Référence multimedia du sénégal
.
Google

LES DEUX COÉPOUSES SE CRÊPENT LE CHIGNON : Le mari prend fait et cause pour sa jeune troisième femme

Article Lu 1956 fois

Le foyer du polygame Gora Kane retrouvera-t-il l’apaisement après cette altercation opposant ses deux épouses et qui a fini devant le juge ? Le mari, accusé par sa première épouse de parti pris flagrant pour la troisième femme, plus jeune, a été vertement tancé par le procureur.



Gora Kane est un agent d’affaires qui ne joue pas apparemment le jeu dans son foyer miné par une vive tension opposant ses deux premières épouses à la troisième. Cette dernière, la plus jeune de toutes, est la plus adulée, dit-on, par le mari. Depuis que Gora a pris une troisième épouse, ce n’est plus le parfait amour entre lui et sa deuxième femme. En plus de ce constat, le courant passe difficilement entre celle-ci et la nouvelle mariée, malgré les intermédiations des sages du quartier.

La goutte d’eau de trop fit déborder le vase la nuit où, vers 2h du matin, les deux co-épouses en arrivèrent aux mains. Selon Mame Sèye, sa co-épouse serait sortie de sa chambre à cette heure pour se poster sous sa fenêtre. Un geste interprété comme une provocation. Quand elle voulut en savoir plus, Fatou Sakho aurait fait le tour pour fracturer sa porte et l’abreuver de toutes sortes d’insanités.

Et il s’ensuivit un accrochage au cours duquel la deuxième épouse dit avoir reçu une raclée lui occasionnant quelques blessures attestées par un certificat médical faisant état de sept jours d’incapacité temporaire de travail.

Entendu à titre de simple témoin, leur mari a déclaré s’être interposé entre elles. Mais ce sont finalement les voisins qui sont venus mettre fin à la bagarre. Mais curieusement, Gora chargea sa deuxième femme qu’il qualifia d’insoumise, belliqueuse et provocatrice.

Révoltée par ces remarques, Mame Sèye rétorqua à son mari qu’il a toujours pris fait et cause pour la troisième épouse. « C’est lui le responsable de toute la situation conflictuelle qui prévaut dans la maison. A chaque fois, il me donne tort. Et me demande à chaque fois de plier bagages, ce que j’ai toujours refusé », dit la deuxième épouse écœurée par l’attitude de son époux.

Mame Sèye va plus loin en faisant des révélations troublantes. « Il y a belle lurette qu’il n’a pas mis les pieds dans ma chambre. Et pourtant, de notre union, sont nés 11 bouts de bois de Dieu. Nous avons bouclé presque 30 ans de mariage », déclare-t-elle comme pour extérioriser l’insoutenable. Qui plus est, Mame Sèye est orpheline de père et sa mère est vieille. « J’y suis et j’y reste », poursuit-elle. Prenant le contre-pied de la déclaration de sa co-épouse, la troisième femme, par qui tout est arrivé, affirme avoir été provoquée par la deuxième au cours de cette fameuse nuit. Pour justifier sa présence sous la fenêtre de la chambre de Mame Sèye, sa coépouse dit que c’était pour faire la toilette de son enfant atteint de diarrhée. « Au contraire, c’est elle qui m’a prise par les tresses pour me faire passer un mauvais quart d’heure », se défend-elle.

Dans sa plaidoirie, Me Alioune Sène, assurant la défense de Mame Sèye, estime que cette dernière ne mérite pas le traitement que lui a infligé Gora, coupable à ses yeux de partialité.

« Il a le droit d’aimer passionnément qui il veut. Mais tourner sa deuxième femme en dérision est inadmissible et irresponsable », martèle-t-il avant d’inviter Gora Kane à jouer le jeu en ménageant sa deuxième épouse au lieu de lui faire souffrir le martyre.

L’avocat a réclamé 150.000 francs pour réparer les dommages subis par sa cliente Mame Sèye.

Dans son intervention, le procureur Cheikh Diakhoumpa a indiqué qu’il est loisible à Gora Kane de porter sa troisième épouse dans son cœur, mais quant à le manifester ostentatoirement et de manière gauche, ce n’est pas du tout indiqué.

Estimant que la culpabilité de Fatou Sakho ne fait l’ombre d’aucun doute, le Parquet, qui a demandé l’indulgence pour apaiser les esprits, s’en est remis au tribunal pour la sanction. Me Magloire Ayi commis par la mise en case, a tout de suite déclaré que la plaignante, qualifiée de sainte-nitouche, cache son hypocrisie sous des dehors vertueux. Il s’est dit convaincu que c’est elle qui a déclenché les hostilités. L’avocat a douté du certificat médical versé dans le dossier de Mame Sèye, estimant qu’il n’y a jamais eu de contact entre les deux co-épouses. Enfonçant le bouchon, il met en exergue le rôle néfaste joué dans cette affaire par les frères de la plaignante, alors qu’elle aurait pu, selon lui, se régler en famille.

Me Ayi a plaidé pour la relaxe pure et simple de sa cliente. A défaut, de lui accorder une application bienveillante de la loi pénale ou de lui faire bénéficier des dispositions de l’article 433 du code de procédure pénale qui permettent même d’aller vers une peine pécuniaire. Délibéré le 12 décembre prochain.

Source: Le Soleil

Article Lu 1956 fois

Vendredi 7 Décembre 2007





1.Posté par tala le 07/12/2007 11:40
gore bou amoul fouleu naroul tak niari diabar astama niet. une femme avec qui on a fait 30 ans de mariage on doit la respecter et la cherir.

2.Posté par Gora KANE le 07/12/2007 14:55
Salut! Curieusement je m'appelle Gora Kane et suis journaliste à Thiey le journal. Mais cela dit, depuis la publication de cet article mes confrères ne cessent de se moquer de moi. Alors please dites leur qu'il ne s'agit guère de moi.

3.Posté par . le 07/12/2007 16:32
fg

4.Posté par dofdiop le 07/12/2007 22:33
l'article dis bien GORA DIENG agent d'affaire ostrega si les journalistes ne savent plus lire alors pauvre de nous

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State