Référence multimedia du sénégal
.
Google

Le Bureau politique de Rewmi transformé en Congrès : Idrissa Seck récite la leçon de Wade

Article Lu 1557 fois

Entre Idrissa Seck et Abdoulaye Wade, c’est une histoire de vases communicants. De vases communiants. L’un peut porter le nom de l’autre et vice-versa. Ils agissent de la même manière, adoptent les mêmes méthodes de ruse politique. Quand Me Wade voulait rejoindre ou sortir du gouvernement de Diouf, il faisait comme le fait Idrissa Seck aujourd’hui : mettre en avant les mouvements de jeunesse et de femmes du parti qui pondent des résolutions et autres motions. Récemment, pour valider sa candidature à la présidentielle, Me Wade avait transformé le Bureau politique du Pds en congrès extraordinaire. Un peu comme l’a fait hier Idrissa Seck via le bureau politique de son parti Rewmi pour faire cautionner son retour dans les grâces du Président Wade.



Le Bureau politique de Rewmi transformé en Congrès : Idrissa Seck récite la leçon de Wade
Malgré leur éloignement du Parti démocratique sénégalais (Pds), les responsables et militants de Rewmi assimilent jusqu’à présent les leçons libérales et autres raccourcis pour légitimer une décision déjà prise. Hier, les partisans de Idrissa Seck ont bien récité la leçon, alors servie par le Secrétaire général national du Pds, Me Abdoulaye Wade, avant l’élection présidentielle lorsqu’il a été décidé de transformer la réunion du mouvement national des femmes du Pds en Congrès extraordinaire à l’issue duquel l’investiture de Me Wade à la course présidentielle a été adoptée. Alors qu’il était décidé de tenir une réunion du Bureau politique élargi aux organes affiliés, celle-ci s’est vite transformée en Congrès extraordinaire du parti de Idrissa Seck.

En effet, le coup semble avoir été préparé. En effet, dès l’entame des débats, le porte-parole de Rewmi, Omar Sarr, qui préside la séance, précise : «On m’a annoncé l’existence d’une motion à soumettre à l’assemblée. Que la personne concernée se présente pour la lire !» Ndiagne Diop, très proche du président du Conseil rural de Sangalcam, Omar Guèye, est annoncé au micro par le maître de cérémonie, Khadim Samb. Il délivre le contenu de sa motion et propose que la réunion du Bureau politique soit transformée en Congrès extraordinaire. Et de supplier «ses frères» de parti de se lever pour marquer leur soutien. Les militants se lèvent, exultent et approuvent la proposition. Les responsables installés sur le présidium de la salle de spectacle, en plein air du complexe Coumba Lamba de Rufisque, de suivre. Mais, il faut y mettre les formes. Et Omar Sarr de demander à Nguirane Ndiaye de faire l’appel des délégations départementales avant de passer à l’approbation de la motion de M. Guèye. Le tour est fait, seul Ranérou manque à l’appel. Les positions se dégagent et la motion passe, «à l’unanimité et par acclamation», résume M. Sarr.

Ainsi, s’ouvre le premier congrès extraordinaire de Rewmi qui se penche sur la suite à donner à l’appel de Wade pour la reconstruction de la grande famille libérale. Nguirane Ndiaye se retire dans une salle avec les délégués des 35 départements présents, afin de lire les résolutions et d’adopter une résolution finale qui sera soumise à l’Assemblée. Au moment où le conclave se tient, les instances des jeunes, des enseignants, des femmes et des personnes du troisième âge font part à l’assemblée de leur position issue des réunions internes qui se sont tenues la semaine écoulée. Sans surprise, toutes ces structures approuvent l’appel de Wade, tout émettant des réserves voilées. Le «oui, mais» se dessine en filigrane dans les résolutions lues devant les militants tassées à l’intérieur et l’extérieur du site. Quelques minutes après, les délégués rejoignent les militants. La décision finale de Rewmi par rapport à l’appel de Me Wade est prise. Et c’est le trésorier du parti, Insa Sankharé, qui est chargé de livrer le contenu qui «va engager tous les militants», tient à préciser le porte-parole, Omar Sarr. Et d’ajouter que la résolution sera soumise au président de Rewmi, Idrissa Seck, qui devra «se charger de son application».


Ndiaga NDIAYE
Source: Le Quotidien

Article Lu 1557 fois

Mercredi 1 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State