Référence multimedia du sénégal
.
Google

LYNCHAGE A TOUBA : Un individu accusé de rétrécissement de sexe battu à mort

Article Lu 1558 fois

On le craignait, et c’est arrivé. La recrudescence des histoires de rétrécissement de sexe ces derniers temps a débouché sur un drame à Touba. Un individu accusé de ce pouvoir a été lynché à mort sans aucune forme de procès.



Jusqu’ici, les histoires de rétrécissement de sexe qui ont refait surface, se terminaient souvent par un lynchage systématique de la part de leurs auteurs présumés à qui l’on ne laissait même pas l’occasion de se défendre. Mais lundi dernier, le pire est arrivé à Touba, au quartier Loyène où un individu répondant du nom de Malal Sow a été pris à partie par la foule. Au début du drame, Malal a été attiré dans un télécentre par son gérant Bada Lô qui était en compagnie de son ami Bathie Lèye. Alors Bada demande au bonhomme de lui « rendre » son sexe avant que les deux compères ne le malmènent rudement. C’est sur ces entrefaites qu’une dame s’est mise à crier, ameutant ainsi les riverains. La foule de curieux, déchaînée, s’est mise à tabasser Malal Sow jusqu’à ce qu’il rende l’âme avant l’arrivée de la police. Les policiers n’ont pu que constater les dégâts et arrêter les deux amis. Bada Lô, né en 1984 à Touba et principal mis en cause, et Bathie Lèye venu au monde en 1985, ont été interpellés et placés en garde-à-vue. Tandis que le corps de Malal Sow, né en 1952, a été remis à ses proches avant-hier.

Les histoires de rétrécissement de sexe, confinées au début à Dakar, ont pris une proportion inquiétante à travers le Sénégal.

D’aucuns soupçonnent une nouvelle stratégie des agresseurs pour s’en prendre à leurs victimes qu’ils accusent après leur forfait, les jetant en pâture avec la bénédiction de la foule qui n’y voit souvent que du feu. C’est le cas, récemment à Dakar, d’un militaire parti voir un ami avant qu’il ne soit accusé par un homme d’avoir rétréci son sexe. Ce dernier et ses compagnons le dépouillèrent systématiquement avant de le tabasser. La police, mise au parfum, interpella l’homme par qui tout cela était arrivé. Après vérifications, ses attributs sexuels n’avaient subi aucun dommage.

MALICK CISS
Source: Le Soleil

Article Lu 1558 fois

Jeudi 5 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State