La sécheresse vaginale: Ce trouble peut être un réel handicap pour les rapports sexuels.



La sécheresse vaginale: Ce trouble peut être un réel handicap pour les rapports sexuels.
Préserver le désir, des solutions simples existent...

On parle de sécheresse vaginale, quand une femme remarque que son vagin n’est pas suffisamment lubrifié quand elle est stimulée sexuellement. Cette situation peut rendre la pénétration douloureuse et irritante et peut même arriver à l’impossibilité d’avoir des rapports sexuels.

L’absence ou l’insuffisance de lubrification vaginale peut être un réel handicap pour les rapports sexuels, aussi bien chez les femmes que les hommes. Elle peut être passagère en touchant les femmes à différents moments de leur vie, elle peut être courante surtout durant la ménopause.

Pour préserver le désir, il vaut mieux faire le point sur les causes de ce trouble entraînant une baisse de désir sexuel et voir si des solutions simples existent.

Les causes de la sécheresse vaginale

La perturbation de l’équilibre naturel de l’humidification vaginale peut être évoquée par différentes causes, parmi les plus citées on trouve :

- Le stress et la fatigue peuvent perturber le processus d’excitation de la femme
- Les infections vaginales peuvent agresser la muqueuse qui ne réagit plus tout à fait normalement, notamment les mycoses qui entraînent souvent des épisodes de sécheresse vaginale
- La stimulation sexuelle inappropriée, celle ci est souvent négligée !!
- Les changements d'équilibres hormonaux, par exemple pendant la grossesse, l’allaitement, la ménopause sont autant de périodes durant lesquelles la lubrification peut être altérée à cause des variations ou l’arrêt des secrétions hormonales
- La peur peut aussi bloquer l'excitation
- L’absence des préliminaires, là aussi peu d’hommes en font « frais » !!
- L’abus d’alcool ou de tabac
- Certaine contraception orale mal adaptée peut entraîner une sécheresse vaginale
- La prise des médicaments qui ont tendance à diminuer la lubrification et plus particulièrement d'antidépresseur ou certains antihypertenseurs et de certains médicaments prescrits dans le traitement du fibrome
- Épilation de la vulve
- Abstinence sexuelle prolongée
- Hygiène trop fréquente ou utilisant une toilette intime inadaptée ou le lavage de l’intérieur du vagin. Attention à des savons trop asséchants et des lavements trop fréquents. Les femmes noires ont d’ailleurs tendance à abuser de ces lavements qui amenuisent la protection de la flore vaginale et donc son rôle lubrifiant.

Les solutions.

La sécheresse vaginale peut toucher toutes les femmes à un moment ou à un autre de leur vie. Toutefois, il ne faut pas s’inquiéter, il faut surtout oser en parler à votre médecin ou à votre gynécologue.

Dans plusieurs cas, la sécheresse vaginale peut être remédié grâce à un changement dans le comportement de la vie quotidienne, par différentes voies:

• La première solution consiste à prolonger les préliminaires avant les rapports sexuels afin de faciliter la pénétration en faisant beaucoup de câlins, de caresse, dire des mots qui peuvent monter le désir…
• On peut également avoir recours à un lubrifiant qui permet de pallier l'inconfort, voire d'apaiser la douleur, de retrouver une sensation d'humidité vaginale et des relations sexuelles satisfaisantes
• Avoir une bonne hygiène intime par exemple ne pas porter de tampon en fin de règles, faire sa toilette avec un savon adapté au PH neutre, en ne dépassant pas une ou deux toilettes par jour. La douche vaginale est à proscrire. Si elle est nécessaire, elle se fera à l’eau claire uniquement
• Faire régulièrement des exercices de kegel qui consistent à resserrer et détendre le groupe de muscles qui supportent les organes du pelvis et le rectum ;
• Réduire le stress de la vie quotidienne ;
• L’utilisation des substances chimiques peut être néfaste.

Si la sécheresse vaginale est d’origine psychologique.

Il vaut mieux parler avec votre compagnon ; la communication au sein du couple peut être une solution efficace que ce soit dans votre vie quotidienne ou sexuellement parlant. Dans un grand nombre de cas, cela suffit à faire rentrer les choses dans l’ordre. Si vous n’y parvenez pas, vous pouvez vous faire aider par un psychothérapeute ou tout simplement avec votre meilleure amie, quoi que !!

Et si c’est un problème d’ordre sexuel, vous pouvez consulter un sexologue.

Source: Noiraufeminin.com

Mercredi 22 Juin 2011

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News