Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



LOGEMENT LOCATIF A DAKAR Les chambres ont la cote

A la place des appartements ou des maisons, 70,7% des locataires à Dakar demandent des chambres. C’est l’un des principaux résultats du rapport définitif de l’étude monographique sur les services immobiliers du logement, produit par l’Ansd.



LOGEMENT LOCATIF A DAKAR Les chambres ont la cote
Rappelons que la proportion des ménages locataires dans la région de Dakar est passée de 43,8% en 1988 à 49,4% en 2002 pour atteindre 50,9% soi plus de la moitié des ménages en 2009. Sur cette proportion des ménages locataires, la plupart c'est-à-dire 70,7% demandent des chambres à la place des appartements ou des maisons. Le rapport définitif de l’étude monographique sur les services immobiliers du logement, produit par l’Ansd, établit que ces chambres sont rarement prises avec la moindre commodité comme des douches attenantes, le principal choix étant des chambres simples uniques.

En outre, 65,7% de ces chambres ne sont pas carrelées tandis que la cuisine, les toilettes et les WC sont pour la plupart partagés.

L’autre aspect qui ressort de l’étude est relatif au choix du type de logement qui édicté par un certain nombre de critères socio-démographiques et il apparaît que les mariés monogames sont majoritaires dans presque tous les types de logement, avec des taux d’occupation d’au moins 60%, exception faite des R+1 plus occupés par les polygames. Quant aux 87,2% de célibataires qui préfèrent les chambres, à défaut, ils se rabattent sur les appartements, puis les studios.
Par ailleurs et comme on peut s’y attendre, les locataires instruits de niveau supérieur louent deux fois plus de logements individuels que de chambres tandis que 53,3% des employés des administrations sont également beaucoup plus présents dans les logements individuels que dans la location de chambres. Cependant, 91,9% des locataires exerçant une profession libérale, de même que 87,7% des commerçants, louent plutôt des chambres.

122,2 milliards de FCfa

Par type, le chiffre d’affaires annuel tiré des activités de location de logement est estimé à 122,2 milliards de FCfa en 2009 soi 32,9% de la production des activités immobilières et 2,4% de celle des services. L’essentiel de ce chiffre d’affaires est réalisé dans le département de Dakar (70,0%), suivi de Pikine (18,9%), Guediawaye (9,1%) et Rufisque (2,0%). Selon toute vraisemblance, la location de studios et appartements rapporte plus avec 38,5% du chiffre d’affaires, suivie des chambres (35,7%) et des maisons basses (19,0%). Les R+1 se contentent du reste. Cependant, à Pikine par exemple, le premier produit reste la « chambre » dont la location y génère 46,3% du chiffre d’affaires de l’activité dans l’ensemble du département.

Néanmoins, il ressort de l’étude que les mécanismes de fixation du loyer ne sont pas en phase avec ceux définis par la règlementation. La désuétude des textes de loi en vigueur qui date de 1981, ainsi que le manque de contrôle des structures étatiques, entre autres, en sont les principaux facteurs.

Sud Quotidien par Malick NDAW

Samedi 5 Janvier 2013



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >







Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés