé, conservateur en chef du parc, affirmant que selon les empreintes relevées, ils ne sont pas plus de trois.

‘Les éléphants sont invisibles au parc depuis trois ans, parce qu'ils se sentent menacés. Ils sont en nombre très réduit. Nous craignons que les éléphants disparaissent du parc’, a déclaré le commandant Samuel Diémé, conservateur en chef du parc de Niokolo Koba, interrogé samedi par Radio France Internationale. Leur présence est matérialisée par des ‘empreintes que nous avons relevées’, a dit le conservateur. Ces traces datent d'au moins de deux ans, a-t-il précisé. ‘Nous avons mis en place une équipe chargée de rechercher les éléphants. C'est cette équipe qui a permis de savoir qu'ils sont encore présents dans le parc, mais ils se cachent’, a expliqué le commandant Samuel Diémé. Il a dit que les traces relevées sont, entre autres, les crottes, les feuilles des arbres qu'ils arrachent pour se nourrir. M. Diémé a souligné l'inexistence d'un inventaire précis sur le nombre d'éléphants, rappelant qu'il y a quelques années, on parlait d'un nombre de 50 pachydermes.
Sur les causes de cette situation, il cite le braconnage. A ce sujet, il a annoncé la mise en place d'un programme de ‘protection’ et de ‘repeuplement’ des éléphants avant l'introduction d'espèces du Burkina Faso. ‘Nous essayons de mettre en place un dispositif de protection des éléphants. Mais ce programme de repeuplement n'a pas réussi pour des raisons indépendantes de notre volonté. Nous manquons de moyens malgré la volonté du gouvernement sénégalais’, a-t-il fait remarquer.

L'Unesco a classé, au mois de juin dernier, le parc national de Niokolo-Koba parmi les sites en péril. Le parc est par ailleurs classé patrimoine mondial. Samuel Diémé a annoncé ‘un programme d'action prioritaire (qui) va être soumis aux partenaires’, estimant toutefois qu'il faut ‘un gros financement pour sauver le parc’. En outre, a-t-il ajouté, il faut ‘une bonne stratégie de communication’ en direction des populations riveraines du parc, pour qu'il y ait moins de feux de brousse.

(Aps)
Source: Walfadjri

Article Lu 1396 fois

Lundi 17 Septembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State