Référence multimedia du sénégal
.
Google

Le Sénégal sous Wade : les métiers promus au détriment de l’entreprise

Article Lu 11154 fois

XIBAR.NET (Dakar, 12 Septembre 2009) Si ce sont les secteurs économiques qui assurent le décollage d’un pays et son rayonnement, le Sénégal de Wade pourrait bien s’éterniser au sol : il a fait la promotion de fonctions libérales à la place des entrepreneurs et agriculteurs.



Le Sénégal sous Wade : les métiers promus au détriment de l’entreprise
Pendant que les sociétés nationales battent de l’aile, si elles n’ont pas mis la clef sous le paillasson, des individualités s’affirment. Elles sont ce que l’on appelle en Russie des « charognards ». Ces rapaces se nourrissent de cadavres. Ce sont, en particulier les huissiers, les avocats et les experts. Une entreprise à une difficulté, les uns et les autres jubilent sous cape ; la nourriture étant là. C’est d’abord l’huissier qui se présente, puis surgissent les conseils. Les experts entreront dans la danse, pour « mieux édifier » les magistrats. Les auxiliaires de justice surveilleront les alentours, le temps de terminer les restes. Ce sont les uns et les autres qui pavanent, aujourd’hui, dans des carrosses de prestige, toutes vitrées tintées. Or, leurs professions libérales rapportent peu au trésor public. Car, ce sont les entrepreneurs qui créent de la plus-value. Ce sont les entreprises qui créent le plus d’emplois et assument plus de charges. Or, ce sont elles que le régime libéral a asphyxiées : les sociétés publiques sont en agonie, faute de politique claire, cohérente et soutenue. Les entreprises privées déposent de plus en plus leurs bilans, du fait de la dette intérieure. L’agriculture, également, se meurt. Or, il y avait plus de travailleurs dans un champ que dans un cabinet d’avocat et plus de bras dans une pirogue que dans un bureau d’expert. Il s’agit donc d’inverser la tendance, en redorant l’économie. Mais, le régime libéral y parviendra-t-il ? En tout cas le président de la République, son Premier ministre et le ministre de la Justice sont tous des avocats. C’est probablement ceci qui explique cela. Mais quand même, pour l’intérêt du Sénégal, à moins de trois ans de la fin du second mandat de Me Wade, vivement des changements au profit des secteurs primaire, secondaire et tertiaire !

La Redaction

Article Lu 11154 fois

Samedi 12 Septembre 2009





1.Posté par Analyste le 12/09/2009 17:47
Cet article n'a aucun sens. Il est dénué de tout fondement. Comment Wade fait-il la promotion des métiers d'avocat, d'huissier et d'expert? Et prétendre qu'il en est ainsi parce que le ministre de la justice, le PM et le PR sont tous des avocats relève du ridicule, l'auteur laissant entendre que depuis l'Alternance on a un PM et un ministre de la justice avocats. Il est vraiment facile d'aligner des conneries pareilles pour attaquer Wade et son régime. Si Xibar veut faire dans la presse d'opposition en attaquant, sur tout et rien, Wade et son régime, ses journalistes devraient mieux se cultiver et chercher a dire des choses crédibles. N'est pas Latif Coulibaly ou SDJ qui veut!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State