Référence multimedia du sénégal
.
Google

LYCEE LAMINE GUEYE DE DAKAR: Crises d’hystérie subite et 'mystérieuse' d’une cinquantaine d’élèves - le ministre de l’Education suspend les cours « C’est la première fois que je vois un tel phénomène »

Article Lu 12476 fois

Près de cinquante élèves dont une écrasante majorité de filles sont tombés en transe ce vendredi matin au Lycée Lamine Guèye de Dakar.



LYCEE LAMINE GUEYE DE DAKAR: Crises d’hystérie subite et 'mystérieuse' d’une cinquantaine d’élèves - le ministre de l’Education suspend les cours « C’est la première fois que je vois un tel phénomène »
Selon un élève du lycée interrogé par la radio RFM, cela s’est produit vers 9 heures quand des filles et deux garçons ont commencé à faire des crises d’hystérie plongeant dans la panique l’établissement d’enseignement secondaire du centre-ville de Dakar. Informé, le ministre de l’Education, Moustapha Sourang dont le cabinet se trouve non loin de là s’est rendu sur place. « C’est la première fois que je vois un tel phénomène », a-t-il confié à la radio. M. Sourang a décidé de la suspension des cours dans l’établissement pendant 48 heures, et annoncé la mise sur pied lundi prochain d’un comité de suivi.

Aux dernières nouvelles, les élèves affectés se remettent un à un à l’hôpital Principal de Dakar où ils avaient été évacués. D’aucuns parlent d’hallucination, d’autres de possessions pour essayer d’expliquer ce qui est arrivé.

Un vais des autorités médicales sur la question est attendu très prochainement.

Source: Nettali

Article Lu 12476 fois

Vendredi 18 Avril 2008





1.Posté par mbf le 18/04/2008 19:56
mbf1

2.Posté par wewe le 18/04/2008 19:56
ah oui avec ce regime on voit du tout

3.Posté par ouze62 le 18/04/2008 20:06
Et dire y 'a quelque jours à Podor y'avait un phénoméne similaire avec 16 filles. Concïdence ou pas, c bizzare.

4.Posté par MD12 le 18/04/2008 20:20
bizzare vous avez dit bizarre !!!!

5.Posté par ciara le 18/04/2008 20:59
mais crise yague na am c pas une premiere fois ,s'ils reviennent tamit da gnouye crisate

6.Posté par deug le 18/04/2008 21:41
na guel yi di mourou té bayi dangal yi .
bakh na

7.Posté par diaw le 18/04/2008 21:52
c'est des extra terrestres qui infiltrent l'humanité

8.Posté par zoze le 19/04/2008 00:52
1.[Actualités Diplomatiques & International] Des élèves d'un collège ...
Des élèves d'un collège tombent en transe. vendredi 26 octobre 2007. par adi ... réactions (la personne se met en scène) et une exagération des émotions ; une ...
news.ahibo.com/spip.php?article820 - 19k - En cache
2.Cameroun Online : Des filles sont encore tombées en transe à Douala ...
... se chargent de l'évacuation des victimes qui tombent en transe depuis la matinée. ... personne pourrait tomber en transe parcequ elle est stressee et les ...
www.cameroun-online.com/actualite,actu-3095.html - 183k - En cache
3.Dossiers 7 : Les croyances cont.
Des personnes peuvent partager le même canari" (un ndoepkat) ... des enfants matrilinéaires (le plus souvent les femmes) qui tombent en transe. ...
www.unesco.org/csi/pub/papers2/yoff8b.htm - 57k - En cache
4.. Cameroun: Des élèves en transes - Centrale Panafricaine
... transe des élèves surviendrait après une infestation instantanée de démons en un ... sont des filles et nous nous demandons bien jusqu'où ces

9.Posté par zoze le 19/04/2008 00:57
Hystérie

Les symptômes de l’hystérie simulent la pathologie organique pour laquelle aucune anomalie physique (en particulier neurologique) n’existe. L’association de manifestations permanentes ou récurrentes, fréquemment des paralysies, des troubles de la parole ou de la sensibilité et d’autres transitoires, crises pseudo-épileptiques, comas, psychogènes constituent la forme classique de cette maladie.

D’après le médecin, ces symptômes sont très souvent associés à un trouble de la personnalité marqué (théâtralisme, personnalité, histrionique). Les phénomènes caractéristiques de l’hystérie sont susceptibles d’être reproduits par autosuggestion de l’hystérie, indissociable de sa représentation sociale. Cela a beaucoup évolué avec les progrès théoriques que son étude a suscités et la psychiatrie moderne préfère la notion de troubles somatoformes. Celles-ci désignent les symptômes physiques qui ne peuvent s’expliquer par une affection médicale générale.

Le terme d’hystérie vient du médecin grec Hippocrate, qui inventa ce mot pour décrire un concept qu’il apprit des Égyptiens. L’hystérie fut par la suite étudiée par la psychanalyse, en tant que modèle de la névrose. Cette approche en distingua les affections psychosomatiques qui ne répondent pas à une organisation névrotique. Le terme psychosomatique désigne une relation de l’esprit au corps, un trouble psychique pouvant se répercuter sur la santé physique.

L’hystérie est une affection qui a fait l’objet de toutes les attentions depuis quasiment la nuit des temps. Seule a survécu la "personnalité histrionique", qui possède plusieurs caractéristiques parmi les suivantes : un égocentrisme très important ; un besoin de reconnaissance par les autres, qui passe par un besoin de susciter l’intérêt et attirer l’attention ; une "théâtralisation" de ses réactions (la personne se met en scène) et une exagération des émotions ; une utilisation de la séduction dans les rapports sociaux... Ainsi, un trouble essentiellement lié a un besoin de reconnaissance dans ses relations sociales.

