Référence multimedia du sénégal
.
Google

Le Conseil constitutionnel se déclare incompétent pour faire annuler le projet de loi sur le vice-president

Article Lu 1551 fois

Les cinq sages du Conseil constitutionnel ont encore rompu le silence pour dire qu’ils sont incompétents face au recours en annulation du projet de loi instituant le poste de vice-président au Sénégal, introduit par des députés de l’opposition. Libérant par la même occasion Me Wade, qui n’attendait que cette décision tombe pour progresser dans ses projets.



Les députés de l’opposition parlementaire ont encore enregistré une défaite face à Me Abdoulaye Wade. Après avoir remué ciel et terre pour obtenir le quorum, c’est-à-dire douze signatures pour pouvoir déposer un recours en annulation du projet de loi instituant le poste de vice-président, la bande à Imam Mbaye Niang, Ndèye Fatou Touré et Cie n’a finalement pas obtenu gain de cause. Les cinq sages du Conseil constitutionnel se sont encore déclarés incompétents. En d’autres termes, après avoir été voté en majorité par les membres du Congrès, le projet de loi instaurant le poste de vice-président peut être promulgué maintenant par le président de la République. Reste à savoir si le président de la République, à qui on a accusé, en son temps, de vouloir chercher de la diversion en annonçant la création du poste de vice-président pour les femmes, ira jusqu’au bout de sa logique ; en nommant une femme à ce poste.

L’opposition ne baisse pas les bras

L’opposition ne s’était pas pressée cette fois-ci pour déposer le recours devant le Conseil constitutionnel. Non seulement parce qu’elle n’avait pas assez de signatures, mais aussi, parce qu’elle a pris la peine de saisir des hommes de Droit pour qu’ils se penchent sur l’affaire. Des constitutionalistes ont aussi participé à la rédaction du recours. Et les arguments opposés au projet de loi étaient «fondés». Mais, apparemment, tous ces éléments n’ont pas joué en faveur des députés de l’opposition. Cependant, ils ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin, dans leur lutte pour barrer la route à ce projet de loi. On signale même que le combat pourra refaire surface lors du dialogue entre le pouvoir et l’opposition. Car, étant aussi membres de Benno Siggil Senegaal, les députés ont décidé d’inclure ce dossier dans le menu du dialogue. Toujours, disent-ils, pour défendre les intérêts des populations en tant que représentant du peuple.


Source: L'obserbateur

Article Lu 1551 fois

Mardi 23 Juin 2009





1.Posté par Marietou le 23/06/2009 23:20
ça ne surprend personne

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State