Référence multimedia du sénégal
.
Google

Le Niger suspendu de la Cedeao

Article Lu 1756 fois

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) a décidé de suspendre le Niger de toutes ses instances, suite au refus du Président Mamadou Tandja de reporter la tenue dans son pays d’élections législatives boycottées par l’opposition.



Le Niger suspendu de la Cedeao
Dans un communiqué parvenu à Ouestafnews, le président en exercice de la Cedeao, le Nigérian Umaru Musa Yar’Adua, a « regretté » le fait que les autorités de Niamey n'aient pas suivi les décisions du sommet de l'organisation régionale, samedi dernier à Abuja, qui avait demandé le report sine die du scrutin pour favoriser le dialogue entre le président et l'opposition.

« La tenue de ces élections s'est faite au mépris total des chefs d'Etat et de gouvernement de la Cedeao et témoigne de la volonté manifeste des autorités nigériennes de poursuivre dans la voie de l'illégalité constitutionnelle qui prévaut actuellement », soutient le communiqué.

Le régime du président avait déjà une première fois fait fi des recommandations de l’institution sous régionale en organisant le 4 août dernier un référendum très controversé.

L’attitude du président nigérien « signifie également le rejet des appels au dialogue pour résoudre la crise constitutionnelle dans laquelle s'enfonce le pays », a estimé son homologue et voisin du Nigeria.

Avec cette décision, le Niger se voit interdit de sommet des chefs d’Etat et de réunions ministérielles de l’organisation sous-régionale.

De même, les députés issus du scrutin de mardi ne seront pas autorisés à siéger au Parlement de la Cedeao.

Au terme d’une réunion tenue le samedi 17 octobre à Abuja, l’organisation sous-régionale avait demandé aux autorités nigériennes de reporter le scrutin et d’ouvrir un dialogue avec l’opposition.
Celle-ci dénonce « un coup d’Etat », suite à la tenue du référendum qui autorise Mamadou Tandja à prolonger de trois ans son mandat qui expire en décembre prochain.

La Cedeao a son siège à Abuja. Il compte 15 pays membres: Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d'Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

Source Ouestaf.com

Article Lu 1756 fois

Mercredi 21 Octobre 2009





1.Posté par pointini le 21/10/2009 15:48
pourkoi le senegal n'etait-il pas aussi suspendu a l'epoque et poukoi ne pas suspendre aussi la guinee?

2.Posté par takhale le 21/10/2009 20:17
vraiment le senegal et son president sont plu dictateur ses corrupteur de putana

3.Posté par alfred le 21/10/2009 20:47
La nomination de Baldé comme Ministre des forces armées n’est pas sans susciter des interrogations de la part de tous ceux qui, depuis 2001, parient sur le « gamin » du Sud dont la fulgurance de la carrière politique commence à faire tressaillir plus d’un au sein du PDS. Le remaniement ministériel du 14/10/09 qui l’a « déporté » du Secrétariat Général de la Présidence est symptomatique d’une certaine arithmétique politique de Wade dans un contexte de réflexion stressée du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) sur sa stratégie de conservation du pouvoir au-delà de 2012.

lire la suite sur:

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State