Référence multimedia du sénégal
.
Google

LIBRE PROPOS: Oscars des vacances ou Oscars des nullités

Article Lu 1888 fois

« Oscars des vacances » est l’aînée des émissions locales actuellement diffusées sur les chaînes de télévisions nationales (elle est aussi internationalement suivie via le satellite), mais tous les dimanches les téléspectateurs de la 2Stv se voient servis une émission complètement larguée du point de vue de son concept, de son contenu et de sa mise en forme. Lorsque l’initiateur, Aziz Samb, a transfugé de la Rts1 à la Tv de El Hadji Ndiaye avec son « bébé » au dos, ils ont été nombreux à penser que « Oscars des vacances » allait enfin réfléchir à sa tenue et à son devenir tellement l’émission était décriée comme abrutissante. Mais non, rien a changé : même schéma, même démarche, même contenu. On a tout bonnement pris les mêmes et on est reparti. Résultat : « Oscars des vacances » est une des rares émissions que vous suivez sans savoir de quoi elle retourne.



LIBRE PROPOS: Oscars des vacances ou Oscars des nullités
L’émission de Aziz Samb a une vocation clairement déclinée dès le départ par son promoteur : contribuer à élever le niveau de connaissances et de créativité chez les gosses ; elle s’est révélée être l’émission qui abrutit le plus les gosses. La direction qu’elle a prise est claire, de ce point de vue-là : elle exige des petits plus de danse (3 passages) que de réflexion ; elle exige des filles (allez savoir pourquoi, d’ailleurs !) plus d’activités fessières (deux passages des Miss) qu’autre chose. Quant au volume réservé à la « Culture générale » il est, chers amis, carrément résiduel, nul. Il n’y a peut-être pas de rapport absolu, mais n’est-ce pas au nom de la culture que le ministère de la Culture et du Patrimoine historique classé apporte sa caution à l’émission ? Mais, convenons –en, l’émission « Oscars des vacances » est à l’image de son présentateur : pas structurée du tout et désagréablement déroutante. Les gosses sont certes limités culturellement, mais il y a qu’en effet, Aziz Samb, et de toute évidence, est toujours peu clair et ambigu dans ses questions (sûrement que lui-même ne maîtrise pas les sujets qu’il propose aux gamins). Le dimanche 19 Août par exemple, M. Samb posait la question suivante aux candidats aux « Oscars » : « comment on fait pour se laver les mains ? ». Les gosses sont restés bouche-bée, étonnés par une question aussi saugrenue.

Le plus marrant dans cette histoire, c’est qu’« Oscar des vacances » qui ne se bonifie pas et qui n’élève pas le niveau, est soutenue par des sponsors qui se rendent complices dans la crétinisation de l’enfance. Et là, vraiment, la Dic devrait se mettre en piste. Non pas pour danser, mais pour traquer les fossoyeurs de la jeunesse. Parce que de la volonté de cette Division des Investigations Culturelles du commissaire Mame Birame Diouf à assainir (de concert avec ses collègues de l’Education et de l’Information) le secteur dépend l’avenir de notre cher Sénégal.

Par Felix NZALE
Source: Sud Quotidien

Article Lu 1888 fois

Lundi 27 Août 2007





1.Posté par BabsCasa le 27/08/2007 06:12
De grace, mettez Aziz Samb en prison.... sinon faites le taire..... Parce que là, franchement, on n en peux plus!!!!!!!!!

2.Posté par bichette le 27/08/2007 10:11
pauvre de nous!

3.Posté par zsqdfghjk le 27/08/2007 11:42
ARRETER D'ECRIRE DES CONNERIES!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

AZIZ :

MALGRES LA BROUILLE AVEC LE GROUPE BLACK DIAMONDS DE DIOURBEL JE ME PERMETS DE RAPELLER a CERTAINS INTERNAUTES QUE CE DERNIER A FOURNIT PARMI SES DANSEURS DES JEUNES MEDCINS, DES INGENIEURS, DES HOMMES d'AFFAIRES, DES DIRECTEURS D'ETABLISSEMENT QUI SONT FIER ACTUELLEMENT DE LEUR PARCOURS ET D'AVOIR PARTICPER a CETTE EMISSION.

MERCI WA SALAM


4.Posté par wakh deug le 27/08/2007 11:57
Heureusement
je croyais vraiment etre seule à penser que cette emission est à banir des programmes de la TV
c est nullissime et n evolue pas du tout comme son presentateur d ailleurs qui en plus ne respecte pas du tout ses invites
il leur coupe la parole à tout bout de champs sauf si ce st bien sur la mega star youssou ndour à qui il leche le derriere en direct à la télé

5.Posté par wakh deug le 27/08/2007 12:00
je pense aussi qu il doit y avoir une ministere des moeurs pour surveiller ce genre d aziz samb

6.Posté par NDIAWS le 27/08/2007 12:53
c'est pas parce qu'on est passé par oscar des vacances que l'est devenu médecin ou je sais quoi
le topo est plutot que l'on est devenu seulement médecin parce que l'on est passé par oscar car fréquenté les papa ndiaye thiopet ou thiou peuvent émousser les ambitions car on va dormir sur les lauriers parce que l'on va se croire trop intelligent
arreter azziz est une oeuvre de salut public car il engosse, pervertit et ment
et le pire est qu'il bénéficie de la beatitude crétine de nos autorités qui se battent dans les allées d'oscar ( mame bbirame et baabacar gaye)

7.Posté par Bachir le 27/08/2007 13:42
sur le plan de la dance cé bon mé nul sur le plan culturel on est désolé

8.Posté par habib diop le 27/08/2007 17:21
AZIZ SAMB PASSE TOUT SON TEMPS A SAUTER LES PETITES FILLES. Cependant il perd rien pour attendre. Il repondra de ses actes devant Le Bon Dieu.
Elles sont combien les pauvres mineures qui ont tout perdu avec cet engrosseurs de merde.
Chers autorités débarassez nous de ce satan qui est pire que le SIDA.

9.Posté par Cheikh ba le 27/08/2007 20:30
oscar doit etre revolutionner. Aziz doit revoir la formule , c'est tellement nulle!!! Regarde varietoscope de CI, le senegal peut faire aussi mieux qu'eux

10.Posté par DIOP Abdou le 27/08/2007 22:08
c est une emission a l image des senegalais.....

11.Posté par mamita le 28/08/2007 02:05
emission bi nekhatoul dara c devenu ennuyant

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State