Référence multimedia du sénégal
.
Google

La junte menace d'exclure les anciens Premiers ministres de la présidentielle

Article Lu 1848 fois

Le porte-parole de la junte a menacé d'exclure les anciens Premiers ministres de Guinée de l'élection présidentielle à Ouagadougou. Ils sont responsables, selon lui, d'avoir "pillé" le pays.



La junte menace d'exclure les anciens Premiers ministres de la présidentielle
Le porte-parole de la junte au pouvoir en Guinée a menacé mercredi à Ouagadougou d'exclure les anciens Premiers ministres de l'élection présidentielle, théoriquement prévue le 31 janvier, les accusant d'avoir "pillé" ou "bradé" le pays.

"Tous ceux qui ont géré le pays, qui ont "goûté" au poste de Premier ministre ne peuvent être candidats (à l'élection présidentielle) en Guinée", a déclaré à l'AFP, Idrissa Chérif, le ministre en charge de la Communication du chef de la junte, le capitaine Moussa Dadis Camara.

Gens "pas propres"

"Le pays a été pillé, bradé par ces gens-là, on ne peut pas accepter ça. Ces personnes sont "poursuivables" sur le territoire guinéen parce qu'ayant géré et dilapidé les fonds publics", a-t-il insisté.

"C'est la nouvelle Constitution que nous allons mettre en place qui dira qui peut être candidat (et) qui ne doit pas l'être. Mais on ne peut pas permettre à des gens qui ne sont pas propres de diriger encore notre pays", a indiqué à Ouagadougou le ministre. Il n'a cité aucun nom.

Trois anciens Premiers ministres devenus leaders de l'opposition : Sidya Touré (juillet 1996-mars 1999), François Lonsény Fall (février 2004-avril 2004) et Cellou Dalein Diallo (décembre 2004-avril 2006), membres des Forces vives (opposition, syndicats, société civile) s'opposent farouchement au maintien du capitaine Camara à la tête de la Guinée.

Ils réclament également la non-candidature du capitaine Camara à la présidentielle et la dissolution du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD, junte).

Problème "interne" à la Guinée

"Certains ont vendu des usines, des sociétés d'Etat, d'autres ont pillé l'économie du pays. Ceux qui ont amassé des sommes colossales et qui ont acheté des maisons et des buildings, nous les avons tous recensés", a affirmé M. Chérif.

"L'Etat a toutes les preuves nécessaires, ils vont nous démontrer où et comment ils ont eu cet argent", a-t-il insisté soulignant que c'est un problème "interne" guinéen qui ne peut être soumis à la médiation du président burkinabè Blaise Compaoré.

M. Chérif s'exprimait quelques heures avant la remise des propositions de la junte au médiateur pour sortir la Guinée de la crise dans laquelle elle est plongée depuis le massacre, selon l'ONU, de 150 opposants, le 28 septembre dans un stade à Conakry.

Dans ses nouvelles propositions, la junte, arrivée au pouvoir par un coup d'Etat le 23 décembre 2008, réclame la désignation d'un Premier ministre de "consensus" contrairement aux propositions de M. Compaoré qui avait demandé qu'il vienne des Forces vives.

"Nous sommes prêts à discuter sur tout ce qui semble être bon pour la Guinée, mais le départ de Dadis n'est pas à l'ordre du jour pour nous. S'il devait partir un jour, ce serait de la volonté du peuple de Guinée à ne pas voter pour lui", a pour sa part déclaré le ministre-secrétaire permanent

Source AFP/ Jeune Afrique

Article Lu 1848 fois

Mercredi 25 Novembre 2009





1.Posté par Lansana conté le 25/11/2009 22:19
C'est de la diversion. Dadis est sur qu'il sera poursuivi à l'issue des enquêtes de l'ONU. C'est vrai que tous ces anciens PM ont pillé leur pays, mais qui ne l'a pas fait avec un président qui étaitt mourrant depuis des années, et qui a permis de ce fait la mise en place d'un système d'enrichissement personnel. Même Dadis est un voleur, s'il a autant de succés auprès de certains militaires, c'est moins pour son courage ni son charisme, mais c'est parce que c'est un corrupteur né. Comment peut il se permettre d'offrir 50 kg d'or à Blaise Compaoré, c'est à dire l'équivalent de 500 millions de Fcfa. Et puis, de quelle légitimité dispose cette junte pour exclure des anciens PM de la course. Décidément le ridicule ne tue plus.

2.Posté par conquérant le 26/11/2009 12:16
50kgs d'or à Compaoré?. Je n'ose pas vous croire. Accepter des présents de la part d'un protagoniste alors qu'on est paré d'atours de médiateur? Non je ne vous crois pas Compaoré n'oserait pas descendre aussi bas. Du moins je l'espère.

3.Posté par Davidis le 02/12/2009 13:23
Comment ne pas avouer ce qui nous fait mal, et qui ne cesse de prendre malheureusement ampleur, notre retard est du à des hommes d'Etat qui n'ont rien dans la tete sino se remplir les poches.

4.Posté par baDA le 02/12/2009 17:41
A KI LA VERITE? EN TOUT CAS DADIS SEMBLE ETRE PUR

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:31 Yaya Jameh: Regardez comment il menaçait les socés

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State