Référence multimedia du sénégal
.
Google

LES VERITES DE FARBA SENGHOR

Article Lu 1860 fois

L’indifférence de l’Asecna devant les préoccupations du Sénégal et son manque de transparence ont poussé le pays à prendre ses responsabilités. C’est du moins ce qu’a indiqué le ministre de l’Artisanat et des Transports aériens. Présidant hier la cérémonie officielle d’ouverture de la 3ème édition du Forum des gestionnaires d’aéroports et de compagnies d’aviation, M. Farba Senghor a révélé que le différend entre l’Asecna et le Sénégal demeure encore pour plusieurs raisons.



LES VERITES DE FARBA SENGHOR
Selon M. Senghor, la décision du Sénégal de dénoncer la Convention de Dakar relative à l’Asecna et celle de reprendre la gestion technique et commerciale de ses aéroports font suite au constat d’une insuffisance notoire d’investissements en moyens de visualisation, de communication et de formation imputable à l’Asecna. Il s’y ajoute le manque de transparence et de visibilité dans le fonctionnement, la gestion et la répartition des ressources générées par les activités de l’agence communautaire.
« Cette dénonciation, comme vous le savez, a été suspendue temporairement jusqu’à ce qu’un audit international de l’Asecna soit réalisé », a-t-il indiqué. Toutefois, pour lui le différend entre l’Asecna et le Sénégal demeure encore pour deux raisons : la première est de fond. Il s’agit du refus du Président du Comité des Ministres Dieudonné Mouiri Boussougou, de prendre en compte dans cet audit, les préoccupations du Sénégal pourtant jugées légitimes par certains.
La deuxième raison est liée à l’absence de transparence dans le processus de présélection et de sélection ainsi que dans le dépouillement et la publication des résultats de l’appel d’offre pour le choix du cabinet Innova/Naco.

Bénéfice fait par l’Asecna en 2006

En effet, d’après M. Senghor, c’est l’indifférence de l’Asecna devant ces préoccupations légitimes partagées par plusieurs Etats membres et le manque de transparence qui ont poussé le Sénégal à prendre ses responsabilités. « L’Asecna a fait un bénéfice de 14,5 milliards de Fcfa en 2006, alors qu’au Sénégal les moyens de communication et de visualisation sont obsolètes et la formation des contrôleurs aériens et des techniciens ainsi que la formation linguistique (anglais) sont à un niveau inacceptable », a précisé le ministre avant de se demander : « Comment pouvez-vous comprendre que l’Asecna collecte annuellement 55 milliards de Fcfa pour les redevances de survol de la Fir océanique de Dakar et de la Fir terrestre alors qu’elle refuse de moderniser son outil de travail et ne verse rien aux Etats concernés pour leur permettre de s’équiper eux-mêmes ? ».

Gestion de la Fir terrestre

Sur la Fir terrestre de Dakar, selon le ministre, la Mauritanie, le Mali et la Guinée-Bissau perdent annuellement 8 milliards de Fcfa et le Sénégal 12 milliards au profit de l’Asecna qui les utilise pour son budget de fonctionnement.
Au total, l’Asecna collectait à partir de l’espace aérien du Sénégal et de ses activités aéronautiques la somme de 78 milliards de Fcfa par an alors que la partie de la Fir terrestre de Dakar englobant la Mauritanie, une partie du Mali et de la Guinée-Bissau lui rapporte, en sus, 10 milliards de Fcfa. Et ces Etats ne reçoivent rien.

