Référence multimedia du sénégal
.
Google

Le Mfdc absent du Sénat : Jean Marie François Biagui parle de ‘Rendez-vous manqué…'

Article Lu 1561 fois


Le Mfdc absent du Sénat : Jean Marie François Biagui parle de ‘Rendez-vous manqué…'
Après avoir théorisé l'entrée des membres du Mfdc dans les Institutions de la République, Jean Marie François Biagui, qui voit ses espoirs s'envoler avec l'absence des siens au Sénat, parle d'un ‘rendez-vous manqué’. Même si, son ‘frère’ Mamadou Nkrumah Sané s'en réjouit, clamant qu'il ‘n’y a pas de place pour le Mfdc dans un Sénat sénégalais’. Mais, même s'il semble regretter la mise à l'écart des membres de son mouvement, le secrétaire général du Mfdc qui concevait l'entrée au Sénat du Mfdc comme un acte ‘éminemment politique et symbolique’ ne veut pas parler de déception encore moins de frustration.

L'appel du pied politique de Jean Marie François Biagui à l'intention du président Wade lui exprimant son souhait de voir le Sénat et le Craes et la future Assemblée nationale comporter suffisament des Sénateurs, conseillers et députés Mfdc par leur idéologie ou philosophie, ou apparentés au Mfdc, est tombé dans l'oreille d'un sourd. Mais pour le secrétaire général du Mdfc, il ne s'agit que d'un rendez-vous manqué. En effet, pour Jean M.F.Biagui qui se prononce ainsi depuis la France, l'absence des membres du Mfdc au Sénat est ‘un rendez-vous manqué en ce que nous pensions que, si le président de la République ne nous avait pas fait la promesse formelle de nommer des Sénateurs Mfdc, il n’en était moins sensible au sens politique et symbolique qu’aurait comporté l’entrée du Mfdc dans cette institution’.
Un rendez-vous manqué…explique toujours Biagui, ’pour nous autres partisans d’une dynamique nouvelle, qui nécessite désormais, dans la vie politique nationale, la prise en compte du Mfdc en tant que mouvement politique et du combat politique qui est le sien’.

Cependant, leur absence au Sénat ne saurait être, selon le secrétaire général du Mfdc, source de frustration ou de déception. ‘Parce que justement, aucune promesse formelle ne nous avait été faite dans ce sens, il ne peut y avoir de place, aujourd’hui, pour aucune espèce de déception ni d’état d’âme’. Il faut, au contraire, poursuit Jean Marie François Biagui, ‘se convaincre que c’est là, la preuve par excellence que le chemin qui reste à parcourir est encore très long et, à l’évidence, parsemé d’embûches redoutables’.

Le secrétaire général du Mfdc rappelle cependant que l'éventualité de l'entrée du Mfdc au Sénat avait soulevé moult questionnements du genre : ‘Le Mfdc au Sénat? Le Mfdc au Conseil de la République ? Ils sont devenus fous…Attention à vous, à ce que vous dites, à ce que vous faites…Vous voulez vraiment entrer au Sénat et au Conseil de la République, quid alors de l’indépendance de la Casamance ?’ ‘C’est à croire, souligne Jean Marie F. Bagui, qu’on en est même arrivé à regretter le bon vieux temps. C’est-à-dire le temps où le Mfdc n’était perçu que comme un mouvement pourvoyeur de peur, de désolation, et j’en passe’.

Le secrétaire général du Mfdc perçoit par ailleurs leur absence du Sénat comme un message : ‘S’ils veulent leur indépendance, qu’ils la prennent. Mais qu’ils ne viennent surtout pas nous disputer des postes au Sénat, ni dans aucune autre institution de l’Etat. C’est, en substance, le message qui semble nous être adressé avec l’absence du Mfdc du Sénat’, décode Jean M. F. Biagui. Et comme pour répondre à tous ceux-là qui lui dénient sa légitimité dans le Mfdc parce que n'étant pas militant de la première heure, J. M. F. Biagui fait remarquer que ‘c’est peut-être une tare que de ne pas être un militant Mfdc de la première heure. Mais ce peut aussi être un formidable atout. C’est du moins ma conviction, à la lumière de laquelle je voudrais demander instamment aux Camarades du Mfdc, que l’on se plaît à accuser de n’être point, comme votre serviteur, des militants ou combattants de la première heure, et qui n’auraient donc pas eu le privilège d’avoir été parmi les premiers acteurs du conflit qui oppose l’Etat au Mfdc depuis 1982, (je voudrais leur demander) d’être fiers de ce qu’il leur est donné, aujourd’hui, de devoir terminer la guerre plutôt que d’avoir à la commencer’.

Puis à ceux que l’on accuse ‘si facilement’ d’être des adversaires sinon des ennemis du Mfdc, Biagui leur demande ‘de se hâter de s’approprier le processus de paix en Casamance pour que, ensemble, nous puissions nous atteler à l’essentiel, à savoir : la restauration de la paix définitive et l’édification politique, socio-économique et culturelle de la Casamance, selon le dessein du peuple casamançais’. Car, souIigne le secrétaire général du Mfdc, ‘il y a, certainement, autant de mérite à prendre le maquis, à aller dans le maquis que d’y résister, de résister à la tentation d’y aller. Car, ceux d’entre les Casamançais, qui ont pris le maquis ou qui ont intégré le Mfdc, qu’ils soient de la première ou de la dernière heure, n’ont fait que suivre la route qui est passée par leur maison, leur quartier, leur village ou leur ville, alors que les autres, tous les autres, ont peut-être choisi d’en tracer d’autres, de tracer d’autres routes’.

Appelant à l'unité, Biagui saisit l'occasion pour demander ‘à tous et à chacun, sans aucune exclusive, c’est-à-dire à nous tous, de taire définitivement toutes nos certitudes’. De rompre avec ces vecteurs d’animosité par excellence, pour une résolution rigoureusement responsable, et donc définitive, de la question Casamançaise.

Georges Nesta DIOP
Source: Walfadjri

Article Lu 1561 fois

Mercredi 26 Septembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State