Référence multimedia du sénégal
.
Google

LOUGA: Un Français amputé d’une main pour avoir tenté d’enlever une fillette

Article Lu 11094 fois

Isma Sow, un berger peulh qui vient juste de franchir le seuil de la majorité est attrait ce mercredi à la barre du tribunal régional de Louga pour coups et blessures volontaires ayant entraîné l’amputation de la main droite d’un homme de race blanche. Ce Toubab de nationalité française tentait de s’en prendre à une fillette de 4 ans que le jeune berger tenait entre ses bras. Devant la constance des faits, le procureur de la République a requis 2 ans ferme contre le berger. Quant au Français dont les enquêteurs n’ont pas pu trouver l’adresse exacte, il reste encore introuvable. Délibéré le 23 janvier.



Ce cas, assez rocambolesque, rappelle insidieusement l’affaire de l’Arche de Zoé. Un toubab qui se pavane dans les coins perdus - les plus reculés de la zone sylvopastorale, sans motif véritable - ne peut être que suspect. C’est en quelque sorte le cas de ce Français qui, parcourant la savane herbacée du Djolof, a voulu s’en prendre à une fillette de 4 ans. Pourquoi et dans quel but ? L’on ne saurait le dire. En tout cas les débats à la barre ont permis de lever quelques coins du voile. Devant le juge Abdoulaye Bâ, le prévenu est revenu en détail sur les faits. En effet Isma Sow, assez serein, dira que ce jour (le 6 juin 2007) il a eu la surprise de sa vie : « Ce jour à 14 heures, un toubab m’a trouvé assis près d’un hameau, une fillette de 4 ans entre mes bras. Tout d’un coup, sans civilité aucune, il tenta de s’en prendre à la fillette », raconte-t-il. Et de poursuivre :« Devant ma farouche réaction, le toubab a lâché la fillette et s’est attaqué à moi. C’est ainsi que, pris de cours et de peur, j’ai sorti mon coupe-coupe que je tenais par devers moi et lui ai donné un coup à la main. » D’ailleurs le procès verbal établi par la gendarmerie et lu devant la barre par le Procureur de la République a mentionné que le Français a fait une impression telle qu’Isma, ayant eu peur, a dégainé son coupe-coupe et sectionné la main droite de son assaillant qui, dans le feu de l’action, tentait vraisemblablement de parer le coup. Par ailleurs il faut relever que dans cette affaire, le parquet et la défense se sont intensément confrontés. Dans son réquisitoire, le procureur Doudou Diouf avait apparemment toutes les peines à incriminer et à charger le jeune berger. Il s’est contenté tout simplement à relever les trois éléments « constants » mentionnés dans le PV de la gendarmerie, à savoir le coup, la blessure et l’amputation. Mais aussi un autre élément non moins important : l’aveu du prévenu devant la barre au cours des débats. Dans sa plaidoirie, la défense a soutenu que dans le dossier, il manquait des éléments pouvant emporter la conviction du tribunal. Selon Me Cheikh Tidiane Mbodji avocat de la défense, il n’y avait pas de scellé de la main de la victime, ni de certificat médical constatant les blessures et l’amputation de la main, ni d’incapacité temporaire de travail (ITT) dûment établi par une structure médico-légale, encore moins de témoins. Donc à son avis, il ne reste des constances du ministère public que deux éléments : le coup et la blessure. Et mieux, selon toujours Me Mbodji, l’impression que l’attaque a faite sur le jeune Isma et les raisons qui ont poussé le Français à vouloir enlever la fillette sont plus importantes que les conséquences de l’acte du jeune berger. Une réaction que l’on se devait de louer aujourd’hui car sauvant la fillette d’un probable rapt. Fort de tous ces éléments, il a alors plaidé pour une application bienveillante de la loi pénale. Délibéré le 23 janvier prochain.

Source: L'observateur

Article Lu 11094 fois

Jeudi 10 Janvier 2008





1.Posté par wa belgik le 10/01/2008 20:28
c vrement un article nul commen un proces se fait sans la presence du francais quel putain d pays aller prenez les pirogues je viens de comprendre ce qui ce passe dans notre cher senegal oui c vrai que la pirogue senegal a coulai depuis fort longtemps....

2.Posté par ndiaye usa le 10/01/2008 22:16
certian toubabs sont des imbeciles ,quant ils vienent au senegal on les done baeucoup d importences .c est notre faute.certain auropeins sont pauvres et quant ils vient au senegal , on les prent comme des rois . it s our fault

3.Posté par ? le 10/01/2008 22:22
Un toubab aurait tenté de s'en prendre à une fillette qui était dans les bras d'un berger armé d'un coupe-coupe qui lui a coupé la main ?!? Cette histoire est incohérente.

4.Posté par Dr. Ben Diop le 10/01/2008 23:13
Comment un tribunal sérieux peut-il condamner 2 ans un jeune homme sur qui ne pèse apparemment aucune charge? Où est donc la victime? Où sont les preuves? Que lui ont-ils fait pour qu'il accepte d'avouer le forfait? Du n'importe quoi. Sénégalais réveillez vous! La mondialisation a changé le monde et vous ne devez plus accepter que les occidentaux fassent chez nous ce qu'ils n'acceptent pas que les nègres fassent chez eux. En tout cas moi musulman pieux je ne me crois inférieur à aucun être vivant. Qu'il soit humain ou animal. Etes voos donc de hommes ou des singes pour tout accepter? Même les APE que les moutons du centre et quelques uns de l'ouest n'ont pas hésité à signer. Par peur et par une infédilité manifeste aux sacro-saints principes que devraient être les liens du sang et de la solidarité africaine.

5.Posté par ndiaye usa le 10/01/2008 23:22
u[

6.Posté par karl le 11/01/2008 20:25
Dr. Ben Diop
L aveu est la reine des preuves ???

La valeur probante de l'aveu
L'aveu doit porter sur un fait de nature à produire des effets juridiques contre son auteur564. Sa valeur probante découle de la présomption qu'une personne ne fait généralement pas une déclaration fausse et nuisible. L'affirmation d'un fait qui est neutre ou qui est favorable n'est pas un aveu.

L'aveu extrajudiciaire doit être allégué et prouvé; il s'agit d'un fait qui peut être établi par des témoins. L'aveu formel est celui fait devant le tribunal; il ne peut être révoqué, sauf avec l'autorisation du tribunal ou le consentement de la partie adverse.

L'aveu, pour être valide, doit être clair, sans ambiguïté et sans équivoque. Il peut être explicite ou tacite, en ce sens qu'il peut découler de la conduite d'une personne.

7.Posté par kool le 14/01/2008 04:29
Oubien cet article n'est qu'un montage incoherant oubien les senegalais et la justice senegalaise sont malades
Comment est-ce possible qu'il aie cherchè d'enlever la fille entre les bras de son pere sans meme le saluer ou parler civilement avec lui en essayant peut etre de le tromper ou de detourner son attention?
Comment est-ce possible de porter quelqu'un devant un tribunal pour coup et blessure sans proces verbal ,ni temoin ni l'autre partie?

Faites nous lire d'autre chose plus coherante et plus importante waay ....ay fenn day dioup way

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State