Activités aéronautiques nationales

Les activités aéronautiques nationales reprises le 10 mai 2008 par le Sénégal avaient rapporté à l’Asecna, l’année dernière, environ 30 milliards de Fcfa. Ainsi, le Sénégal a décidé de recouvrer la totalité des redevances au sol laissant à l’Asecna, jusqu’à nouvel ordre, les redevances de survol estimées entre 47 et 50 milliards de Fcfa. M. Senghor a terminé son allocution en exprimant la détermination du Président Abdoulaye Wade de construire le nouvel aéroport international Blaise Diagne à partir de la Redevance pour le Développement des Infrastructures aéroportuaires (Rdia) instituée par le gouvernement pour contourner les difficultés à financer cet aéroport et tous les écueils dressés par les institutions financières au début du projet. Rappelons que plus de 250 délégués du monde entier ont pris part à cette rencontre de trois jours.
La réunion a offert l’opportunité aux participants de tisser et d’enrichir leurs réseaux de relations d’affaires, et de rencontrer des prestataires de services incontournables dans l’industrie aéroportuaire et aéronautique venus promouvoir leurs produits et services.
Le Forum des gestionnaires d’aéroports et de compagnies d’aviation est organisé par le partenariat conjoint de l’Agence des aéroports du Sénégal et du Route Development Group, avec le soutien de l’Aci Afrique, de l’Afraa, de la Cafac et d’autres organisations régionales de l’aviation civile. C’est un cadre d’échanges et de coopération pour développer les routes aériennes en partance et vers l’Afrique

Source: Le Matin

Article Lu 1860 fois

Mardi 27 Mai 2008





1.Posté par ramses le 27/05/2008 13:35
Farba c'est un fou dangereux laisser en liberté....Que DIEU nous vienne en aide...AMEN

2.Posté par bip le 27/05/2008 13:38
FARBA LE FLEAU DE DIEU!!!!!!!!

3.Posté par sandiogou le 27/05/2008 14:04
il nous fatigue ce type il a fallu que le régime change et que l'esprit du commun des sénégalais change pour que certaines têtes occupent certaines positions; Sinon du temps de senghor ou Diouf farba n'allait même pas être un agent de courrier car il est bavard et indiscret il n'a pas la tête qu'il faut pour diriger sa propre famille. Il est laissé comme un fou pour dire des bêtises que les autres ne peuvent pas dire et également pour distraire.

4.Posté par new- yorkais le 27/05/2008 15:26
farba avec tes lunettes je te prenais pour le goorjiguéne ki se mariait a mbao.

5.Posté par memedou le 27/05/2008 15:42
Mr, farba s'il te plait regle tes problèmes avec l'asecna et épargne toi de renconter des histoires sur le Malie et la mauritanie. mais comment ce fait 'il tu n'écoutes jamais les experes de l'aviation. Tu as le micro et tu dis m'importe qoui.

6.Posté par mass le 27/05/2008 16:10
salut je crois que Farba mérite le respect des sénégalais en sa qualité de ministre bien que parfois il exagére. cependant ce n'est pas le cas dans ce sujet car ceux qui sont à l'aéroport ont bien constaté de vu sue les changements alors que ca ne fait méme pas un mois que le Sénégal a repris la gestion des aéroport. A mon avis loin d'etre un politicien encore moins un libéral, je crois qu'on assiste aujourd'hui à une volonté du président au nom de farba de vouloir sortir de cette anarchie persistante à vouloir laisser l'aéroport au niveau dans les mains de l'ASECNA qui jusqu'à présent je dirais n'a pas atteint ces objectifs mais ne crois même pas satisfaire ses passagers et l'Etat du Sénégal qui je pense est bien placée pour prendre cette honnorable décision. prenons par exemple parmi tant d'autres le cas des passagers qui sont assis sur les halls en attendant d'embarquer tu les vois comme des mendiants qui n'ont ou allé pour un pays comme le Sénégal. je crois que c'est pas digne de notre de notre rang.
de ma part je salue cette initiative et prie le bon Dieu que le bon DIEU que le[SENEGAL EN SORT VICTORIEUX. AMEN

7.Posté par leuza le 27/05/2008 18:05
j'ai jamais vu 1 ministre si vilain ke farba et aussi cancre 1 ministre kine sait memepas de lelle universite il est sortioh mon cher senegal.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State