Référence multimedia du sénégal
.
Google

LOCALES 2009: Benno Siggil Senegal appelle les étrangers à ne pas se mêler des élections nationales

Article Lu 1902 fois

Les responsables de coalition Benno Siggil Senegal à Dakar appelle les étrangers à ne pas se mêler des élections locales. Ils l’ont fait savoir à l’occasion d’un déjeuner de presse tenue hier, mardi 17 mars.



LOCALES 2009: Benno Siggil Senegal appelle les étrangers à ne pas se mêler des élections nationales
Les élections présidentielles de 2007 ont servi de leçon aux acteurs politiques surtout ceux de l’opposition. Les responsables de la liste Benno Siggil Senegal estiment que : « après l’élection présidentielle, le fichier électoral a été auditionné par les techniciens qui ont trouvé un fichier piégé ». C’est ainsi qu’ils appellent leurs militants à être vigilants parce que : « nos adversaires ne comptent que sur la fraude et sur la corruption. Nous avons pris toutes nos dispositions et demandons au Céna, de valider la carte électorale. Ainsi nous lançons un appel aux étrangers de ne pas se mêler des élections nationales ».

Le face-à-face d’hier avec la presse, a été une occasion pour la Coalition Benno Siggil Senegal d’apporter des éclaircissements autour du déroulement des élections locales qui, selon eux, suscitent encore beaucoup de questions de fraude et de manque de compétences.

Cette formation investie aux prochaines élections a également dénoncé Ablaye Faye qui, à leur avis, est « incapable de faire un bilan ». Ousmane D. Badiane estime que : « par respect pour la population, il faut présenter un programme, un projet, dire ce que l’on a fait, ce que l’on a voulu faire et ce que l’on n’a pas pu faire. On ne s’élit pas soi-même, on est élu par les gens. Et la première chose à faire, c’est de présenter son bilan même partiel ou mitigé ».

Thierno Birane Fall, chargé de communication et membre investi dans l’opposition, a déclaré que : « en termes de réalisation, rien n’a encore été fait, ce qui constitue une menace pour la région de Dakar ». Par conséquent, M.Thierno B. Fall souhaite que « la génération du refus à la place de la génération du concret qui n’est sortie que du néant ».

Pour El Hadj Malick Gakou président et tête de liste de Benno Siggil Senegal, « il faut étudier les questions de fond relatives à la marche pour le conseil régional ». Et pour cela, « nous avons de grands des leaders politiques comme Mamadou Wagué, Masséne, El Hadj Amadou Dia Bâ grand sportif et bien d’autres figures politiques, en plus des femmes émérites, ce qui nous donne une très bonne liste pour notre combat, pour la région de Dakar, en plus des dix autres. Nous voulons remettre la région dans son véritable rôle de développement local, à travers l’intercommunalité, qui est l’aspect fondamental de Benno Siggil Sénégal », poursuit-il.

Le Bss veut également investir dans la santé avec l’hôpital Abass Ndao, celui de Diamniadio et de Rufisque où un déficit de couverture sanitaire a été noté. Cette coalition s’intéresse aussi à l’éducation (développement du moyen et second cycle, structures, infrastructures et bourses scolaires), à la réhabilitation technique, aux projets des femmes, à l’environnement, à la jeunesse, aux sports et à la communication en faisant preuve de compétence, d’ambition avec la contractualisation, la décentralisation et l’intercommunalité.

Rappelons qu’il a été question aussi pour la coalition Bss d’évoquer la situation de la forêt de Mbao et des 120 millions du conseil régional. Ce qui amène Ousmane D. Badiane à déduire le problème des quatre mois d’arriérées de bourse, la mauvaise gestion actuelle des allocations d’éthiques, l’insalubrité, l’insécurité, les défaillances notées durant le mandat qui, selon lui, « font du pouvoir libéral une équipe de rupture ».

« La presse doit interpeller les autres candidats pour un débat contradictoire qui permet de départager », déclare M. Badiane qui poursuit que « les régions sont comme des entreprises et qu’une entreprise doit être gérée par des manageurs ».

En effet, la coalition Bss affirme « mettre en exergue les jeunes, les hommes d’expérience comme Ousmane Badiane enfin de se mobiliser pour El Hadj M. Gakou, jeune économiste compétent, ancien directeur de deux ministères et un produit du mouvement associatif. C’est le candidat idéal, important. Et le manque d’objectif atteint du parti libéral constitue notre victoire pour le 22 mars ».

Léonie Adeline G. MANDANG
Source SudQuotidien

Article Lu 1902 fois

Mercredi 18 Mars 2009





1.Posté par wezzy le 18/03/2009 11:47
les etranger ecarte vous des urnes si vous tenez a votre vie ne vous melle pa des votes bon entendeur salut

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State