Référence multimedia du sénégal
.
Google

LE PS ET LA PREPARATION LIBERALE DE LA CAMPAGNE AGRICOLE: « Objectifs fantaisistes de production »

Article Lu 1555 fois

Le Parti socialiste (Ps) trouve que la préparation de la campagne agricole telle que les libéraux au pouvoir le déclinent souffre de ses objectifs fantaisistes avec ses programmes dits spéciaux. Dans une déclaration reçue hier à notre rédaction, les camarades de Ousmane Tanor Dieng s’insurgent contre « le pilotage à vue dans la conduite des affaires publiques, qui impactre négativement tous les secteurs de l’économie nationale… »



LE PS ET LA PREPARATION LIBERALE DE LA CAMPAGNE AGRICOLE: « Objectifs fantaisistes de production »
L’hivernage approche. Déjà la pluie est tombée dans certaines localités du pays, même Dakar a eu droit à ses goutelettes d’eau venues du ciel. Le pilotage à vue cependant dans la conduite des affaires publiques, « qui impacte négativement tous les secteurs de l’économie nationale, affecte plus durement l’agriculture, principale victime des errements cruels du régime d’Abdoulaye Wade », assurent les camarades de l’édile de Dakar, Khalifa Sall.

En effet, le secteur stratégique de l’agriculture est devenu, disent-ils, « sous l’alternance, le laboratoire d’essais d’une multitude de programmes dits spéciaux avec des objectifs de production d’une fantaisie grotesque ». Selon eux, « année après année, ces chimères, annoncées sans aucune étude de faisabilité, confirment l’incompétence congénitale du gouvernement libéral en matière de politique agricole et sa propension à secréter et à entretenir une caste de faux intermédiaires, véritables spéculateurs qui ont parasité le secteur agricole ».

Le président de la République en personne en avouant devant les ruraux que les intermédiaires ont plus capté la manne de sa Grande offensive pour l’abondance, la nourriture Goana semble ainsi apporter de l’eau au moulin socialiste à ce niveau, lorsqu’il reconnaît, au cours du Conseil présidentiel sur l’agriculture, que plus de 400 milliards de Fcf, ont été dépensé

Entre 2004 et 2009, prés de 155 milliards ont été engloutis dans ces programmes spéciaux sans aucune évaluation financière et technique, avancent quant à eux, les camarades de Serigne Mbaye Thiam. Ils trouvent que cela démontre que l’argent public destiné au monde rural a servi à enrichir des affairistes proches du pouvoir et que les objectifs de production fixés par le gouvernement n’ont jamais été atteints, ni même approchés.

Pour eux, « l’arachide et les céréales ont connu, dans la même période, une descente aux enfers, au grand désarroi des producteurs précarisés par les logiques spéculatives d’une part et d’autre part désorientés par l’improvisation des programmes et l’impréparation des campagnes agricoles ».

Pour eux, « l’échec retentissant de la supercherie que constitue la Goana et le fiasco scandaleux de la dernière campagne de commercialisation de l’arachide (seuls 4% de la production annoncée ont été achetés par SUNEOR) auraient pu légitimement conduire le gouvernement à tirer les enseignements des précédentes campagnes agricoles et à prendre dès le mois d’octobre de l’année écoulée des mesures significatives d’une préparation méthodique ».

Mais, constatent-ils, « au lieu de prendre les dispositions nécessaires à une bonne préparation de la prochaine campagne agricole, le gouvernement s’est empressé d’annoncer une soi-disant « révolution rurale » synonyme d’un énième programme spécial...

Les socialistes lui dénient le droit de se défausser par la même occasion sur de prétendus intermédiaires. Selon eux, « ces carences coupables du gouvernement ont abouti, aujourd’hui, à une situation catastrophique pour le monde rural où, après le début des précipitations, les semences, les engrais, le matériel agricole et les produits phytosanitaires ne sont toujours pas mis en place, encore moins distribués ».

C’est la raison pour laquelle, dans son communiqué d’hier, le Parti socialiste (Ps) considère que le temps est venu « d’abandonner les programmes sans lendemain pour consacrer les moyens de l’Etat à des mesures pertinentes et cohérentes à mettre immédiatement en œuvre ». Il invite en outre le gouvernement « à s’orienter résolument dans cette voie, après avoir engagé les nécessaires concertations avec les acteurs du monde rural, les organisations paysannes et les experts en questions agricoles, partenaires incontournables pour l’élaboration et l’exécution de toute politique agricole viable et performante ».

Madior Fall
Source SudQuotidien

Article Lu 1555 fois

Vendredi 22 Mai 2009





1.Posté par xam leep wakh leep le 22/05/2009 14:26
nous vous prions de bien vouloir presenter votre declaration des biens fonçiers et finançiers monsieur tanor dieng et eclaircir vos militants sur les 8 milliards que diouf vous a remis pour le compte du parti socialiste avant son depart.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State