Référence multimedia du sénégal
.
Google

LONASE - APRES AVOIR ACHETE UN IMMEUBLE INACHEVE A 1 MILLARD 100 MILLIONS: Baïla Wane mise 500 millions pour sa réfection

Article Lu 12543 fois

La Loterie nationale sénégalaise (Lonase) lance un nouveau pari en engageant des travaux sur l’immeuble inachevé qu’elle a acquis à un milliard 100 millions. Le montant des travaux de réfection de cet immeuble est estimé à près de 500 millions.



LONASE - APRES AVOIR ACHETE UN IMMEUBLE INACHEVE A 1 MILLARD 100 MILLIONS: Baïla Wane mise 500 millions pour sa réfection
Pari perdant sur tous les coups. La Loterie nationale sénégalaise (Lonase) se singularise encore dans des opérations à fortes suspicions : surfacturations, magouilles, arnaques, grés à grés… Quoi qu’il en soit, l’argent du contribuable sénégalais est utilisé de façon gabegique, défiant toutes les règles de la bonne gouvernance et de transparence financière. L’affaire concerne un immeuble acheté à 1 milliard 100 millions de francs Cfa. Sans qu’il n’est jamais servi. En effet, après l’achat de cet immeuble, la Lonase vient d’engager des travaux sur le même bâtiment à coût d’un demi milliard de nos francs. Il s’agit d’une bâtisse en réfection située sur la Vdn jouxtant le nouvel échangeur du Centre international de commerce et d’échanges du Sénégal (Cices).

Pourtant, l’achat de l’immeuble en question avait constitué un grand scandale. Le journaliste écrivain Abdou Latif Coulibaly en avait fait la révélation dans son dernier ouvrage, Loterie nationale sénégalaise. Chronique d’un pillage organisé, paru en juillet 2007 aux éditions les Sentinelles. L’auteur décrivait l’immeuble un bâtiment «quelconque» aux lignes «très peu épurées» et à l’allure «grotesque». Le passager en provenance de l’aéroport Léopold Sédar Senghor est marqué par l’austérité et la tristesse de ce grand niais posé sur les terres violées du Cices. La couleur noirâtre du ciment reprenait peu à peu le dessus sur la blancheur de la peinture que revêt «ce pigeonnier» à quatre étages.

M. Coulibaly se demandait, dans son ouvrage, comme tous ceux qui découvrent le bâtiment, en quoi il a d’extraordinaire pour coûter 1 milliard 100 millions. L’immeuble est loin d’être un bijou architectural ; il est inesthétique et son utilité reste à prouver. D’autant plus que l’expertise des conseils et ingénieurs sollicitée par M. Coulibaly révèle que la valeur réelle de l’immeuble -le coût du terrain inclus- est estimée à 350 millions de francs Cfa. Et qui plus est, quand la Lonase réceptionnait le «geôle» le 29 mars 2007, comme l’indique le journaliste-écrivain, de la Société Socabeg qui le lui a vendu, il n’était pas achevé. En tout cas, personne ne peut affirmer le contraire. Cependant, sur les lieux, on peut constater que les travaux de finition n’avaient pas démarré et les locaux n’étaient toujours pas fonctionnels.

Aujourd’hui, l’usager de l’échangeur du Cices a l’impression que le bâtiment est en cours de démolition. Des ouvriers l’attaquent sur les bords et détruisent les façades. Derrière la clôture en zinc, le béton détruit montre des fers torturés par des coups de marteau. Si ce n’était que de simples réfections. A l’observer de près, c’est comme si le bâtiment est en reconstruction. Même les murs de l’intérieur qui séparent les différentes salles sont cassés. On perçoit alors de grands espaces soutenus par des poteaux en béton.

On se demande alors si les travaux engagés sont supportés par la Lonase ou la société, Socabeg. Sur place, aucun tableau n’indique le maître d’ouvrage, comme cela sied dans des travaux de cette nature. Mais, après investigation, on apprend que le bâtiment est toujours une propriété de la Lonase, et c’est elle qui a commandité les labeurs de l’heure. La présence d’un agent de la Police nationale sur les lieux est très illustrative. De toutes les façons, nos sources sont catégoriques : la Lonase a déboursé près de 500 millions pour rendre fonctionnel l’immeuble acheté à 1 milliard 100 millions de francs. Et d’après les mêmes références, c’est un proche du Directeur général de la société de jeux, Baïla Wane, qui aurait gagné le marché.

