Référence multimedia du sénégal
.
Google

Le Pit lance un appel au départ immédiat de Me Wade du pouvoir : « Le chef de l’Etat a atteint le sommet de l’incompétence »

Article Lu 1735 fois

Le Parti de l’Indépendance et du Travail (Pit) veut le départ immédiat et sans condition du chef de l’Etat, seul moyen d’abréger la souffrance des sénégalais. Pour Amath Dansokho et ses camarades, Me Wade a atteint le sommet de l’incompétence. Ainsi dans une déclaration du Secrétariat du Comité central du parti rendue publique hier, le Pit explique le « pourquoi de ce départ immédiat ».



Le Pit lance un appel au départ immédiat de Me Wade du pouvoir : « Le chef de l’Etat a atteint le sommet de l’incompétence »
« Le départ immédiat de Me Wade mettra fin aux gaspillages des ressources publiques, réduire substantiellement le train de vie de nos gouvernants, assainir la gestion de la SENELEC pour mettre fin aux délestages, relancer les entreprises en difficultés pour , entre autres, régler leurs dettes sociales envers les travailleurs, dont celles des travailleurs d’Africamer en grève de la faim, créer les conditions d’une rentrée scolaire apaisée, financer un Programme Spécial d’Urgence de lutte contre les inondations, et créer les conditions d’une reprise des négociations de paix en Casamance ». C'est du moins l'avis du secrétariat du comité central du Pit. A en croire Dansokho et ses camarades, "ce départ du chef de l’Etat, sera le meilleur moyen d’éviter aux producteurs d’arachide une « nouvelle année blanche », du fait du dilatoire auquel le pouvoir se livre encore à propos de la fixation du prix producteur, et de mettre fin à son projet de liquidation de l’exploitation agricole familiale pour s’accaparer des terres paysannes ». Sur le plan politique et institutionnel, ce départ immédiat est, de l'avis du Pit, « le seul moyen de mettre fin à son projet d’une nouvelle réforme de la Constitution pour instaurer un scrutin à un tour pour l’élection présidentielle, qui est son dernier recours institutionnel de confiscation du pouvoir en 2012 ».

Poursuivant leur réquisitoire, les communistes de Khar Yall d’ajouter que "ce départ immédiat de Me Wade du pouvoir s’explique par le fait que "le calvaire actuel que vivent les Sénégalais n’est ni fortuit, ni conjoncturel, encore moins consécutif à la crise énergétique, alimentaire et financière mondiale. C’est, en fait, le produit des tendances lourdes de la politique économique et sociale du Chef de l’Etat, devenue manifeste depuis 2004, avec le « scandale des Chantiers de Thiés », le bradage des ICS, les difficultés occasionnées aux grandes entreprises privées sénégalaises, les mauvais choix en matière de politique énergétique dramatiquement illustrés par la SENELEC ».

Wade a atteint le sommet de l’incompétence

« Les Sénégalais sont, aujourd’hui, conscients qu’ils ne peuvent plus attendre 2012 pour exprimer leur volonté de changer leurs conditions de vie ». C’est du moins la conviction du Pit. Et les manifestations partout au Sénégal, particulièrement à Dakar et à St Louis, en faisant éclater leur colère sur la place publique, avec, comme seule réponse du pouvoir le recours à la répression policière et à de vulgaires tentatives d’intimidation des populations par l’exhibition de chars de combat, des arrestations de manifestants et des convocations de journalistes à la DIC », en sont à en croire les communistes de Khar Yalla de parfaites illustrations.

Les populations sont convaincues de l’avis du secrétariat du comité central du Pit, que le Chef de l’Etat a « atteint le sommet de l’incompétence, de l’insouciance et du mépris à l’endroit du peupl »e. « N’a-t-il pas continué tranquillement ses vacances en Europe au moment où les populations de son pays connaissaient les pires inondations et ruptures répétées dans la fourniture d’électricité les ayant plongées dans une détresse inouïe et une insécurité totale ? », se demandent-ils. Mais Dansokho et ses camarades n’ont pas manqué de précisé que l’appel au départ immédiat de Wade n’est ni un appel à l’insurrection, ni un appel à un coup d’Etat ».

Quant à la succession de Wade après son départ anticipé, le PIT réitère son engagement à défendre les dispositions constitutionnelles en la matière, dispositions qui désignent le Président du Sénat pour diriger la Transition jusqu’à l’élection d’un nouveau Président.

Birahim NDIAYE
Source Sununews.com

Article Lu 1735 fois

Jeudi 10 Septembre 2009





1.Posté par mousse le 10/09/2009 09:18
peuple du senegal ayons le courage de pousser ce voyou de wade....... vers la sortie.........sinon il va faire couler le pays a jamais...............il est incompetent a gerer les affaires du pays..............la preuve nous le voyons........rien dans ce pays ne marche..........

2.Posté par fakaman le 10/09/2009 10:08
oui le pit a rezon se faramacon doit kite ntre gvment wade et 1 inpecil d merde

3.Posté par didonc le 10/09/2009 14:13
c ça ouiBig Dans?
je naime pas Wade;mais nak
c dansokho ki ose dire de wade un Framaçon?
comme s'il en été pas un
Mon Dieu,ou va t-on?
kél ironie!!!

4.Posté par Diourbelois le 10/09/2009 16:08
S'il te plait mes fréres et soeurs il ya un pédophile qui vie bien sa vie en laise ici à Diourbel sans étre interpellée par personne il s'appelle PA MARA(vendeur de beton armée) son numéro est le 775518634.

5.Posté par lune le 10/09/2009 17:18
Gros con de dansokho n'est il pas pas plus logique et plus aisé pour toi de demander que les sénégalais votent pour toi ?
Au pays des fous tu trones, le pauvre!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State