Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



LUTTE -Raréfaction des chocs dans l’arène : Ténors cherchent désespérément combat !

Seule une grosse affiche enregistrée depuis le début de la saison de lutte. Il s’agit du combat opposant Balla Gaye 2 à Tapha Tine, prévu en juin 2013. Pendant ce temps, les autres ténors cherchent désespérément un combat. Une situation qui ne manque pas d’indisposer les amateurs de lutte.



LUTTE -Raréfaction des chocs dans l’arène : Ténors cherchent désespérément combat !
Les ténors de l’arène continuent de broyer du noir. Yékini, Eumeu Sène, Modou Lô, Gris Bordeaux, Lac de Guiers 2… Au moment où les Espoirs signent des combats pour la présente saison, les lutteurs Vip peinent encore à conclure une affiche avec un promoteur. Tous attendent une signature. Même si, dans la presse, on fait écho de négociations pour une telle affiche ou une autre. Une situation qui devient de plus inquiétante au point de susciter les interrogations des amateurs.
Au-delà de l’arrestation du promoteur Luc Nicolaï, pour une histoire de drogue, lui qui était prompt à décrocher les grosses affiches, la crise économique constitue une des explications. Désor­mais barrés par les gros cachets que réclament les ténors pour un combat, les promoteurs ne peuvent plus ou ne veulent plus prendre de risque pour de telles affiches. C’est le cas du promoteur, Gaston Mben­gue qui souligne que la tendance n’est plus à la folie dépensière avec le montage des combats événementiels. La dure réalité économique, selon lui, est passée par là. «A cause de la crise qui sévit actuellement au Sénégal, je ne vais plus verser dans les folles dépenses pour organiser les combats à gros cachets. Je ne suis plus animé par l’idée de dépenser de très grosses sommes pour concrétiser des combats. Je suis déjà endetté à cause de ma propension à vouloir faire lutter les ténors de l’arène. Car m’endetter encore revient à me suicider», a réitéré hier le promoteur qui estime avoir pris un peu de recul pour se tourner vers le football en essayant de redynamiser le club de sa ville natale, le Ndiambour (Ligue 2) de Louga dont il est désormais le président. «J’ai tout confié à ma structure (Gaston Production). Je lui laisse le soin de démarcher des combats. Mais, je puis vous garantir qu’elle n’organisera de combats Vip que lorsque ces derniers accepteront de revoir à la baisse leur prétentions financières», ajoute le promoteur.
Par ailleurs, l’arrestation du promoteur mbourois a, visiblement, permis à d’autres moins cotés par le passé, d’occuper le terrain, en ficelant plusieurs combats avec les Espoirs. Le plus en vue, n’est autre que Aziz Ndiaye. Pour la présente saison, il a ficelé quatorze affiches dont l’une des plus attendues entre Balla Gaye 2 et Tapha Tine, le 2 juin prochain. D’ailleurs, parmi les ténors, le champion de Guédia­waye, qui a infligé sa première défaite à Yakhya Diop «Yékini», fait partie des rares en compagnie de son adversaire, à avoir un combat pour la présente saison. Les autres promoteurs comme Baol Production et Mouniang se sont partagé le reste du gâteau.
Regroupés au sein d’un Collectif peu avant l’ouverture de la saison, les promoteurs s’étaient entendus sur un plafonnage des cachets à 75 millions de Cfa. Un pacte que le promoteur Aziz Ndiaye n’aurait visiblement pas respecté. Lui qui aurait payé 120 millions Cfa à Balla Gaye 2 pour son prochain combat.
Conscient de la situation, le promoteur rassure sur la signature d’une nouvelle grosse affiche. «J’espère que Gaston Mbengue va décrocher le combat entre Modou Lô et Eumeu Sène. Je n’ai pas voulu le démarcher parce qu’il cherche à le concrétiser. Ce qui est sûr, ce combat sera organisé», jure le promoteur.

amadoumbodji@lequotidien.sn

Samedi 5 Janvier 2013










Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés