Référence multimedia du sénégal
.
Google

LES HALPULARS REVENDIQUENT PLUS DE PRÉSENCE À LA RTS

Article Lu 1432 fois


La communauté pulaar n'est pas du tout contente de la nouvelle grille des programmes de la télévision nationale. Elle l'a fait savoir à travers une lettre ouverte du Collectif des Haalpulaar pour la promotion de la communication et de la culture dans les médias, lettre adressée au Directeur général de la Radio télévision nationale (Rts) et dont nous avons reçu copie. Cette lettre datée du 14 août 2007, qui a pour objet : "pour plus de présence des autres langues nationales dans la grille des programmes de la Rts, souligne avoir "constaté avec amertume, depuis l’instauration de la nouvelle grille des programmes de la Télévision Nationale, la suppression des émissions Pulaar qui étaient très bien suivies et appréciées par toute notre communauté, partie intégrante de la nation, du Sénégal jusqu’à la Diaspora." Et le collectif de s'interroger sur le principe sacro-saint de l'égalité des citoyens qui fait que chaque communauté culturelle et linguistique du pays doit être prise en compte dans les programmes de la télévision. En outre, s'interroge le collectif, "au moment où on assiste, par le truchement de l’explosion des médias, à une avancée considérable dans le traitement de l’information, en observant bien l’environnement médiatique du pays, nous nous posons la question à savoir : est-ce que la Rts (surtout la Télévision nationale) n’est pas en retard sur le plan du traitement des informations en langues nationales d’une manière générale?"
Aussi bien à la radio qu’à la télévision, hormis le wolof, l’information dans les autres langues nationales occupe malheureusement la portion congrue et ceci après 47 ans d'indépendance, "surtout au moment où on prône le développement des langues nationales comme moteur du développement". L’idéal pour le collectif des Haalpulaar serait d’avoir des journaux parlés complets (exactement comme en français) dans les autres langues nationales.
A défaut d’avoir 4 éditions du journal parlé, on peut bien instaurer 2 grandes éditions (matin et soir) avec partie magazine (revue de presse, reportages, etc.). Toujours selon le collectif, "il est courant que durant toute une émission d’animation à la télévision nationale censée divertir tous les Sénégalais dans leurs diversités, un Haalpulaar, un Sérère, un Soninké, ou un Mandingue… ne s’y reconnaisse pas. Parce qu’il n’y trouve pas trace de sa culture."
"Au moment où l’objectif est de tendre vers un Sénégal émergeant, toutes les forces vives de la Nation doivent travailler dans la cohésion, dans le respect de cette diversité culturelle qui fait notre force, dans le cadre d’une responsabilité collective, d’une paix civile, d’une convivialité citoyenne et d’une unité nationale sans faille, " ajoute le collectif.

Charles Malick SARR
Source: Le Matin

Article Lu 1432 fois

Jeudi 16 Août 2007





1.Posté par meee le 17/08/2007 05:52
gni gno yebater

2.Posté par mbayang le 25/08/2007 16:20
C'est vrai nioune on oublie parfois les autres en nous concentrant que sur nous même! D'accord le wolof est une langue majeure mais n'oublions pas que le Sénégal appartient à tous les sénégalais! Voyez ce qui se passe en casamance! Commençons à réfléchir...


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State