Référence multimedia du sénégal
.
Google

LUTTE CONTRE LES GASPILLAGES LORS DES CEREMONIES: Le Radi s'engage dans le combat

Article Lu 12706 fois

Instaurer une réflexion approfondie sur les stratégies et mécanismes qui permettent de réduire considérablement les dépenses excessives lors des cérémonies familiales au Sénégal. Telle est la mission assignée par le Réseau africain du développement intégré. En conclave hier, les acteurs dudit réseau n'ont pas manqué de dénoncer les nombreux gaspillages durant les cérémonies (baptêmes, décès, mariages entres autres). Selon les responsables, les femmes doivent se parler les yeux dans les yeux.



Les conséquences des gaspillages lors des cérémonies familiales sont parfois désastreuses pour certaines familles, dont les dépenses peuvent représenter l'économie de plusieurs mois, voire plusieurs années. Au niveau de la société globale, c'est une utilisation improductive de l'épargne. Pour les jeunes de certaines localités, le montant élevé de la dot retarde leur entrée en union conjugale, car il faut des années pour pouvoir thésauriser les sommes en vigueur dans leur milieu social. C'est pourquoi, monsieur Abdoul El Mazid Ndiaye, le président du RADI a pris la parole pour charger les femmes à changer leur comportement, parce que tout simplement, dit-il, le problème se situe au niveau des femmes. Selon lui, les dépenses excessives dépassent les hommes. Ajoutant que le phénomène a pris de l'ampleur. A son avis, il faut se lever pour prendre des mesures. Et le président du RADI d'ajouter qu'il faut se dire la vérité et aller au fond des choses pour trouver des solutions. Pour lui, il est important de préciser que les populations ne souhaitent aucunement interdire les cérémonies familiales, qui présentent selon lui, des aspects positifs qu'il faut à tout prix préserver. Leur objectif, dit-il, est tout simplement de combattre les effets pervers de certaines pratiques qui sont en contradiction avec la situation de pauvreté, et qui ne militent pas en faveur d'un développement socio-économique du pays. Pour sa part, le représentant du ministre de la Justice a abondé dans le même sens, en exhortant de procéder à un diagnostic sans complaisance pour trouver des solutions. Car, dit-il, les gaspillages lors des cérémonies familiales ont pris de l'ampleur ; cela nécessite de nouvelles orientations. Le RADI a montré la bonne voie, pour s'engager totalement dans le combat, en essayant de conscientiser davantage les populations.

Ousseynou Ndiaye
Source: L'office

Article Lu 12706 fois

Jeudi 12 Juillet 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State