Référence multimedia du sénégal
.
Google

LYNCHAGE D'UN AGRESSEUR A THIAROYE: Les populations décrètent la loi du talion

Article Lu 11002 fois

Retour sur la fin d'après-midi mouvementée vécue par les riverains de Tally Diallo avant-hier mardi. Les trois jeunes individus blessés par l'agresseur s'en sont tirés à bon compte au moment où la population, toujours en colère, a fini de décréter la loi du talion à l'égard des malfaiteurs.



La justice populaire est en passe de prendre ses quartiers dans la banlieue. Une justice expéditive comme on en avait connu dans les années 90, lorsque des «kourels» (brigades de veille) avaient été montés pour traquer les malfaiteurs. Qui ne se souvient pas de ce malheureux malfaiteur du nom d'Insa Camara, maîtrisé puis traîné sur une longue distance avant d'être lynché sur le parvis de la grande mosquée de Tally boubess ? À l’époque, les populations, excédées par la montée de la violence due aux agresseurs, avaient décidé d'apporter la réponse qui sied. Une justice expéditive qui, malgré des dérapages, avait eu le mérite, à l'époque, de contenir les agressions dans une certaine proportion.

Hier, des investigations menées par des riverains de Tally Diallo ont permis d'identifier une partie de la bande d'agresseurs dont l'un avait été lynché. Selon ces investigations, c'est la même bande qui, il y a quelques semaines, avait molesté l'Imam d'une mosquée située à Santa Yallah. Les faits avaient eu lieu non loin du bassin de rétention de Djeddah 2. A l'époque, une partie de la bande, traquée par les populations, avait été arrêtée puis remis à la police de Thiaroye. Personne n'avait pensé à les lyncher.

Des trois jeunes blessés avant-hier par le malfaiteur tué par la foule, nous avons pu obtenir leur identité : il s'agit de Assane Diongue, poignardé au bras, Amady Konaté et Ameth «Mimi». Tous ont pu vaquer tranquillement à leurs occupations après un tour au poste de santé.

Par ailleurs, selon les riverains de Tally Diallo, la bande s'était déjà signalée dans l'après-midi au bar «Eliza» où le gérant avait refusé de leur servir à boire. C’est alors qu'ils se sont rabattus sur un débit de boisson clandestin où ils se sont approvisionnés en Gin qu'ils ont partagé pour se donner du courage. On signale également que celui qui a été lynché, pendant qu'il était poursuivi par la foule, avait tenté de s'échapper en s'agrippant à un autre «car rapide». Sur le marchepied, l'apprenti lui aurait flanqué un coup de pied avant qu'il ne débarque pour tenter encore de semer ses poursuivants.

C'est lorsqu'il n'avait plus la force de courir qu'il a finalement choisi de faire face à ces derniers. La suite, on la connaît.

Alassane Hanne
Source L'Observateur

Article Lu 11002 fois

Jeudi 3 Décembre 2009





1.Posté par fantomas le 03/12/2009 21:00
Et ou est la Police charge de nous proteger et de faire respecter l'ordre. Se faire justice soi meme est dangereux et peut mener au desoordre complet... Fasse le ciel que ce maudit Wade disparaisse pour qu'on puisse retablir l'etat de droit auu Senegal. Amen

2.Posté par lom le 03/12/2009 22:40
Evidemment, vu que la police n'est plus capable de nous protéger et que la DIC s'est transformée en une police de règlement de compte politique , c'est pas étonnant de voir la population faire sa propre justice.
Fofou la rék ngourgui ak gorgui talougnouléne dangiye campagne néék léén sééni pilocé boop rék.
vive les sénégalais!
lynchage moome méthode bou baaxla thji gniye agréssé nitegni.
Faut pas avoir peur des agresseur,ils sont des humains comme nous, on les affronte,on les traque et on les tue, on est fatigué waaye. Des gens qui optent pour le service minimum, veulent semer la psychose dans nos quartiers on dit niét .
Vive la banlieue!!!

3.Posté par BARI XAM-XAM le 04/12/2009 09:52
Comment peut-on agresser une personne qui est agressee par la crise economique.De grace , ne les tuer pas , coupez seulement les testicules et laisser les se promener. Paroles de BARI XAM-XAM .le defenseur des agresseurs.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State