Référence multimedia du sénégal
.
Google

Le Groupe Bolloré reste au port de Dakar malgré la fin du préavis de retrait d’autorisation d’occupation

Article Lu 11011 fois

La firme SDV-Sénégal, filiale du groupe français Bolloré, GETMA de Necotrans international et l’opérateur danois MAERSK Line, n’ont pas quitté lundi les quais du port de Dakar au terme du préavis de retrait d’autorisation d’occupation portuaire qui leur a été envoyé par les autorités portuaires du Sénégal au mois de septembre, a appris APA lundi à Dakar.



Le préavis,libellé sous la forme d’une lettre comminatoire, enjoignait les différentes firmes du Groupe Bolloré de céder la place à la suite de la signature du bail de concession d’exploitation des terminaux à containers au profit du groupe émirati Dubaï Port World (DPW). Faute de quitter, les trois opérateurs ont créé un Groupement d’intérêt économique (GIE) à l’issue de négociations dans le but d’assurer la continuation des opérations manutentionnaires, a indiqué à APA une source informée proche du dossier.

Les entreprises membres du GIE restent avec leurs équipements pour un semestre renouvelable, du 1er janvier au 30 juin 2008, sous la supervision du nouvel acquéreur, précise la même source.

En revanche, DPW reste seul opérateur des navires, selon un des cadres de la SDV, annonçant une rencontre lundi pour la finalisation du contrat.

Ces trois opérateurs, dont le personnel de la manutention pourrait être en activité pendant toute l’année 2008, continueront de facturer les frais de débarquement, selon les prix en cours, a encore précisé le cadre.

«Cet accord entre les différents acteurs de la manutention maintient de fait le statu quo, compte tenu de la non-installation des portiques de DPW du fait de l’inachèvement des travaux engagés", ajoute un autre cadre.

Le port ne s’arrêtant pas de travailler, DPW a décidé de privilégier cette formule en attendant la fin des travaux d’instaltion de ses propres équipements.

«Mais le groupe émirati avance quand même bien dans les travaux, c’est indéniable. Cela dit, la formule arrêtée peut aller au-delà du 30 juin 2008 », a confié à une source proche du groupe émirati.

Le volume de facturation de la manutention de la SDV se chiffrait à 140 milliards de francs Cfa en 2006, selon un cadre interrogé en novembre dernier par APA, ajoutant que la SDV payait près de 4 milliards de francs CFA par an au titre de la TVA et 6 milliards de droits de douane.

Les terminaux à containeurs ont été rétrocédés au mois d’octobre à l’opérateur émirati Dubaï Port World (DPW) à la suite de la signature du bail de concession d’exploitation entre le Port autonome de Dakar et le groupe arabe.

Cet accord était l’aboutissement d’un appel d’offre international qui avait vu le groupe français Bolloré éliminé au profit de DPW, mieux armée techniquement et financièrement.

Présent au Sénégal depuis 1926, le groupe Bolloré avait dénoncé les conditions de cession du bail sur une durée de 25 ans renouvelable.

Le Sénégal, qui développe une activité de 200 000 containers par an, a confié à DPW le soin de construire le Port de futur avec une projection d’accroissement du tirant d’eau de 8 m à 16 m.

Source: APA

Article Lu 11011 fois

Mardi 18 Décembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State