Référence multimedia du sénégal
.
Google

Le Président Wade remercie tous les Sénégalais pour leur « mobilisation exceptionnelle »

Article Lu 1450 fois

Le président sénégalais Me Abdoulaye Wade, a remercié lundi ses compatriotes pour « la mobilisation exceptionnelle » autour de la 11è session de l’Organisation de la conférence islamique (OCI) prévu du 13 au 14 mars 2008 à Dakar, la capitale.



Le Président Wade remercie tous les Sénégalais pour leur « mobilisation exceptionnelle »
«Les Sénégalais se sont appropriés le sommet », s’est félicité le président Wade dans une déclaration à la Radiodiffusion télévision sénégalaise, au cours d’une visite du site d’accueil de l’OCI, l’hôtel Méridien Président, et des chantiers de la Corniche ouest qui a été réaménagée en vue du sommet. «Je voudrais remercier les Sénégalais pour la mobilisation exceptionnelle qui a été faite », a dit le président Wade, soulignant sa grande satisfaction à l’endroit des Sénégalais qui ont agi « comme si le sommet était l’affaire de chacune et de chacun », a indiqué le chef de l’Etat.

Se disant frappé par une telle mobilisation, le président Wade a indiqué n’avoir jamais vu des populations se mobiliser avec autant de détermination autour d’assises internationales, alors qu’elles savent qu’elles ne pourront pas approcher le site du sommet.

«Je ne sais pas si quelqu’un a déjà vu une organisation internationale tenir ses assises quelque part avec toute une population mobilisée dans les quartiers, alors que ces mêmes personnes savent qu’elles ne seront pas ici (le site) le temps du sommet », a-t-il dit.

«C’est toute une nation qui est debout pour le succès de ce sommet », a-t-il encore dit.

Le 11è sommet de l’OCI qui aura lieu les 13 et 14 mars n’est pas sans causer des désagréments aux stations services, les chantiers en construction, les gérants de boîtes de nuit, situés dans le pourtour du circuit qu’emprunteront les hôtes du sommet.

Le préfet de Dakar a, au nom de l’Etat, interdit du 1er au 15 mars certaines activités par mesure de sécurité.

Sept stations services de la capitale seront fermées du 11 au 15 mars, les chantiers de construction de bâtiment et la vente de produits inflammables arrêtés et interdit durant la même période.

Source: APA

Article Lu 1450 fois

Mercredi 5 Mars 2008





1.Posté par doudou le 05/03/2008 10:20
gorgui WEDI, il faut arrêter de mentir., encore mentir et toujours mentir.

2.Posté par mob le 05/03/2008 10:50
s'il ne depende que de moi ces rois et princes arabes ne meritent pas de souiller notre sol n'est ce pas eux qui regardent les palestiniens mourir tout les jours sous l'occupation humilliante et raciste d'israel un etat terroriste qui n'a jamais respecte les resolutions de l'onu occupe les terres tue les enfants innocents avec la complicite de l'occident .personne ne doit les critiquer au risque d'etre taxer de faciste parcequ'ils se cachent derrier la soah pour faire leur ignoble besogne nous les africains ce qu'on a subit est 2000 fois plus grave que la soah alors on doit pas accepter qu'en 2008 encore un peuple est traite comme ca le sommet de l'oci n'aura de sens que quand ils diront a israel basta basta basta basta

3.Posté par REEW le 05/03/2008 12:45
Il ne faut pas remercier les sénégalais mais leur demander pardon pour la Gêne occasionnée par ces travaux mal pensés et non aboutis. Il faut demander pardon aux sénégalais qui ont vu leur activité réduite par ces travaux de l'oci. Il faut demander pardon aux sénégalais pour avoir, à leur nom, détourner une bonne partie des fonds alloués pour cette organisation. Il faut demander pardon aux sénégalais d'avoir gagé la vie de leurs enfants sur des années pour les caprices de la famille Wade. Il faut demander pardon aux sénégalais de les avoir diviser en affichant l'appartenance confrérique de leur "fou de président" et en allouant des sommes et des limousines au chef de cette confrérie (la honte)....... Liste à compléter, merci

4.Posté par GASSAMA TORONTO le 05/03/2008 15:23
C' EST A VOUS PRESIDENT MERCI DE TON TRAVAIL EXCEPTIONNEL RENDU A TON PEUPLE , QUE LE SEIGENEUR TE GARDER SI LONGTEMPS AVEC SANTE DE FER, LAISSONS LES JALOUX A COTES QUE DIEU LES GUERISSE. CORDIALEMENT.

