Référence multimedia du sénégal
.
Google

Le chauffeur de «7 places » voulait abuser sexuellement de sa cliente

Article Lu 1734 fois


Qu'est-il réellement arrivé à Diabel Diakhaté, chauffeur d'un véhicule de transport en commun «7places »? L'homme, piqué par une pulsion libidinale démesurée, n'a trouvé mieux à faire que de s'acharner sur la dame Khady Guèye, la seule cliente qui était à bord du véhicule. La dame se rendait à Tivaouane et le chauffeur voulait lui imposer vaille que vaille une relation sexuelle. Un harcèlement d'une violence telle que la dame s'en est sortie avec une incapacité temporaire de travail de 25 jours. L’affaire a terminé au parquet via la police.
Ce voyage Khady Guèye, âgée de 47 et demeurant à Tivaouane au quartier « Cogne Diacka » ne l'oubliera pas de sitôt. C'était dans la nuit du 15 au 16 juillet dernier. En provenance de Dakar, Khady, comme les autres clients qui avaient pris départ au garage «Poste Thiaroye», descend devant la gare routière de Thiès où devait s'arrêter le véhicule. Alors qu’elle attendait un autre moyen de transport pour prolonger sa route, le chauffeur du «7places», qui venait de la débarquer avec les autres passagers, freine devant elle et lui propose de l'amener jusqu'à Ndiakhaté, situé à quelques kilomètres de Tivaouane. Touchée par la gentillesse qu'affichait le jeune homme de 34 ans, elle s'engouffre dans le véhicule et prend place près du chauffeur. À peine sorti de Thiès, aux environs du village de Lalane, le chauffeur commence à la draguer. Alignant l'acte à la parole, il fait balader sa main sur le corps de la dame, raconte celle-ci à la police. Face à une telle audace, elle signale l'avoir insulté en lui faisant savoir qu'elle pouvait être sa maman, car ayant des enfants de son âge. Au moment où elle a voulu sortir du véhicule, le jeune homme s'est excusé. Mais c'était sans compter avec la détermination du jeune chauffeur qui, arrivé à hauteur du village de Lam-Lam, bifurque sur la route latéritique menant vers la brousse pour s'éloigner avec «sa proie». C'est ainsi que la dame l'a empoigné. Il s’ensuit une violente dispute à l'intérieur de la voiture qui commençait à slalomer dans la brousse. Voyant le danger car le véhicule filait directement vers les rails, la dame ouvrit la portière et se jeta dehors. «Mes jambes étant restées dans le véhicule, le chauffeur m'a traînée sur une bonne distance avant de s'arrêter. Le chauffeur avait arraché mon grand boubou et mon soutien-gorge lors de la dispute. J'ai couru pour chercher de l'aide, mais Diabel m'a rattrapée, m’a tordu le bras, m’a jetée par terre et a tenté de me violer. Je me suis farouchement opposée en me débattant au point de réussir à me débarrasser de son emprise pour courir jusqu'à la route nationale», déclare Khady Guèye. Et de poursuivre : «C'est là-bas qu'il m'a trouvée. Il s'est agenouillé devant moi et m'a prié de l'excuser. Il disait qu'il n'était pas maître de ses actes ». Sachant qu'il faisait nuit et qu'il n'était pas sûr pour une femme de rester seule dans la zone, elle a fait semblant d’accepter ses excuses parce qu’il lui avait promis de la ramener jusqu’à Tivaouane. «Arrivé à la ville sainte, il m'a tendu un billet de 5000F en me suggérant de dire à ma famille que j'ai été victime d'un accident. À hauteur du commissariat de police, je lui ai demandé de s'arrêter. Flairant que je voulais faire une déposition, il a brusquement fait demi-tour et m'a ramené jusqu'à Thiès, vers la route de Mont Rolland. En cours de route, entre Tivaouane et Ndiakhaté, il s'est arrêté et m'a menacée », raconte-t-elle. Des accusations que Diabel Diakhaté a catégoriquement réfutées. Pour lui, c’est une histoire montée de toutes pièces par cette dame. «Je l’ai prise au garage poste Thiaroye et je l'ai amenée à Thiès. Je ne l’ai plus revue depuis car je suis retourné à Dakar la même nuit avant de prendre la direction de Ziguinchor où je suis resté du 17 au 23 juillet», dit-il. Mes les déclarations de son patron, Cheikh Diakhaté, le chargeront davantage. «C’est Madiop Khoulé du regroupement des chauffeurs de Tivaouane qui m'a informé de la situation et je suis allé chez la dame pour lui présenter des excuses», témoigne le patron du mis en cause qui a été déféré au parquet au terme de sa garde-à-vue.

NDATTE DIOP
Source: L'observateur

Article Lu 1734 fois

Mercredi 1 Août 2007





1.Posté par mima le 01/08/2007 18:16
cle jeune homme est un fou alié un obsédé sexuel si cétait sa maman elle n'oserai pas la touché il a certainement pri quelke chose un chima cali ou des pions pour abuisé de la dame

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State