Référence multimedia du sénégal
.
Google

LES JEUNES DU FRONT Siggil Sénégal Manifestent encore dimanche prochain

Article Lu 1524 fois

Ils ont déjà marché et comptent organiser un « sit-in » dimanche prochain en face du siège du groupe Walfadjry. C’est pour dénoncer la cherté de la vie, l’aide insuffisante au monde rural, l’audition de l’Anoci qui tarde à venir et le report des élections locales. Face au silence des autorités les jeunes du Front « Siggil Sénégal » menacent de passer à la vitesse supérieure pour se faire entendre.



LES JEUNES DU FRONT Siggil Sénégal Manifestent encore dimanche prochain
Les observateurs avertis de la scène politique sénégalaise, qui ont annoncé la radicalisation de l’opposition sénégalaise ne se sont pas trompés de diagnostic. Et c’est le coordonnateur national des jeunes du Front «Siggil Sénégal», qui fait la révélation. Barthelémy Dias parle de passer à la vitesse supérieure avec ses camarades. Les jeunes de l’opposition ont déjà fait une évaluation de leur marche, qui a connu un succès. Mieux, ils ont décidé d’organiser dimanche prochain un « sit-in » devant le siège du groupe Walfadjri. Mais ils tiennent d’emblée à préciser que ces actions ont été initiées uniquement pour attirer l’attention des autorités sur leurs revendications. C’est-à-dire la cherté de la vie au Sénégal, l’aide insuffisante octroyée au monde rural, l’audit de l’Anoci non encore effectué et le report des élections locales. Ils signalent que face à ces revendications, l’Etat du Sénégal a opposé un silence total. Mais Barthélemy Dias déclare que la «prochaine fois, le réveil sera brutal». Car, ils vont passer à la vitesse supérieure pour faire passer leur message. Avec ou sans l’autorisation des autorités.

Le jeune Dias se dit convaincu qu’il y a une mauvaise volonté de la part du gouvernement dans la recherche de solutions face à la cherté de la vie. Au moment où la vie est moins chère dans les autres pays de la sous-région. Sur le dialogue, il explique que Wade peut bien prendre part comme les autres acteurs de la société, aux Assises nationales, qui sont une nécessité. Sans oublier le silence de l’Etat face à la demande d’audit de l’Anoci. Et sur l’aide au monde rural, Dias fils veut qu’au moins, 100 milliards soient déboursés. Pour finir, Barthélemy Dias prend «à témoin les chefs religieux et les citoyens sénégalais sur l’attitude de mépris de l’Etat du Sénégal face à leurs revendications».

Source: Lobservateur

Article Lu 1524 fois

Vendredi 16 Mai 2008





1.Posté par deug yalla moo ka mom le 16/05/2008 18:50
Foula moy diay dakhar.Le senegal est votre pays soiyez patriote meme si vous deviez mourir parce que wade et son entourage ne savent pas ce que c`est BOUR DENA BOUR GNAFFNA NDAYAM lagnou kham

2.Posté par boobs ny le 16/05/2008 18:53
on en a marre avec ses marches innoportunes,aller travailler c mieux

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State