Référence multimedia du sénégal
.
Google

LUTTE CONTRE LA PAUVRETE EN AFRIQUE : Le Président Abdoulaye Wade salue les bons points de la Bid

Article Lu 1558 fois


LUTTE CONTRE LA PAUVRETE EN AFRIQUE : Le Président Abdoulaye Wade salue les bons points de la Bid
C’est le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, qui a présidé hier au Méridien Président la réunion ministérielle de la Banque islamique de développement (Bid) à laquelle prennent part les représentants des pays membres africains. Il a salué les bons points de la Bid et ce fut une occasion pour le président de la République de demander à Israël d’arrêter les massacres à Gaza et de réaffirmer le soutien au peuple palestinien en vue d’un Etat indépendant.

Me Wade, après s’être félicité du choix de notre pays pour abriter cette réunion, a salué les bons points de la Bid depuis sa création en 1975 et qui a parcouru un chemin extraordinaire pour être une institution multilatérale de financement la plus connue.

« J’adresse mes félicitations au président pour son esprit de management avec efficacité et succès et je loue toutes ses réalisations effectuées dans les pays membres », a dit Me Wade.

A propos des Objectifs du millénaire pour le développement de l’Onu (Omd), le président Wade a souligné que : « très peu de pays pourraient les atteindre aux dates fixées », ajoutant qu’en Afrique subsaharienne, il n’y a pas d’améliorations significatives.

Pour le chef de l’Etat, les Omd, tels que fixés, ne paraissent pas assez ambitieux. Il en a profité pour définir que la pauvreté se situe autour d’un groupe de besoins comme celui d’un toit décent, citant l’exemple du Sénégal qui a initié le « Plan Jaxaay », de nourriture suffisant, d’eau potable, de soins de santé primaires, l’accès à l’éducation primaire des enfants, d’un environnement sain, l’alphabétisation, etc.

« Cette définition, selon Me Wade, a l’avantage d’un plan d’action, car un seul objectif nous met dans un plan ». S’adressant au Secrétaire général de l’Oci, le chef de l’Etat l’a qualifié de travailleur « infatigable, aux idées claires, nettes » et qui exécute avec efficacité les résolutions prises avec beaucoup de générosité.

« Poursuivez ce travail talentueux et vous trouverez toujours auprès de moi assistance, collaboration et conseils », lui a lancé Me Wade. Aux ministres, gouverneurs et hauts responsables de la Bid, le président Wade a rappelé que la mise en place du programme répond à la demande des gouverneurs qui s’étaient réunis ici et l’initiative vient du Gardien des Deux Saintes Mosquées, qui avait lancé l’idée d’un fonds de 10 milliards de dollars. Il leur a demandé de faire des propositions concrètes qui seront soumises au sommet de Dakar en mars 2008.

« Je reste persuadé que les effets vont se sentir très vite pour améliorer les conditions de vie des populations », a conclu le chef de l’Etat.

Auparavant, le patron de la Bid, Dr Ahmed Mohamed Ali, avait présenté le plan de ce fonds de lutte contre la pauvreté dans les 5 prochaines années à venir.

Quant au ministre d’Etat, ministre des Finances, Abdoulaye Diop, il a souhaité la bienvenue aux nombreux participants. Pour sa part, le Secrétaire général de l’Oci est revenu longuement sur la réunion de Dakar, poursuivant que le programme jette des bases d’actions conjointes d’entraide entre Etats de l’Oci pour tirer avantage de la Mondialisation.

Israël condamné

Face à la situation dans la Bande de Gaza, le responsable de l’Oci a dénoncé le blocus des populations innocentes, sans défense face aux attaques d’Israël et que l’Oci condamne fermement. Il a lancé un appel au Conseil de sécurité de l’Onu pour arrêter ces actes d’atrocité et de criminalité.

Cette rencontre de Dakar, qui prend fin aujourd’hui, a pour objet, de permettre aux ministres, représentant les pays d’Afrique subsaharienne membres de la Bid de discuter et d’enrichir le document de cadre d’intervention relatif au Programme spécial pour le développement de l’Afrique (Psda). Il est conçu pour traduire concrètement le renforcement de l’engagement de la Bid en faveur de l’Afrique subsaharienne.

Selon la Bid, en Afrique au Sud du Sahara, près de 45 % de la population, soit 360 millions d’habitants, vivent en dessous du seuil de pauvreté. Ils doivent se contenter pour vivre, d’une somme d’argent équivalente à 1 dollar par jour.

Source: Le Soleil

Article Lu 1558 fois

Mercredi 23 Janvier 2008





1.Posté par ibrahima dièye le 25/01/2008 18:24
je vous salue je voudrai des information sur la lutte contre la pauvreté svp


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State