Référence multimedia du sénégal
.
Google

LE VOL DE SEXE MISTERE: Un phénomène difficile à expliquer

Article Lu 11070 fois

Les prétendus vols ou rétrécissements de sexe d'homme sont un phénomène qui a gagné Ziguinchor où en une seule journée la police a enregistré 13 cas de «vol de pénis». Depuis quelque temps, dans la capitale du Sud, il ne se passe plus un jour sans qu'on ne crie aux agissements supposés ou réels de voleurs ou «rétrécisseurs» de sexe. Toutefois, malgré la psychose que ce «fléau» a fini d'installer, certains restent encore perplexes face à ce qui leur paraît invraisemblable.



Tout a commencé le 19 novem­bre dernier dans le quartier popu­leux de Yamatogne à Ziguinchor, des jeunes réunis en une séance de thé devant le domicile d'un de leurs copains, éprouvent tous la même sensation étrange de dou­leurs au bas-ventre après qu'un inconnu passant par-là leur a serré la main. Une sensation bizarre que même la familiarité qui les lient ne permettra de dévoiler sur le champ. C'était un peu gênant sur­tout que l'on ne parvenait pas à se l'expliquer.

Le jeune Abdou, un menuisier habitant le quartier Yamatogne, explique la scène pour le moins insolite. «Nous prenions du thé devant notre domicile familial. Un inconnu est passé et nous a salués en nous serrant tous la main avant de prendre congé de nous. Mais curieusement, dès après son départ, j'ai senti des douleurs

Etranges au bas-ventre. J'avais la sensation que mon sexe était en train de remonter vers le haut. Intrigué, je me suis levé et ai dit à mes amis que j'allais prendre un bain. Une fois dans les toilettes, j'ai trouvé mon sexe drôlement petit: Il était presque complètement entré dans mon pubis. Il avait tant rétréci que je n'en voyais que le bout. L'urètre s'était particulière­ment endurci», nous explique le jeune garçon, âgé d'une vingtaine d'années. Et Abdou de poursuivre la narration de sa mésaventure : «j'étais un peu gêné et n'ai rien dit».

Mais sa gêne allait se dissiper lorsqu'il a vu un de ses amis empoigner un homme et l'accu­sant d'avoir volé son sexe. Abdou et ses autres camarades reconnu­rent alors l'homme qui venait de leur serrer la main quelques moments auparavant. Aussi, comme libéré du lourd fardeau qui leur pesait, ils déclarent tous avoir constaté les mêmes bizarreries et se ruent sur leur bourreau. Le quartier est ameuté et comme une traînée de poudre, l'info fait le tour de la ville. L’accusé est conduit au commissariat de police de Yamatogne et est livré aux inspec­teurs enquêteurs. Malgré tout, les victimes continuent de souffrir leur martyre. «C'était gênant et j'avais peur à la fois», déclare Abdou soulagé de n'être pas le seul concerné.

Depuis lors, six autres person­nes ont été interpellées et tous pla­cées sous mandat de dépôt à la maison d'arrêt et de correction de Ziguinchor. Les mis en cause ont tous ou presque la particularité d'être des étrangers de passage à. Ziguinchor: Ils sont Gambiens et des Guinéens de Conakry et un Sénégalais. Autre curiosité, toutes ces scè­nes se sont déroulées dans le sec­teur de Yamatogne, exceptée celle qui a eu lieu au quartier périphéri­que de Lyndiane.

Source: Walf Gran Place

Article Lu 11070 fois

Mercredi 5 Décembre 2007





1.Posté par Thieuy le 05/12/2007 08:17
Deugue la dé ça existe. Bon kou beug gueum tu gueum sinon aussi so saguené rék yalla wane lako.

2.Posté par boy ndiago le 05/12/2007 10:29
pauvre sénégal! laissez ma casamance en paix!

3.Posté par tala le 05/12/2007 12:04
CASAMANCE MOMOU LOCKO ESPECE DE REBELLE

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State