Référence multimedia du sénégal
.
Google

La réplique de Pape DIOUF

Article Lu 1768 fois

A l’Olympique de Marseille, c’est devenu une marque de fabrique : se tirer dans les pattes. A peine le club a-t-il pris la deuxième du championnat et Eric Gerets quitte son poste d’entraineur pour d’autres cieux, la curée est lancée contre Pape DIOUF, le Président du Club dont le départ est annoncé pour l’année prochaine. Le principal concerné réplique dans lequipe.fr



La réplique de Pape DIOUF
L’absence de Pape Diouf mercredi lors de la réunion du Conseil de surveilance de l’OM, n’en finit pas de faire des vagues. Et samedi, le président olympien est monté au créneau dans La Provence pour dénoncer ce climat insupportable qui s’est installé au sommet du club. « Il y a une sorte de conglomérat qui semble s’être formé quelque part, dans les endroits branchés de Paris, dit-il. Il faut se faire voir, montrer que l’on existe... Mais qu’on ne compte pas sur moi pour participer à ce gâchis ! Je ne laisserai personne piétiner mon travail... »

Quant à ceux qui « manoeuvrent dans l’ombre », Diouf vise directement un certain Régis Rebufat. « Demandez à Régis Rebufat qui se répand partout en annonçant qu’il sera le prochain président de l’OM ! Ce qui explique pour le moins son rôle très trouble au sein du conseil de surveillance... » Le boss olympien n’épargne pas non plus Vincent Labrune, le relais de RLD, avec lequel les relations sont plus que glaciales. « Qui ? On n’a pas grand-chose à se dire... Son nom est en train de prospérer, mais il vient du néant. » Diouf ne peut pas aller à la prochaine réunion

Le directeur sportif José Anigo a apporté samedi un peu d’eau au moulin de Pape Diouf : « Bien sûr, on peut mettre Pape Diouf dehors. Mais le club va se retrouver dans une position inconfortable. Le conseil de surveillance n’est pas conscient que le boulot est bien fait. Le conflit en interne avec Vincent Labrune, c’est tout simplement parce que le club se gère à Marseille et que les décisions doivent se prendre ici, et non à Paris. » Diouf assure ne pas vouloir s’accrocher coûte que coûte : « J’ai peur pour l’avenir de l’OM. Quant à moi, je n’ai aucune intention de m’accrocher tel un morpion. Mais j’ai le devoir de ne pas laisser le club être saccagé. Je serai impitoyable dans la défense des intérêts de l’OM. Je ne resterai pas passif ! »

Comme la dernière réunion du Conseil de surveillance n’a pas eu lieu, une autre a été programmée la semaine prochaine. Mais là encore, Diouf aura encore du mal à être présent, et pour cause... « Mon assistante a été prévenue jeudi qu’il se tiendrait le mercredi 17, ou le jeudi 18. Étant donné que je dois une nouvelle fois rentrer en clinique le 18 pour une opération à l’oeil, nous avons répondu que nous souhaitions que la réunion soit programmée le 17... Nous avons pourtant reçu la nouvelle convocation, et tenez-vous bien, le rendez-vous a été fixé au 18 ! Je n’ai pas beaucoup de chance, on dirait... » L’OM, c’est un vrai western.

source : lequipe.fr / sen24heures.com

Article Lu 1768 fois

Dimanche 14 Juin 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State