Référence multimedia du sénégal
.
Google

LE RAPPORT D'AUDIT SUR LE PCRPE BOUCLÉ: La Cour des comptes demande des poursuites contre Salif Bâ

Article Lu 11623 fois

Clôturant le rapport d'audit entamé début 2004 portant sur le Programme de Construction et de réhabilitation du Patrimoine bâti de l'Etat (Pcrpe), les vérificateurs de la Cour des comptes ont décou­vert de graves anomalies. Ce qui les a poussés à demander la traduc­tion devant les juridictions de l'ancien ministre de l'Habitat et patron du Pcrpe en même temps à l'époque de la mission, Salif Bâ. Reste maintenant à savoir si le ministre de la Justice va activer la machine judiciaire. Au moment où le successeur de Salif Bâ, Baïdy Souleymane Ndiaye, remplacé par Modou Fall, est «fouillé» par l'Inspection générale d'Etat (Ige).



LE RAPPORT D'AUDIT SUR LE PCRPE BOUCLÉ: La Cour des comptes demande des poursuites contre Salif Bâ
Encore des poursuites judi­ciaires contre l'ancien ministre de l'Habitat et directeur du Pcrpe Salif Bâ, aujourd'hui député à l'Assemblée nationale ? Débutée depuis 2004, la Cour des comptes a bouclé le rapport d'audit du Pcrpe dont il était, à l'époque, en même temps le directeur mais aussi le ministre de tutelle. La mission de vérification, selon des sources très sûres, a découvert des éléments à charge contre l'actuel député à l'Assemblée nationale. D'autant que dans leur conclusion, les vérificateurs ne demandent ni plus ni moins que la traduction de Salif Bâ devant les juridictions compé­tentes pour «répondre des actes graves» décelés par les magis­trats. La machine judiciaire va-t-­elle encore s'emballer contre l'ancien ministre de l'Habitat ? Sans doute pour des raisons poli­tiques, le rapport accablant n'a pas été, pour le moment, trans­mis au parquet pour saisine de la Police judiciaire. Il n'en demeure pas moins que des sources bien informées affirment : «si le garde des Sceaux suit la Cour des comptes, ce sera une vraie tem­pête qui va être déclenchée. Et ce n'est pas seulement Salif Bâ qui y laissera des plumes». Dans le même temps, la Cour des comp­tes a bouclé depuis longtemps ses rapports sur l'Agence natio­nale pour l'emploi des jeunes (Anej) (NDLR : il s'agit de la ges­tion du prédécesseur de Abdou Khafor Touré) et l'Aprodak.

Il n'est pas téméraire de dire que ce rapport de la Cour des comptes a peu de chance d'être activé. Surtout que Salif Bâ est en train de reprendre du poil de la bête avec ses fréquentes descen­tes à sa base politique de Kaolack, à côté de ses audiences tous azimuts avec le président de la République. Déjà, l'ancien ministre de l'Habitat avait souf­fert le martyre dans l'affaire dite des chantiers de Thies au cours de laquelle, l'Inspection générale d'Etat (Ige) avait épinglé le Pcrpe pour non-reversement de Tva. A deux reprises, Salif Bâ avait eu à être placé sous mandat de dépôt.

Dans un premier temps avec Idrissa Seck, dans un second temps le même jour que le patron de Jean Lefebvre Sénégal (Jls), Bara Tall.

Source: L'as

Article Lu 11623 fois

Jeudi 29 Novembre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State