Référence multimedia du sénégal
.
Google

LITIGE FONCIER A YOFF: «Le Virage» sous haute tension

Article Lu 1594 fois


Depuis quelques jours, un litige foncier (comme on en décèle désormais chaque jour entre Yoff, Ouakam, Ngor et leurs environs) pollue l’atmosphère des riverains sise aux environs de la plage «le Virage». Celle-ci implique des familles plus nombreuses et nécessite la présence régulière de la gendarmerie sur le site supposé appartenir à des officiels pour ne pas dire des pontes de la République, ce litige mérite qu’on s’y attarde. C’est fort de cet élan que le mouvement Wakhando, Dorando et Yekétindo (en un mot le mouvement Unité des cœurs et des esprits) a tenu ce samedi sur ledit site un point de presse afin de donner un aperçu de la situation.

Une rencontre avec la presse qui prévue un temps pour se passer au restaurant "le Virage" a été interdit par la gendarmerie qui tôt le matin (le point de presse était prévu à 10 h) a érigé tout autour de tous les terrains (objet du litige) une présence discrète. À juste titre. Le vendredi déjà une vive altercation avait opposé les familles en question et les responsables supposés propriétaires des terrains et parmi lesquels est cité Diop Sy le célèbre promoteur immobilier. Mais revenant à cette histoire, Ousmane Ndoye, coordonnateur du mouvement des familles se disant spoliées, affirme : "Le problème en question concerne plus de 15 sites qui aujourd’hui risquent d’être perdus à jamais par des familles qui les ont pourtant acquis légalement par le biais de leurs grands- parents ou de leurs pères».

Mais revenant spécifiquement sur le terrain sis au «Virage» à l’origine du point de presse, il dira qu'au début l’Etat l’avait réquisitionné pour cause d’utilité publique. Du moins c’est ce qui avait été dit. Mais à leur grande surprise, ils constatent quelque temps après que d’autres privés ont commencé à y édifier des structures en tous genres. Ce qui est loin de la logique d’utilité publique brandie auparavant». Malgré les tentatives de saisir qui de droit, les représentants des familles en question à qui ce site appartient ont obtenu par le cadastre une notification à quitter les lieux sans autre forme de préavis. Décidés eux aussi à ne pas céder, elles y ont été contraintes par les forces de l’ordre. Et ce vendredi des jeunes venus de Yoff se réclamant héritiers de ces terres ont tenté le forcing avant de reculer devant les gendarmes.

Ce qui augurait déjà d’une altercation à tout moment. Et pour M. Ndoye "après avoir saisi les tribunaux et sollicité les services d’avocats dont Me Doudou Ndoye et Me Lô, le collectif est en train de mettre sur pied tout un arsenal de moyens de lutte afin de récupérer ces terrains. Excluant pour le moment la violence, ils comptent employer d'autres formes légales de lutte. Mais en amont, ils exigent à ce qu’une enquête au niveau de l’Ige soit ouverte afin d’auditer toute cette zone qui de plus en plus est spoliée par des personnalités au coeur du régime.

Source: Le Matin

Article Lu 1594 fois

Mardi 1 Avril 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State