Référence multimedia du sénégal
.
Google

La tante kényanne d’Obama menacée d’expulsion des Etats-Unis

Article Lu 11762 fois

La tante kényanne du président Barack Obama qui risquait d’être expulsée du territoire américain en tant qu’immigrée clandestine a obtenu un répit d’au moins un an mercredi. La justice examinera sa demande d’asile le 4 février 2010.



La tante kényanne d’Obama menacée d’expulsion des Etats-Unis
Zeituni Onyango, 56 ans, coiffée d’une perruque bouclée rousse, a comparu pour la première fois mercredi devant le tribunal de l’immigration à Boston. L’audience s’est tenue à huis clos, à la demande de ses avocats, et l’intéressée s’est refusée à toute déclaration à la presse à la sortie. Une avocate familière de ces situations a estimé normal le délai fixé, étant donné que les tribunaux sont surchargés.

Dans son livre intitulé "Les Rêves de mon père", Barack Obama évoque affectueusement sa "Tata Zeituni", la demi-soeur de son défunt père, et raconte leur première rencontre en 1988 lors d’un voyage au Kenya.

Mme Onyango est arrivée aux Etats-Unis en 2000. Elle a présenté une première demande d’asile en 2002 et a continué à vivre à Boston après le rejet de son dossier en 2004, alors qu’elle devait quitter le pays. Selon son avocate, elle craint de subir des violences au Kenya.

L’histoire a été révélée quelques jours avant l’élection présidentielle en novembre 2008. Zeituni Onyango est partie vivre à Cleveland avec un parent pour échapper aux journalistes. Barack Obama a de son côté affirmé qu’il ignorait que sa tante résidait illégalement aux Etats-Unis, et que la justice devait suivre son cours. En décembre, un juge a accepté de suspendre l’ordre d’expulsion de la tante du président et de rouvrir son dossier de demande d’asile. Pour obtenir le droit d’asile sur le sol américain, un étranger doit prouver qu’il fait l’objet de persécutions dans son pays d’origine. Le Kenya a connu des vagues violences depuis son indépendance de la Grande-Bretagne en 1963. En 2008, des affrontements ont fait plus d’un millier de morts après l’élection présidentielle remportée par Mwai Kibaki. Toutefois, selon Patrick Kelly, professeur de droit international à l’université Widener (Delaware), le gouvernement américain considère ce pays comme relativement stable.

Source : Ferloo/ AP


Article Lu 11762 fois

Jeudi 2 Avril 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State