Référence multimedia du sénégal
.
Google

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVES: 200 milliards Cfa affectés aux Wade

Article Lu 1870 fois

10% du buget national aux Wade, soit 200 milliards de Cfa. C’est la somme que la loi de finances rectificatives vient d’affecter au “clan du Président Wade”. L’Alliance des forces de progress (Afp) de Moustapha Niasse donne l’information dans un communiqué en date d’hier. A cela s’ajoute la nébuleuse gestion d’Anoci dont on veut passer à pertes et à profit les manquements manifestes, renseigne la même source.



LOI DE FINANCES RECTIFICATIVES: 200 milliards Cfa affectés aux Wade
La loi de finances rectificative vient d’affecter quelque 200 milliards de f CFA au clan Wade, c’est-à-dire près de 10% du budget national. C’est ce que mentionne le communiqué de presse de l’Alliance des forces de progress (Afp) de Moustapha Niasse. Au même moment, constatent les camarades de Niasse, “ on essaie de faire passer à pertes et profits les manquements manifestes qui ont entaché la gestion de l’ANOCI. La morale républicaine ne saurait faire l’économie d’un audit indépendant sous-tendu par des principes universels qu’exige le maniement de l’argent public. Cette exigence sans appel est d’autant plus actuelle que les révélations graves de M. Bara Tall, chef d’entreprise victime de l’innommable, n’ont pas été démenties avec des arguments tangibles à l’appui”, renseigne la même source. Suffisant pour amener les “Progressistes” à soutenir qu’au cœur de la gestion des finances publiques, les interrogations se multiplient. Et le départ de l’ancien ministre du budget, dissent-ils, n’est que la conséquence de pratiques peu orthodoxes qu’on prétend pérenniser, telles que les avances de trésorerie et les dépassements budgétaires qui ne reflètent, en fait, que le délabrement d’un pouvoir essoufflé.

L’anémie des finances publiques

Pour les camarades de Moustapha Niasse, “l’anémie des finances publiques et le processus de paupérisation accélérée des populations sénégalaises devraient amener le régime de Me Wade à nouer enfin avec l’orthodoxie, la transparence et à mettre fin à un gaspillage en porte à faux avec les possibilités de notre pays”. Aujourd’hui, dissent-ils, aucune règle ne préside à la gestion du patrimoine immobilier de l’Etat, aux conventions relatives à la location d’immeubles pour abriter des services ou loger des individus. Il en est de même pour l’affectation et l’exploitation des unités du parc automobile de l’Etat. Les pratiques saines qui consistaient à endiguer les dérives, en se limitant aux ayants-droits, ont, soutiennent les “Progressistes”, cessé depuis belle lurette. “Par ailleurs, les attributaires ne sont plus soumis à aucun contrôle, même pas pendant les jours non ouvrables. Les mêmes dérives sont observées dans l’utilisation du téléphone qui impose aux contribuables des factures dont les montants exponentiels ne sont pas justifiés par les nécessités du service public”, precise le communiqué.

Augmentation envisagée du prix de l’électricité

Gaspillages d’un côté, cherté du coup de la vie de l’autre. Et cela se passé au moment où le peuple est exsangue, souligne l’Afp, où tous les secteurs productifs de l’économie nationale s’effondrent, au moment où l’inflation frappe de plein fouet les ménages. C’est donc ce moment que “les pseudos libéraux envisagent d’augmenter le prix de l’électricité qui pourtant a déjà grimpé dans des proportions déraisonnables, en hypothéquant même les équilibres des entreprises. Le retour des délestages intempestifs constitue un facteur aggravant, d’autant plus inacceptable qu’il est la conséquence de choix stratégiques douteux qui nécessitent l’ouverture d’une enquête indépendante sur la véritable situation de la SENELEC”.

