Référence multimedia du sénégal
.
Google

LUTTE : CONTRÔLE DES REVENUS ET AVOIRS : Le fisc fouine au Cng et piste les lutteurs et les promoteurs

Article Lu 1929 fois

Les Inspecteurs de la Direction des Impôts se sont rendus ces dernières semaines au siège du Comité national de gestion (Cng) de lutte, au stade Léopold Sédar Senghor, pour un contrôle sur les finances. Ils ont ainsi pu se faire une idée sur les revenus des lutteurs et les avoirs des promoteurs. La Direction générale des Impôts et Domaines fouille dans les comptes du Comité national de gestion (Cng) de lutte. «Les Inspecteurs des impôts se sont rendus à plusieurs reprises au siège du Cng pour contrôler les finances.



LUTTE : CONTRÔLE DES REVENUS ET AVOIRS : Le fisc fouine au Cng et piste les lutteurs et les promoteurs
Mais, en réalité, ce contrôle n’est qu’un prétexte pour eux, car ils veulent surtout épingler les lutteurs et les promoteurs qui ne s’acquittent pas de leurs impôts sur les revenus», explique un membre du Cng qui souligne que nombre de lutteurs, surtout les ténors, brassent des dizaines de millions, mais n’ont jamais déclaré leurs revenus, à plus forte raison payer des impôts.

Ce qui est valable aussi pour les promoteurs qui ne présentent jamais de bilan afin d’échapper aux contrôles du fisc. Interpellé sur la question, le Directeur administratif du Cng confirme ce contrôle. «Effectivement, des agents des Impôts étaient de passage au siège du Cng pour avoir des informations sur les émoluments des lutteurs». Poursuivant son propos, Ibrahima Sarr révèle : «Souvent, les promoteurs déclarent des sommes élevées dans la presse, alors que la réalité est tout autre au niveau du Cng.

C’est un service de l’Etat et nous sommes délégataires de pouvoir. Nous devons donc collaborer avec les contrôleurs afin de leur faciliter le travail, car nous n’avons rien à cacher. De notre côté, tout est transparent». Pour finir, M. Sarr affirme que «ce contrôle est une suite logique du fonctionnement du service des Impôts qui doit avoir un œil sur les revenus des lutteurs.

Nous payons des impôts et il est très normal que ceux qui gagnent des millions aussi en fassent de même». Au niveau du service des Impôts et Domaines situé sur la Vdn, un contrôleur renseigne : «les inspecteurs étaient au Cng, non pour vérifier les caisses du Cng de lutte, mais surtout pour avoir un aperçu su les revenus des lutteurs et les avoirs des promoteurs qui rechignent souvent à s’acquitter de leurs devoirs.

Désormais, nous allons les obliger à passer à la caisse comme tout bon citoyen, quitte à opérer un redressement fiscal. En plus, il est normal que les inspecteurs contrôlent la traçabilité de l’argent qui passe entre les mains des responsables du Cng de lutte. Mieux, il est anormal qu’un promoteur verse de l’argent liquide au niveau du Cng, comme on l’a vu une fois à la télévision. Tout versement d’avance ou de reliquat doit se faire par chèque pour laisser une trace et faciliter le contrôle».

Mbaye Jacques DIOP
Source Le Populaire via Seneweb.com

Article Lu 1929 fois

Mardi 2 Février 2010





1.Posté par detective le 02/02/2010 18:19
dans ce cas il faut envoyer les feuilles de declaration à tout le monde ainsi qu'aux marabouts

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State