Référence multimedia du sénégal
.
Google

LEURS MAISONS FAMILIALES ENGLOUTIES PAR LES EAUX: Des jeunes tentent de séquestrer le maire de Yeumbeul Sud

Article Lu 11142 fois

N'eût été l’intervention de quelques agents municipaux et de son deuxième adjoint, le maire de la commune d'arrondissement de Yeumbeul Sud allait certainement passer un sale moment entre les mains de jeunes de sa localité. Ces derniers voulaient le séquestrer, mécontents de voir l’eau de pluie envahir leurs domiciles.



LEURS MAISONS FAMILIALES ENGLOUTIES PAR LES EAUX: Des jeunes tentent de séquestrer le maire de Yeumbeul Sud
La majorité d'entre eux ayant été chassés de leurs maisons familiales par les eaux de pluie et mécontents de l'inertie des autorités locales, des jeunes, habitant les quartiers de Hafia de Yeumbeul Sud ont pris d'assaut le domicile du maire, hier matin. Ne l’ayant pas trouvé sur place, ils ont foncé à la mairie où, à leur arrivée, on leur a signifié qu'il faut d’abord demander une audience pour le voir. Suffisant pour que les visiteurs impromptus soient hors d’eux et tentent de défoncer la porte du bureau pour séquestrer le maire Youssou Diop. Heureusement que des agents municipaux et particulièrement le deuxième adjoint sont intervenus promptement pour calmer les jeunes et les dissuader de commettre un acte qui peut leur valoir des problèmes avec la justice.

Même si le pire a été évité, il n’en demeure pas moins que ces jeunes sont déterminés à pousser les autorités à faire évacuer les eaux de leur quartier. Mercredi dernier, leurs camarades des quartiers de Tolle-bi et des environs de Touba Thiaroye avaient manifesté leur courroux en barrant la route. Car le maire Youssou Diop leur avait fait savoir qu’il ne peut faire grand-chose face aux inondations.

Malgré le déclenchement du plan Orsec depuis jeudi, la situation en banlieue s'est considérablement empirée avec l’importante quantité d'eau tombée ces dernières quarante huit heures.

Bounama Hann
Source L'Observateur

Article Lu 11142 fois

Lundi 31 Août 2009





1.Posté par modou le 31/08/2009 06:38
Il faut s"intérroger sur les enjeux de ces innondations. Est-ce que les pluies qui les ont causées ont été provoquées? Si c'est le cas l'affaire est trés grave. Est-ce pour sanctionner la banlieue qui a désavouer le parti au pouvoir lors des dernières élections locales comme certains le prétendent? Si c'est le cas il faudra rechercher et punir les auteurs et commanditaires dece qui serait un crime odieux.
Par ailleurs ce problème est national et dépasse la compétence et les moyens des maires. C'est l'Etat qui a l'obligation première de veiller à la vie, la santé et la sécurité des citoyens. C'est lui qui dispose des moyens et des pouvoir régaliens pour résoudre ces problèmes. Son inaction peut être vue comme manoeuvre visant à opposer les maires élus de l'opposition à leur population. La pluie et ses conséquences mortelles et insalubres devient alors un moyen de faire de la politique. Si ces hypothèses se vérifiaient, cela signifie que le Sénégal est entré dans l'ère des règlements de compte mettant en jeu des vies humaines. Ce serait gravissime !!!

2.Posté par bene waay le 31/08/2009 12:50
les maires de Benno ont fait campagne sur les innondations comme quoi que c'est eux qui avaient la solution. aujourd'hui, ils ne proposent rien du tout...ils sont même pire que les libéraux. la plus part d'entre eux sont des revenants....

3.Posté par DII le 31/08/2009 13:07
http://www.lagazette.sn/spip.php?breve236

4.Posté par not right le 31/08/2009 14:42
bene waay tu mens ok

5.Posté par Awa le 31/08/2009 14:58
Le Ministre de l’Intérieur à la rescousse !

Voilà que le Ministre de l’Intérieur Cheikh Tidiane Sy, tente de prêter main forte dans l’opération d’intimidation des médias dont la fonction de veille est de la première importance pour la conquête de l’état de droit et de la démocratie.

Pourtant, Cheikh Tidiane Sy fait partie de ceux qui, dans leur collaboration avec le régime de l’alternance, devraient en toute sagesse marcher à reculons afin d’éclairer leurs pas par le souvenir du passé. Car, il ne peut ignorer que Wade trahit toujours ses compagnons en les chargeant sans scrupule pour échapper à la sanction. Cette pratique a jusque-là réussit à Wade mais qu’il n’oubli pas que « lou bonn démoul da feu wouti wollou !».

Pour le cas du Ministre de l’Intérieur, il ne peut pas oublier qu’à la suite des évènements du 16 février 1994, Wade qui avait réussi à convaincre ses amis français d’avoir été abusé par les Moustarchidines présentés comme des fondamentalistes cagoulés, n’avait pas osé le faire figurer sur la liste des « innocents politiques » à libérer à cause du nom qu’il porte : CHEIKH TIDIANE SY.

C’est ainsi que l’actuel Ministre de l’Intérieur, trahi par Wade, allait passer des années en prison aux côtés des Moustarchidines si son épouse n’était intervenue in-extremis auprès du Président Abdou Diouf qui est son camarade d’enfance.

Awa

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State