Le cahier de charges de la demande populaire

C’est dans ce contexte, constatent les “Progressistes”, que Me Wade vient de lancer une fois de plus, un appel au dialogue, dans son éternel style polémique, en tentant de circonscrire les termes d’un débat que le peuple souverain a déjà précisés. “Ceux-ci ont déjà pris corps à travers les conclusions des Assises nationales dont certains thuriféraires de service, empêtrés dans leur déficit d’éthique s’emploient, vainement, à réduire la portée à la fois nationale et internationale”, souligne la même source. Le Bureau politique de l’AFP estime “qu’un dialogue vrai, sincère et sans faux-fuyant ne saurait s’organiser en dehors de la demande populaire unanime qui exige ici et maintenant la fin des dérives qui sont en train d’hypothéquer l’avenir de notre pays et qui sont le fait d’un régime en fin de règne”.

Le sort des paysans entre les mains des libéraux

Par ailleurs, les “Progressistes” estiment que la vigilance s’impose aux acteurs du monde rural “qui ont déjà payé un lourd tribut à l’incompétence, à l’improvisation, au manque de transparence, bref, à la mal gouvernance”. Malgré la profusion des interrogations qui assaillent les paysans, le gouvernement de Me Wade, dissent-ils, se révèle toujours incapable de “parer au plus pressé, c’est-à-dire, la préparation de l’hivernage avec la distribution de vraies semences, des intrants et du matériel agricole aux vrais paysans”.

Bacary Domingo Mane
Source SudQuotidien

Article Lu 1870 fois

Mardi 23 Juin 2009





1.Posté par De Montreal le 23/06/2009 06:15
J'espére qu'il y aura une suite après toutes ses choses nébuleuses entourant les Wade après 2012

2.Posté par Mouss le 23/06/2009 09:29

3.Posté par senegal le 23/06/2009 09:48
ça devient du nimporte quoi

4.Posté par bechirwade le 23/06/2009 10:18
il y'aura bien le procès de la famille wade pour les crimes finançiers,fonçiers et institutionels dont wadpere et fils sont responsables aucun document justificatif nous a echappe .le peuple senegalais retablirera sa souverainete sur tous les comptes qu'ils ont ouverts à l'exterieur .le peuple senegalais est victime d'un gang familial dont le chef est notre gorgui national qui va repondre pour haute trahison à la nation.il est inacceptable que 200 milliards soient encore allouès au wade alors que nos hopitaux n'ont meme pas de coton des senegalais vivent comme des poissons ou des grenouilles depuis 2004 .

5.Posté par Khadim le 23/06/2009 11:46
je vous recommande cette excellente analyse d'un étudiant sénégalais à evry (france) en réponse aux propos désobligeant du maire envers les habitants. http://www.dakar-info.com/un-etudiant-senegalais -reagit-au-propos-du-maire-devry/bonne lecture

6.Posté par seuh le 23/06/2009 11:48
fenn rek ces jounalistes la

7.Posté par mousse le 23/06/2009 12:47
cette famille de voleurs a mis le pays agenou.........................tous ces milliards se sont envoles vers des paradis fiscaux.................alors que le pays est dans le gouffre..............

8.Posté par bechirwade le 23/06/2009 12:58
nous prions aux jeunes des quartiers d'installer des comitès de dèfense pour enlever wade du pouvoir et de transmettre leur coordonnèes au blog qui a ètè crèe :

LIBERERSENEGAL.SKYROCK.COM

9.Posté par Debolo le 23/06/2009 13:34
Heureusement que la famille Wade était dèjà archi - riche, avant d'arriver au pouvoir. Sinon, c'est tout notre budget et nous meme, qu'ils auraient avalé d'un seul coup. Quelle honte!!!

10.Posté par duegueu le 23/06/2009 15:18
debolo,
excuse moi de te dire que s'il ya richesse chez les, c'est l'argent de la population senegalaise
ils sont arrivés (ndoll) pauvres, et ils rapartiront pauvres malgres leurs l'argent de la population bouffé
god is great
donc excuse nous
la va dormir comme tant d'autres senegalais qui suivent ses vampires de wade

11.Posté par Debolo le 23/06/2009 17:54
Salut duegueu, c'était un peu d'ironie, de ma part. Avant de me taxer de pros Wade, lis bien ce j'ai écrit. C'est un peu comme une caricature, à la place des images, tu as des mots. Relis moi s'il te plait
Moi, "pros Wade", c'est presque blasphèmatoire. Meme pas quand il était opposant

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State