Référence multimedia du sénégal
.
Google

LUTTE : SIMEL FAYE- BOY NAR (LE 27 AVRIL) TAPHA GUÉYE- EUEMEU SÉNE (LE 1ER MAI) BALLA GAYE II- TYSON JUNIOR (LE 4 MAI) :Une semaine de feu dans l'arène

Article Lu 1725 fois


On est encore loin de la fin de la saison, mais l'aréne bout à 100 à l'heure. Chaque semaine, la nouvelle affiche en face fait oublier le choc qui l'a précédé. Il en sera encore ainsi à partir de ce week-end. Du drapeau Wagane Diouf organisé par Manga II et qui mettra aux prises le 27 avril Simel Faye à Boy Nar, en passant par le choc Tapha Guéye-Eumeu Sène du 1er mai et enfin le sommet de la banlieue entre Tyson Jr de Pikine et Balla Gaye II de l’ELBG, les amateurs n’auront pas de répit.





Simel Faye (Sérère) - Boy Nar (Fass) :Pour se repositionner

Pour une première édition, le drapeau dédié au président du Jaraf de Dakar Wagane Diouf et doté d'un budget de 34 millions de Fcfa a bien entonné sa tentative de pérennisation. Organisée par Manga Productions dirigée par Manga II, l’affiche verra s'opposer deux lutteurs aguerris et rompus à la tâche. Simel Faye désormais porte-étendard de l'écurie Sérère (qui tente de se reconstituer et de revenir au premier niveau) fait face à Boy Nar de Fass. Un roc qui ne recule pas et qui alliant technique et frappe est loin d’être gêné par sa corpulence. D'où un choc retentissant ce dimanche. Mais un choc qui cache bien des particularités. Aussi bien pour Simel Faye que pour Boy Nar, il s'agira de se montrer sous son meilleur jour afin de ne pas perdre le fil d'une arène où tout va très vite. Simel Faye avec comme objectif de " remettre l'écurie Sérère sur les rails" ne voit autre chose que la victoire, pour rester sur sa logique après sa dernière victorieuse prestation. Mais il lui faudra un peu plus de punch face au " Nar de Fass" qui lui aussi, dans sa tentative de figurer parmi les lutteurs les plus en vue de Fass, ne lésinera sur aucun moyen. L'autre fait inédit étant que ces deux lutteurs ont longtemps vécu ensemble et beaucoup partagé au chevet de Manga II qui les a presque éduqués.

Tapha Gueye (Fass) - Eumeu Sène (Boul Fallé): Retrouver les ténors

Ce combat prévu le 1er mai prochain a requis de la part d’El hadji Ndiaye (fils du parrain du jour Doudou Ndiaye Rose), un budget de 250 millions de Fcfa. Il constitue le cadeau d'anniversaire pour Doudou Ndiaye Rose lui-même qui fête ses 50 ans sur scène. Épique et historique sera l’événement, mais aussi le combat à proprement parler. Comme c'est souvent le cas entre Pikine et Fass. Il y a quelques années avec l’avènement Tyson-Tapha Gueye qui était le Tigre Fass d'alors avait commencé à chuter dans l'arène. Tyson était passé par là. Balayant tout sur son passage, il n’avait pas épargné Tapha Gueye. Et ce dernier acceptant mal cette nouvelle donne de se muer en ni ténor, ni espoir. Quelques années encore il est toujours là, alors que Tyson a quitté par la petite porte. Mais cette fois-ci, l'histoire veut que Tapha Gueye qui n a pas encore dit son dernier mot dans l'arène, retrouve au crépuscule de sa carrière Eumeu Sène le lieutenant de ce même Tyson, dont l'objectif est de refaire de Boul Fallé ce qu'elle était dans les années 95-2000. Ce qui promet un combat rude et rugueux. Chacun ayant en tête l'esprit de forcer la porte menant au cercle des ténors. En cas de victoire, d'un côté ou de l'autre, le vainqueur est assuré de ne pas se faire oublier par les promoteurs friands de chocs retentissants. Dire donc que tous les ingrédients (mystique ou physique) sont réunis pour en faire un combat inoubliable.

Balla Gaye II (ELBG) - Tyson Junior (Pikine), Défaite interdite

La structure Gaston Productions spécialisée dans les montages inédits a encore trouvé la parade avec le choc Balla Gaye II de l’Ecole de lutte Balla Gaye de Guédiawaye contre Tyson Junior de Pikine. Un combat qui, doté d'un budget de 70 millions de Fcfa, est un défi dangereux dans la carrière des deux lutteurs en face. Balla Gaye II qui comptabilise plus d'une dizaine de victoires dans l'arène pour une seule défaite depuis son éclosion semble intenable. Tous les jeunes de sa génération, il les a liquidés. Et à chaque fois avec la manière. Oumar Sakho de son vrai nom, a très vite assimilé les rudiments enseignés par son père Double Less et son homonyme et entraîneur Balla Gaye. Tous deux anciennes talentueuses gloires des arènes sénégalaises. Sauf qu'en acceptant de croiser le fer avec Boubacar Sy alias Tyson Junior, il s'est encore lancé un défi de taille. C’est vrai que Tyson Junior n’était plus réapparu dans l'arène depuis un peu plus de deux saisons. Les adversaires lui faisant défaut. Mais surtout que son ascension avait été freinée au moment où il s’y attendait le moins. Mais cela loin d’être un handicap, a fini d’en faire un "animal blessé". Son envie de retrouver les soirées de "l'arène", de faire monter la pression et de forcer les barrières pour gagner des galons, bouillent en lui. Ce colosse de plus de 100 Kg, dès lors et malgré la "dangerosité" de ce combat, évite de penser "défaite". Car celle-ci il est clair, le mettrait définitivement en cage, peut-être à jamais. Pourtant, c'est la même rengaine chez Balla Gaye II qui est sur une pente ascendante. Avec comme objectif de très vite retrouver les ténors ou l'anti-chambre des ténors, une défaite ferait craquer la pente. Avec tous les risques possibles.

Source: Le Matin

Article Lu 1725 fois

Vendredi 25 Avril 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State