Référence multimedia du sénégal
.
Google

Lamine Ndiaye offre une seconde chance aux soldats Tony et Diouf

Article Lu 1489 fois


Lamine Ndiaye offre une seconde chance aux soldats Tony et Diouf
Dakar, 30 mai (APS) - Le sélectionneur national Lamine Ndiaye a confié vendredi le brassard de capitaine au gardien de but Tony Sylva, donant ainsi une occasion de se racheter à ce joueur qui s’éait fait remarquer lors d’une virée nocturne à Kumasi, lors de la CAN 2008.

Voués aux gémonies après leur sortie au Vienna City à la veille de la rencontre contre l’Afrique du Sud lors de la CAN 2008, El Hadj Diouf et Tony Sylva ont eu le beau rôle vendredi lors de la conférence de presse.

C’était comme une volonté du technicien, qui appelait de tous ses vœux les Sénégalais à ’’oublier’’ 2002 (finale de CAN et quart de finale du Mondia), de sauver les soldats Diouf et Sylva.

La mise en scène à la conférence de presse qui a permis à l’ancien capitaine de la Tanière d’expliquer coment il a voulu se débarrasser de son plein grè du brassard, participe de cette opération de communication.

Une bonne façon d’ouvrir une voie royale à l’ancien capitaine de Henri Kasperczak qui est loin d’avoir rempli son contrat en tant que capitaine du bateau Sénégal. Lui retirer le brassard aurait été une sanction aux yeux de l’opinion et en le confiant à un jeune de la nouvelle génération, Lamine Ndiaye aurait signé l’arrêt de mort des ’’historiques’’.

Mais en remplaçant Diouf par Tony Sylva, ses cadres deviennent sursitaires et tout le monde s’en tire à bon compte, notamment le portier d Lille qui voit arriver à grande vitesse la concurrence.

Mercredi, lors du premier entraînement des Lions au stade Léopold Sédar Senghor, il n’est pas besoin d’être un psychologue pour décrypter que la cote d’amour du portier de Lille a beaucoup baissé dans l’opinion.

Et pour ne pas le fragiliser davantage à un moment important de sa carrière, rien de mieux que le brassard de capitaine qui ‘’lui a été unanimement proposé par tous les joueurs’’.

‘’Pour reconnaissance aux services rendus’’, avait expliqué Lamine Ndiaye avant qu’El Hadj Diouf ne reprenne qu’il doit encore rendre service à la sélection. Comme pour dire que les ‘’anciens’’ sont encore là pour El Hadj Diouf même s’il ne faut pas oublier que les jeunes arrivent à grands pas.

La présence de Babacar Guèye et Pape Malickou Diakhaté — qui a hérité du titre de vice-capitaine, à la conférence de presse, entre dans le même cadre de cette lente (r)évolution dans la Tanière. Mutation qui ne signifie pas pour autant oublier ‘’tout ce que les anciens ont fait’’ notamment un certain 31 mai 2002 contre les Bleus de la France (victoire 1-0 à l’ouverture du Mondial).


Article Lu 1489 fois

Samedi 31 Mai 2008


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 14:08 Ronaldo-Messi, des échanges surprenants

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State