Référence multimedia du sénégal
.
Google

LE TRÉSOR PUBLIC REMIS À FLOTS: La Sonatel rachète des actions de l’Etat à 22 milliards et lui verse 26 milliards en dividendes

Article Lu 11809 fois

C’est fait ! L’Etat, tout en conservant 21 % des actions de la Sonatel, sorte de « bloc stratégique » a vendu ses actions flottantes logées à la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) d’Abidjan. La transaction a été bouclée à la fin de la semaine dernière, entre le ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances Abdoulaye Diop et le Président-directeur général de la Sonatel, Cheikh Tidiane Mbaye. Au terme de la convention signée entre les deux parties, la Sonatel a versé 48 milliards de F CFA au Trésor : 22 milliards de FCFA pour les actions et 26 milliards de FCFA pour les dividendes. Outre ces 48 milliards de F CFA libérés par la Sonatel, 20 milliards de FCFA ont été obtenus par l’Etat sous forme de bons du Trésor auprès des banques commerciales. Plus de 100 milliards sont attendus du Fonds monétaire international (Fmi), d’organismes et de pays divers. Au terme d’une année 2008 particulièrement tendue pour les finances publiques, Abdoulaye Diop peut enfin afficher le sourire.



Depuis la semaine dernière, le Trésor public sénégalais respire. Outre la bouffée d’oxygène de 48 milliards de francs Cfa qu’elle vient recevoir de la Sonatel, plus de 100 milliards sont attendus d’autres organismes et de pays divers avant la fin décembre 2008. En effet, l’Etat du Sénégal, via son argentier, a vendu ses actions flottantes détenues au niveau de la Sonatel au premier opérateur de téléphonie du Sénégal. Aussi, Cheikh Tidiane Mbaye a-t-il transféré aux Finances 22 milliards de FCFA représentant le prix des actions Sonatel de l’Etat au niveau de la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) d’Abidjan. Cela n’empêche, l’Etat n’a pas vendu toutes ses actions Sonatel car il en a gardé 21% qu’il considère comme un « bloc stratégique ». La valeur de ces actions est estimée à plus de 400 milliards de francs Cfa. Cette vente officielle des actions de l’Etat a longtemps nourri les supputations. Selon des sources très sûres, la Sonatel en rachétant ces actions jusque-là détenues par l’Etat du Sénégal va les rétrocéder à son personnel. Avant de passer à l’acte à la fin de la semaine dernière, le ministre d’Etat, ministre des Finances Abdoulaye Diop a planifié, durant plusieurs mois, cette vente. En effet, il avait à ce sujet confié le pilotage de ce dossier à la Cellule de gestion du portefeuille de l’Etat, un démembrement de son ministère. Dans la foulée, un cabinet avait été même sélectionné pour réfléchir sur cette cession des actions détenues par l’Etat dans la Sonatel, en même temps qu’un autre était chargé de piloter le dossier de privatisation du Cices, en cours actuellement. À ces 48 milliards de FCFA viendront s’ajouter, pour bientôt, 20 milliards de FCFA obtenus par l’Etat sous forme de bons du Trésor auprès des banques commerciales. Ce n’est pas tout car l’Etat du Sénégal a sollicité le Fonds monétaire international (Fmi) et d’autres organismes ou pays pour boucler l’enveloppe de 200 milliards de F CFA. 156 milliards devraient être prélevés de cette somme pour permettre de résorber 90 % du montant de la dette intérieure. Depuis plusieurs semaines tous les chantiers financés par le Budget consolidé d’investissement (Bci) sont à l’arrêt, faute d’argent. Mais encore, chose rare, des entreprises comme Eifage, Cde, Cse, etc. étaient proches du dépôt de bilan ou en faillite, comme c’est le cas avec Jean Lefebvre Sénégal (Jls) asphyxiée de toutes parts. Sans compter de nombreuses Pme et Pmi.

Cheikh Mbacké GUISSE

Source: L'as

Article Lu 11809 fois

Mardi 25 Novembre 2008





1.Posté par wa pikine depuis new york le 25/11/2008 20:50
CE SONT TOUS DES VOLEURS, ILS VONT BOUFFER CET ARGENT JUSQU'AU CENTIME.

2.Posté par SIROU le 25/11/2008 20:51
D'ICI UNE SEMAINE YAURA PLUS RIEN,ILS VONT TOUT BOUFFER !!!

3.Posté par ouloundou le 26/11/2008 01:58
encore des milliards qu on va detourner et que nous les badolos vont payer.compatriotes vous auriez le vertige si on auditait les creances de l etat senegalais

4.Posté par Manoniane le 26/11/2008 12:02
Ce n'est pas en colmatant des bréches qu'on développe un pays. Le Sénégal n'a pas les dirigeants qu'il mérite.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State