5.Posté par excedé le 05/03/2008 17:30
Wade dois penser que les senegalais sont ce qui l'ont elu meme s'il pense qu'ils ne poeuvent plus le demettre il doit les respester et ne pas les traiter comme ses choses a lui en leur infligeant TOUTES CES HUMILIATIONS.
ETRES ETRANGER CHEZ SOIT EST LA PIRE DES HUMILIATIONS SURTOUT VENAT DE LA PART DE QUELCUN QU4ON A TRAITER EN AMI. j'ai honte pour nous qu'elle

6.Posté par Diadieuf Wade le 06/03/2008 14:13
Diadieuf, Président Wade

Nous sommes à quelques jours du sommet de l’OCI. Moment ne pouvait être plus propice pour moi de rendre un hommage appuyé à Maître Abdoulaye Wade, Président de la république du Sénégal. En effet, il faut se rendre à l’évidence qu’il est à ce jour, le meilleur président qu’est connu le Sénégal durant ces quarante huit dernières années. En disant cela, je n’enlève rien au mérite qu’ont eu ses prédécesseurs que sont les présidents Senghor et Diouf. Seulement, il faut avouer honnêtement que l’avènement de Abdoulaye Wade a permis au Sénégal de relever la tête et de marcher de l’avant. Les exemples sont multiples et difficiles à énumérer dans ce seul article. Mais on peut citer par exemple qu’au plan interne, il y a eu de véritables changements au point de vue politique notamment dans la manière de conduire les affaires de l’Etat. Il y a eu aussi cet appel massif aux jeunes cadres dont le pays regorge et qui sont venus donner du tonus à une administration vieillissante et amorphe. Ils sont venus, grâce au président Wade, apporter du sang neuf et leur expertise dans différents secteurs où le Sénégal avait des besoins criards. Au plan des infrastructures, malgré les critiques acerbes d’une opposition en mal d’arguments, il a su mener tambour battant les grands travaux dont le Sénégal a besoin pour se mettre au rang des pays émergents. Le Sénégal n’avait jamais connu pareils changements et ces belles maquettes que certains qualifiaient d’éléphants blancs sont bien sortis de terre et font l’admiration des Sénégalais mais aussi des amis africains et étrangers en visite dans le pays. A ceux qui reprochaient au Sénégal de ne pas avoir de capacité d’absorption des crédits internationaux, le Président Wade a démontré le contraire en multipliant les chantiers utiles et de bonne facture. Honnêtement, qui n’est pas fier et heureux d’emprunter ces nouveaux échangeurs, ces ponts et routes que nos offre la capitale ? Qui n’est pas heureux de ne plus souffrir, comme auparavant, des affres des mauvaises routes et des bouchons interminables de la circulation dakaroises ? Qui n’est pas heureux de voir cette ville éclairée partout ? Paradoxalement, c’est le libéral Abdoulaye Wade qui vient réaliser la promesse qu’avait faite Senghor qui disait qu’en l’an 2000, Dakar serait comme Paris. Bien sûr que l’on est loin de là, mais avouons que le Sénégal, sous la conduite éclairée du président Wade, a pris la voie pour sortir du sous développement chronique dans le lequel il était confiné. Le président Wade a su montrer à la face du monde que l’Afrique peut aussi se développer si elle aussi peut bénéficier des Plans Marshall qui ont permis à l’Europe de se reconstruire après les deux grandes guerres. Il a démontré à souhaits qu’il suffit pour cela d’abord d’être patriote et surtout d’avoir une vision pour ne pas dire un projet pour son pays.
Il y en a qui malheureusement et avec un brin de machiavélisme font un rapport entre ces changements, ces grands chantiers et le panier de la ménagère. On dit que celui-ci s’est désempli à cause de Wade et de sa politique. Il faut plutôt dire que le Sénégal ne fait que subir les contrecoups de la récession de l’économie mondiale contre laquelle le président Wade ne peut absolument rien. On achetait bien une bouteille de « Vérigood » ou de « Judor », boissons très prisées à l’époque, à 15 francs CFA. Aujourd’hui, les mêmes boissons sous d’autres appellations coûtent 200 Frs au moins. Est-ce la faute du président Wade ? Je pense sincèrement que non ! Au contraire, il appelle les sénégalais au travail car la période d’insouciance et d’assistanat dans laquelle ils vivaient n’est plus de mise. Aujourd’hui, il faut se retrousser les manches pour gagner son pain à la sueur de son front. On nous parle de disette dans le monde rural et l’on ne se pose pas la question de savoir pourquoi le paysan sénégalais ne travaille que trois mois dans l’année durant la période hivernale et pré-hivernale et comment peut-il ainsi espérer vivre durant les neuf autres du seul produit de sa récolte. Pourquoi ne pas lui proposer des cultures hors saisons ou d’autres activités plus rentables que les réunions interminables sous l’arbre à palabres ?
Au plan international, le Sénégal a relevé la tête et a bombé le torse en se débarrassant de ce qualificatif paternaliste d’élève obéissant et docile prêt à subir le diktat des autorités financières internationales. C’est un président Wade iconoclaste et bousculant les idées préconçues qui veulent qu’un président de pays en voie de développement soit effacé, la tête baissée et la main tendue pour recevoir l’aumône des pays riches. Il a restauré l’autorité et le respect du Chef de l’Etat du Sénégal. Ce n’est pas pour rien aujourd’hui que le Sénégal fait partie des pays qui comptent et dont l’avis et la position sont attendus sur les grandes décisions concernant l’Afrique.
Point n’est besoin que je continue d’énumérer les apports de l’ère Wade à la tête de l’Etat du Sénégal. Toutefois, plutôt que des hommages posthumes quand demain il disparaîtra, je pense que c’est aujourd’hui qu’il faut magnifier ses réalisations et rendre à César ce qui est à César. Les Sénégalais, unanimement, doivent reconnaître et accepter qu’ils ont actuellement un grand président qui a des défauts certes comme toute créature humaine mais qui a aussi des qualités énormes. Diadieuf, Président Wade.

E. T.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State