Référence multimedia du sénégal
.
Google

LENDEMAIN DE KORITE: Les Dakarois prolongent la fête

Article Lu 11028 fois

La frénésie qui a pris Dakar, la capitale du Sénégal, à la veille de la fête de Korité s’est brusquement estompée. Les rues de la ville sont presque désertes. Beaucoup de commerçants ont baissé rideau alors que nombre de fonctionnaires de l’administration ne se sont pas présentés à leurs lieux de travail.



LENDEMAIN DE KORITE: Les Dakarois prolongent la fête
Signe que Dakar n’a pas encore repris vie, il est 10 heures sur la ville et il n y a point d’embouteillages aux carrefours habituellement bouchés à cause du nombre de véhicules. Sur l’Avenue Cheikh Anta Diop, en face du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Fann, les véhicules de transports en commun appelés "cars rapides", attendent tranquillement des clients qui ne se présentent pas. La circulation sur cette avenue généralement pris d’assaut par les vendeurs à la criée est fluide, l’ambiance bien morose. Seules des entreprises privées la Sonatel et une banque marocaine fonctionnement normalement dans le secteur. Même le Chu de Fann, ne connaît pas les grandes affluences habituelles, comme si la korité avait cloué les malades...chez eux.

La même ambiance règne au centre-ville de Dakar où le commerce est quasi-inexistant. Ici également, les commerçants ont baissé rideau. Et le service fonctionne au ralenti dans beaucoup de ministères. Beaucoup de bureaux sont fermés, même si du reste les secrétariats fonctionnent normalement dans la plupart des services. Les cafés et restaurants dont la plupart avaient fermé durant le ramadan ont certes ouvert, mais point de client. "Il faudra attendre demain (ndlr, vendredi) pour que les gens reviennent", dit Rachel, un sénégalo-libanais qui gère un restaurant-café sur l’Avenue Georges Pompidou, au centre-ville de Dakar.

Le Conseil national du Patronat (Cnp) avait évalué au lendemain des fêtes de tabaski de l’année dernière, les pertes subies par l’économie sénégalaises à 5 milliards de francs Cfa. Le président de cette organisation patronale Baïdy Agne avait fustigé le déficit de la culture du travail au Sénégal.

Source Nettali

Article Lu 11028 fois

Jeudi 2 Octobre 2008





1.Posté par diallo le 02/10/2008 22:23
voici les raisons pour lesquelles nous sommes en retard. la korité c'est un jour les gars. En Chine, les gens ont droit a une semaine de congé dans l'année. juste pour dire que nous avec notre congé mensuel, cela nous suffit pas. on cherche des rallonges sur toutes les fêtes. wade est le premier non-chalant du pays lui qui donne a chaque fois des journées chômées et payées. bref voici le résultat aujourd'hui.

2.Posté par Jolofman le 02/10/2008 23:19
Mala la ko wakh. Ca ne doit meme pas surprendre personne. I bet that 80% des travailleurs administratif ne retourneront au boulot que Lundi.

3.Posté par Afriq le 03/10/2008 00:30
Senegal dagnou nelew!!!!

4.Posté par coco chanel le 03/10/2008 10:22
pays de fétards=pays pauvre c'est simple!!!!
Bonne fête thiiim

5.Posté par coco chanel le 03/10/2008 10:23
chanter, danser, niquer, aprés vous chialez on est pauvre on meurt de faim franchement les africains...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:44 Pénurie d’eau à Dakar : la véritable raison…

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State