Référence multimedia du sénégal
.
Google

La saison des pluies s'installe : Pêcheurs et ménagères broient du noir

Article Lu 1402 fois

Les pêcheurs et les ménagères de Soumbédioune ont perdu le sourire avec l’arrivée de la pluie. Et pour cause, le poisson se fait rare. Les pirogues rentrent souvent vides quand le climat permet d’aller en mer. Au grand dam des pêcheurs certes, mais surtout des ménagères.



La saison des pluies s'installe : Pêcheurs et ménagères broient du noir
En cette période hivernale, pêcheurs, ménagères, ainsi que les restauratrices s’expriment tous d’une même voix pour déplorer le manque de poissons qui ne cesse de s’intensifier. A en croire Attoumane Touré, 60 ans, pêcheur professionnel à Soumbédioune, la mauvaise prise de poissons ne fait que commencer. Il explique à ce propos que si la dernière pluie a été défavorable à leur prise, le pire est à venir. En effet, souligne-t-il, c’est en plein hivernage que les choses vont empirer. Surtout vers la fin car les vents sont plus forts et la mer plus agitée. Ainsi s’annonce une situation plus difficile qu’elle ne l’est présentement pour les pêcheurs. Il leur faudra ‘beaucoup d’expériences et de vigilance’ pour oser se lancer dans la mer ‘surtout que les vents d’est, les ‘thialwères’ (vents mystiques, Ndlr), la pluie peuvent leur être fatals’. Le vieux pêcheur révèle, par ailleurs, qu’en moyenne ‘deux à trois pêcheurs, surtout les jeunes sans expérience perdent leur vie chaque année en période hivernale’ . Mais ce n’est sans doute pas par ignorance des conséquences d’une mer agitée, encore moins par témérité que ces jeunes pêcheurs affrontent la mer en cette période. ‘C’est juste parce qu’ils sont des soutiens de famille qui ne vivent que de la pêche’, ajoute Attoumane Touré.
Cette période hivernale ne trouble pas seulement le sommeil des pêcheurs. Il y a aussi les ménagères comme Y. Diongue, restauratrice à Soumbédioune qui déplorent ce manque de poissons qui affecte gravement leur travail. La restauratrice avoue qu’il y a toujours eu des pénuries de poissons au Sénégal mais c’est encore plus catastrophique en période hivernale. ‘Les poissons se font plus que rares. Et même s’il y a quelques prises, ce sont de petits poissons que les clients n’apprécient pas du tout’, se désole-t-elle. Ce qui complique davantage leur travail si l’on sait qu’on est dans un pays où le poisson occupe une grande place dans les habitudes alimentaires. C’est ainsi que la pluie, les vents violents et tout ce qui accompagne la période hivernale bloquent les activités des ‘Goorgorlous’. Ces perturbations peuvent même compromettre toute une journée de travail chez les pêcheurs qui voient ainsi leurs horaires réduits et leurs filets sans poissons. Face à cette situation qui va de mal en pis, paralysant le secteur de la pêche, les pêcheurs crient au secours. A défaut de leur trouver d’autres emplois moins aléatoires, Attoumane Touré responsable de nombreux jeunes pêcheurs, propose que l’Etat fasse en sorte que la prolifération du poisson soit assurée. Il souhaite pour ce faire que les wagons en panne qui sont au niveau du quai soient déplacés à Saint-Louis afin d’y favoriser la procréation des poissons. Ce pourrait être une solution très avantageuse aussi bien pour les pêcheurs que pour les ménagères qui n’ont plus qu’une vue du ciel des gros poissons voire des ‘thiofs’.

Arame NDAO et Pape Amadou DIOUF (Stagiaires)
Source: Walfadji

Article Lu 1402 fois

Samedi 4 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State