PING-PONG DES SERVICES DE LA LONASE

Dommage que la Lonase s’emmure dans le silence assourdissant et refuse de communiquer sur le dossier. Si elle consent à parler, c’est pour dire «l’impossibilité de fournir des éléments d’explication sur la reprise des travaux», comme nous le balance Mme Fall, présentée comme la chargée des Equipements au niveau de la société nationale de jeux. Toutes nos tentatives d’avoir l’explication de la Lonase ont été sans suite. Au niveau de la société, nos interlocuteurs se sont livrés à un jeu de ping-pong. D’abord, ce sont les services de communication qui se déchargent sur ceux de la Direction administrative générale. Mme Sall qui en est la responsable, au bout du fil, délimite ses prérogatives et renseigne qu’elle ne s’occupe que du marketing, de la publicité et de la promotion. A la Dage, on apprend que le responsable, M. Leïty Guèye est en réunion avec le Directeur. Avant de nous balancer encore vers les services de l’Equipement chez Mme Fall. Le pari est de nouveau perdu. Cette fois-ci, celui de la communication.

Source: Le Quotidien

Article Lu 12543 fois

Jeudi 14 Août 2008





1.Posté par Lady le 14/08/2008 15:31
Cet immeuble est vraiment austère, ça c'est le moins qu'on puisse dire et pour moi, il ne vaudrait pas plus d'une centaine de millions

2.Posté par Diop le 14/08/2008 15:41
Il y a en d autres
La lonase a acheté une plateforme de sms pour leur soit disant monopole des jeux à cent cinquante millions sans aucune forme de procédure légale ni appel d offres ni rien du tout .

3.Posté par kunta le 14/08/2008 15:54
Et dire encore que les gens vont s'offusquer. pfff!!!
Ce n'est q'un nouvel épisode sous le régne de cette dictature Wadiste qui nous impose des pantins qui se soucient guère des problèmes quotidiens des sénégalais.
Il faut le savoir ces gens vivent dans l'opulence, à commencer par ce cinéaste qui a volé la vedette au feu Djibril Diop Mambeti. Celui là n'est autre que "notre fameux Président"
Qui a nommé ce guignol à la tête de cette structure? N'avait-il-pas fait la remarque que la LONASE était la seule société de loterie au monde qui est tombée en faillite?
Ce Président ne l'avait -il pas démis de ses fonctions avec des indemnités de départ (d'une centaine de millions) et le rappeler moins d'un an plus tard?
De qui se moque-t-on? Moi ce connard je ne parle même pas de lui, je ne le connais pas je m'en fous éperdument. Mais c'est à notre "fameux Président que j'en veux".
Mon Dieu un bâtiment à UN MILLIARD heureusement qu'on ne lui a pas demandé de construire un autre PALAIS PRESIDENTIEL!!!!!

ah ah ah

4.Posté par KARIM WADE le 14/08/2008 18:12
Au fait BAILA WONE toi aussi la somme declaree est trop exagere et tu dois donner des explications aux populations de ta gestion sur la lonase
le cas MBODIENE NDIAYE nest pas encore edifier du fait quil a etait sacrifier par ASSANE NDOYE PAPE SAMBA MBOUP ET OMAR GUEYE l accusant de fausses declarations mais l avenir et le temps vous attraperont vous devez avoir honte de ce act oggieux . ASSANE NDOYE tu dois entendre BAILA WONE il est temps ...

5.Posté par dfggfb le 14/08/2008 18:35
C EST REGRETTANT D AVOIR ÉLU DES GENTS PILLEURS D ARGENT ET assoiffe

6.Posté par lom le 14/08/2008 19:09
mais cet immeuble ça appartient à youssou ndour.d'apres des sources sures

7.Posté par Ibou Laye le 14/08/2008 19:11
A Rufisque, il existait un journal qui s'appelait "Express". Alors Farba a créé un qui s'appelle aussi "Express News". Pourquoi la Dic ne doit pas convoquer Farba pour qu'il CHANGE aussi le titre de son journal ? Au lieu de convoquer El Malick pour changer le nom de son "24 heures chrono ?" Le journal de Farba Senghor est un vrai TORCHON et une feuille de CHOU. Et les kiosques des Express News de couleurs jaunes qui sont disséminées dans tout Dakar, par quel argent les a faites ? Alors la DIC ? Et les menaces de Farba à l'encontre contre la presse ? Ou est la DIC ?

8.Posté par c vrai le 14/08/2008 19:18
hé lom moi aussi on m'a dit ça .et c la réalité

9.Posté par fatou dieye le 16/08/2008 00:03
je epensais que l'immeuble afatouppartenait a goudiaby atepa


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State