Des symptômes très variés

Mais l’hystérie "classique", telle que de nombreux psychiatres la considèrent encore, est plus complexe qu’un "simple " trouble de personnalité. Il s’agit, dans la plupart des cas, d’une somatisation d’une angoisse ou d’un traumatisme psychologique. Une source d’anxiété va provoquer, de manière inconsciente, des symptômes très variés : crises de nerfs ; crises de tétanie ; Spasmophilie ; douleurs, vomissements ; syncopes... Parfois, il ne s’agira pas de troubles apparaissant par crises, mais de problèmes s’inscrivant dans la durée : problèmes de sensitivité, troubles de l’audition, amnésies. Dans tous les cas, le retentissement dans les rapports sociaux et sur la vie de couple en particulier est important.

Les hommes aussi

u[

10.Posté par zoze le 19/04/2008 01:10
LES SOLUTIONS DE THIESINFO
QUELQUES DISPOSITIONS PRATIQUES
Voici énumérées quelques dispositions pouvant aider au traquage de cette ombre maléfique qui hante désormais les milieux scolaires, prête à envoûter les jeunes élèves.
· Les élèves se doivent d’être vigilants entre eux, afin de ne pas céder à des propositions suspectes qui pourraient leurs être faites par un camarade, un éducateur ou même un étranger au lycée.
· Les vigiles devraient aussi redoubler de rigueur quant à l’accès au lycée, vis à vis des idées et des personnes suspectes.
· Les chefs d’établissements bienveillants pourraient, en collaboration avec le personnel disponible, filtrer la coopération entre le milieu scolaire et les nombreux mouvements extérieurs aux ambitions publicitaires, culturelles, sportives ou éducatives etc., qui viennent à l’assaut de leurs établissements.
A cet effet, une refonte, possible des textes scolaires ne seraient pas mal venue, dans le but d’asseoir cette sélectivité des associations scolaires.
D’un autre côté, étant donné que la sorcellerie est tous les jours de plus en plus subtile et savante, les mesures ordinaires précédentes ne sauraient être véritablement efficaces. Plus opérantes sont surtout des actions à caractère spirituel. Il s’agirait peut-être :
· D’ouvrir un débat permanent sur la sorcellerie et les sectes en particulier, par des conférences, des émissions médiatiques ou des réunions, afin d’élever la conscience de quelques naïfs et quelques innocents, car on ne tergiverse pas face à la sorcellerie.
· La mise sur pied pour chaque établissement scolaire d’un comité spirituel de soutien peut être sans doute nécessaire, afin que les jeunes ne restent pas en pâture à cette nouvelle sorcellerie d’un autre genre. De tels comités de surveillances (à distance ou de prêt) pourraient être constitués de croyants et de médiums (prêtres exorcistes ou tradi-thérapeutes) de bonne foi (et c’est cela qui est un peu difficile à établir, puisque le bon grain et l’ivraie se confondent assez par cette époque) qui veilleront en permanence par des rites et des prières sur l’environnement scolaire.
· Les parents d’élèves eux, devraient garder conscience de la sorcellerie qui épie l’individu aussitôt qu’il franchit le seuil de sa porte chaque matin. De ce fait ils peuvent tous les jours prier pour leurs progénitures à l’école, et plus encore que cela, leurs apprendre à prier tant pour eux-mêmes que pour les autres. La prière a toujours fait ses preuves contre le mal. Même le recours à des rites africains de protection et de purification peut apporter une assise spirituelle à l’enfant. Qui sait si les enfants victimes de la transe ne sont pas ceux à faible foi ou ceux n’ayant ni foi animiste, ni foi chrétienne ou ni foi musulmane etc. ?
Enfin, dans le même but spirituel que les trois mesures précédentes, serait-ce mauvais dans nos établissements scolaires publics privés laïcs, de faire une courte prière en début de chaque matinée et une autre en fin de chaque après-midi de cours ? Des prières standards, indépendantes de toutes confessions religieuses, il en existe, et il est aussi possible d’en concevoir. Même si parfois la prière fait du mal à certains, est-ce une raison pour ne pas implorer la grâce de Dieu sur de jeunes scolaires en proie à la sorcellerie de la transe ?
Des leçons, il en fallait, même si des zones d’ombre demeurent quant à la compréhension de ce phénomène de transe désormais devenu une réalité des milieux scolaires dans notre pays.


11.Posté par diouf normal le 19/04/2008 02:51
lii dii ramenii day si niaquewi la diam thieye sunugal

12.Posté par coco chanel le 19/04/2008 08:55
Trop de niaag au galsen!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

13.Posté par jaguar le 19/04/2008 10:24
zoze tu ferais mieux d'etre redacteur en chef d'un journal

14.Posté par merc zoze le 19/04/2008 12:00

merci tu as t tdit
merci tu as t tdit
merci tu as t tdit




















































merci tu as t tdit













merci tu as t tdit











merci tu as t tdit
merci tu as t tdit

15.Posté par diop le 19/04/2008 14:30
c un poisson d'avril

16.Posté par dio le 19/04/2008 16:50
cela a commencè depuis lannee passee au cameroune...

17.Posté par Beugue Baye Niasse 2puis Nktt le 19/04/2008 19:58
Guel yi Nanou toube thi Yalla Bhakh na

18.Posté par ELYSA le 19/04/2008 22:31
ou est marvel jatten ton commentaire suis fane de toi

19.Posté par ndeye le 20/04/2008 12:17
marvel fo nek

khaleyi khana lii djinné la aye kharale ma nopi sakh dama ragale mane tamitt


yenn au lieu niou yobou khalé yi si serigne yi niou yoboulene hopital


mane dé dotouma diangui bien que je suis à lamine gueye mais diekhna
aye yalla balniou

fermé vos DIOUMBAKH

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State