Référence multimedia du sénégal
.
Google

Le budget de l’organisation du procès de Hissène Habré évalué à 18 milliards de FCFA

Article Lu 1462 fois


Le budget de l’organisation du procès de Hissène Habré évalué à 18 milliards de FCFA
Dakar, 21 mai (APS) - Le budget destiné à l’organisation du procès de l’ancien président tchadien Hissène Habré a été évalué à 18 milliards de francs CFA, avec toutefois la possibilité de le revoir en hausse, a annoncé mercredi à Dakar, le ministre de la Justice Madické Niang.



’’Aujourd’hui nous en sommes à un budget de 18, 5 milliards’’, a affirmé le ministre de la Justice, notant que l’organisation, les salaires des magistrats, entre autres, sont évalués à 11 milliards.

Toutefois, a-t-il indiqué, la sécurité des biens de l’accusé n’est pas prise en compte dans cette somme. Et la ‘’sécurité a un coût’’, a-t-il noté lors d’une réunion destinée à faire un bilan d’étape avec les partenaires au développement, les organisations de défense des droits de l’homme, entre autres depuis que le Sénégal a obtenu de l’Union africaine en juillet 2006 le mandat de juger l’ancien président tchadien.

’’C’est pourquoi, nous pensons qu’avec le rapport de l’Union européenne, il y aura une augmentation’’, a ajouté le ministre de la Justice qui a promis aux partenaires au développement de partager avec eux les recommandations de ce document.

Au début, le groupe de travail avait évalué le budget à 43,360 milliards, a indiqué M. Niang, avant de relever que le président de la République Abdoulaye Wade l’avait jugé ‘’excessif’’. C’est ainsi que des ‘’rubriques significatives’’ telles que l’acquisition de véhicules, la construction d’infrastructures, la formation de magistrats, ont été ‘’supprimées’’.

Après la réunion de bilan d’étape, un rapport ou un pré rapport sera demandé aux experts de l’UE européenne et sera envoyé à tous ceux qui sont concernés, a-t-il encore annoncé, précisant qu’une rencontre avec le groupe de travail sera organisée pour prendre en charge leurs observations. Cela avant la tenue de la table ronde des bailleurs de fonds.

’’Nous sommes dans l’attente des prochaines échéances, tout en nous attendant à ce que les évaluations soient raisonnables’’, a pour sa part relevé l’ambassadeur de France au Sénégal Jean-christophe Ruffin. Il a salué l’’’élan supplémentaire’’ qui a été donné au travail de préparation du procès de Habré, depuis l’arrivée de Madické Niang à la tête du département de la Justice.

’’Nous avons besoin d’un accompagnement financier’’, a ajouté Madické Niang, rappelant que le président Wade avait averti que ‘’le Sénégal n’avait pas les moyens d’organiser ce procès’’. ‘’Il faut l’assistance de l’UA et des partenaires’’, a-t-il insisté.

L’Etat du Sénégal a inscrit un milliard dans son budget en cours pour la préparation du procès de Habré, et c’est ce montant qui couvre les dépenses faites actuellement, a noté le ministre tout en soulignant que cette somme est ‘’relativement insuffisante’’.

Source: APS

Article Lu 1462 fois

Jeudi 22 Mai 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State