Référence multimedia du sénégal
.
Google

Le berger décapite sa femme qui voulait se faire belle malgré lui

Article Lu 1820 fois


Un berger s'est constitué prisonnier samedi au commissariat de Ranérou (région de Matam, nord) où il s'est présenté avec ...la tête décapitée de sa femme coupable à ses yeux d'avoir passé outre l'ordre qu'il lui avait donné de ne pas se tresser avec des mèches, rapporte la Radio futurs médias (RFM).

Selon la station privée, l'homme âgé de 32 ans aurait agi par jalousie, car sa femme, 20 ans et deux enfants, était naturellement très belle et il ne voulait rien entendre quand elle désirait en rajouter à sa plastique.

C'est sur ces entrefaites que le berger avait refusé de donner à sa femme de quoi se faire les cheveux à l'approche de la fête de la Tabaski. Qu'à cela ne tienne. Elle sollicite l'appui de ses parents et, profitant du départ de son mari avec son troupeau, elle s'en va se faire de belles tresses avec des mèches. Constatant cela, à son retour au domicile conjugal situé dans un village de Ranérou, l'homme pique une grosse colère et se met à battre sa femme avec une ceinture.

Ce fut fait avec une violence telle que n'en pouvant plus de supporter les coups, la jeune épouse s'agrippe aux parties intimes de son mari, histoire de lui faire cesser la bastonnade. Au comble de l'indignation, il sort son couteau qui lui pendait à la cuisse et tranche la tête de sa femme. C'est avec ce macabre attirail qu'il a filé ventre à terre à la police de Ranérou pour raconter son forfait et se constituer prisonnier.

Les policiers sont retournés avec lui sur les lieux du crime pour constater les faits avant de le mettre en garde à vue dans les locaux du commissariat.

Source: APS

Article Lu 1820 fois

Dimanche 16 Décembre 2007





1.Posté par don mike le 16/12/2007 15:06
c'est vraiment dommage mais ça devient plus qu'enervant ces histoires de peuls qui sont certes des bergers mais pas des bouchers d'hommes cas mème.Je crois qu'il est vraiment tant qu'on agisse rapidement,parce que des gens qui n'hesitent pas à se faire justice eux-mèmes si justice il y a bien sur.Ces individus ne peuvent pas etre les plus jalous au monde pour agir de la sorte.Aussi faut-il souligner que l'origine du problème se touve bien plus loin.Ces "fillettes" qu'on oblige à se marier à des hommes de la tranche de leurs pères,c'est quasi impossible d'interdire à ces dernières de ne pas se mettre au diapason de leurs consoeurs

2.Posté par citoyen le 16/12/2007 18:20
Si seulement nous pouvions méditer et puis imiter la Miséricorde divine, Combien de fois faisons-nous fausse route, par nos péchers multiples: en blasphémant, en trichant, en volant, en forniquant, en mentant, en détournant les déniers publics; et Pourtant Dieu, bien que nous interdisant tout cela, reste Eminamment Patient avec nous, en ne nous chassant pas (encore moins nous décapiter) de Son Territoire.
Quand l'accusé devient juge, le drame n'est pas souvent trop loin.
Vive la République, l'espace des hommes sensés, épris de liberté et de valeurs humaines positives. Vive le Sénégal
http://enfantcle.overblog.fr


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State