Référence multimedia du sénégal
.
Google

LE PS DECORTIQUE LA LETTRE DU CHEF DE L’ETAT : « Abdoulaye Wade n’est pas à la hauteur de ses charges républicaines»

Article Lu 1648 fois

Les accusations de Me Wade contre le régime socialiste dans sa lettre réponse à Bennoo Siggil Senegaal continuent de soulever l’ire des socialistes. Ainsi après la réponse de Tanor sur les ondes de la radio « voice Africa », le Bureau Politique (Bp) du Parti Socialiste (Ps) est entré dans la danse pour indiquer que cette lettre est un véritable tract qui prouve, une fois pour toutes, qu’Abdoulaye Wade n’est pas à la hauteur



Wade n’a ni gloire, ni droit à tirer dans le monument de la renaissance africaine

« S’il est un domaine où le régime d’Abdoulaye Wade se distingue particulièrement, dans l’ordre de ses errements et de ses égarements, c’est dans cette délinquance organisée sous le couvert direct de l’Etat comme le dernier gros scandale qu’est le « Monument de la Renaissance Africaine ». C’est du moins l’avis du Bp du Ps qui s’est réuni hier. Ce qui apparaît dans cette nouvelle affaire fumeuse, à en croire l’instance dirigeante du Ps, « c’est une opération avérée de prévarication adossée à une collision négative entre l’Etat et son premier responsable ».

Il y a, tout d’abord, citent les socialistes, « cette ahurissante affaire de la cession d’une partie du domaine foncier de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor que le pouvoir a bradé, par le procédé courant du fait accompli, à partir du montage financier du projet ». Non seulement cette opération a engendré un préjudice financier de plusieurs dizaines de milliards qui porte sur le prix de cession sciemment sous évalué, mais elle a été réalisée suivant un schéma délictuel pour écarter les services financiers de l’Etat et détourner des fonds publics dans les comptes personnels des plus hautes autorités et de leurs proches intermédiaires », regrette le Bp du Ps

Alors que l’opinion n’avait pas fini de mesurer l’ampleur de ce scandale, toujours selon les socialistes, « Abdoulaye Wade, en personne, annonce la confiscation éhontée des droits de l’Etat du Sénégal sur le Monument, sous le prétexte qu’il en détient la propriété intellectuelle pour en avoir été l’auteur ». « L’incongruité de cette situation est telle que le Sénégal est le seul Etat au monde où le Président de la République en exercice est en relation d’affaires avec son pays », ajoute le communiqué.

Outre l’indécence de cet arrangement qui renseigne sur son irresponsabilité, Abdoulaye Wade doit savoir indiquent Tanor Dieng et ses camarades, qu’il n’a ni gloire, ni droit à tirer dans cette affaire pour n’avoir pas permis à tous les créateurs de proposer leurs œuvres à travers un appel à concurrence sur le projet. « Cette procédure transparente, qui avait été suivie pour le Mémorial de Gorée, était la plus indiquée parce qu’elle aurait permis de recenser toutes les offres et d’en sélectionner une, tout en sauvegardant, pour le présent comme pour l’avenir, l’intégralité des droits de la Nation sur l’œuvre sélectionnée », précise le Bp.

Abdoulaye Wade n’est pas à la hauteur de ses charges républicaines

De l’avis des socialistes, « il y a manifestement une volonté de s’approprier indûment les biens publics et un conflit d’intérêts qui transparaissent davantage dans la création d’une fondation qui servira d’officine de recyclage d’argent d’origine douteuse ». D’ailleurs, aux yeux des socialistes, « les mêmes méthodes fumeuses ont également cours dans l’organisation du 3ème FESMAN que les tenants du régime actuel veulent masquer dans une stratégie à priori perdante en tentant de la comparer à l’organisation du Festival Mondial des Arts Nègres ».

Au total, les affaires du « Monument de la Renaissance Africaine » et du FESMAN traduisent, à en croire l’instance dirigeante du Ps, « la personnalisation et la patrimonialisation du pouvoir d’Etat qui caractérisent le système Wade, lequel verse maintenant dans une déraison inquiétante ». Il suffit pour s’en convaincre souligne le communiqué du Bp du Ps, de lire la lettre réponse d’Abdoulaye Wade adressée à la Coalition Bennoo Siggil Senegaal. La teneur de cette lettre indigne de la fonction qu’il représente, montre, une nouvelle fois, qu’Abdoulaye Wade n’est pas à la hauteur de ses charges républicaines. Car à en croire les socialistes, « il n’hésite pas à parler de faits sans être en mesure d’établir leur matérialité et à verser, toute honte bue, dans l’affabulation en inventant des histoires qui n’existent que dans son subconscient ». « Cette lettre est un véritable tract qui prouve, une fois pour toutes, qu’Abdoulaye Wade reste un opposant au pouvoir qui fait dans l’amalgame, l’invective et la provocation », s’indigne le Ps.

Car dans le fond, le Ps relève qu’Abdoulaye Wade évoque dans sa lettre, sans aucune preuve, des faits qui se seraient prétendument déroulés sous le régime socialiste, et donc lorsqu’il était dans l’opposition et s’étonne qu’il ait attendu seulement aujourd’hui pour en parler. De même, il évoque des fautes de gestion qui se seraient déroulés sous l’alternance avec des Ministres qu’il a lui-même nommés. La seule question qui mérite d’être posée à Abdoulaye Wade pour les socialistes est celle là : « pourquoi, devenu Président de la République depuis 2000, n’a-t-il pas pris les mesures appropriées pour faire la lumière sur toutes ces prétendues affaires ? »

En tout état de cause, le Ps considère qu’Abdoulaye Wade et son régime ne peuvent s’absoudre de toute responsabilité dans l’élucidation de toutes les affaires soulevées dans la lettre de la Coalition Bennoo Siggil Senegaal, notamment l’assassinat de Maître Babacar SEYE dont la seule évocation lui fait perdre tout sang froid. « Malgré toutes ses tentatives d’ensevelir cette affaire dans les décombres de l’oubli et après avoir gracié les auteurs de ce crime de sang condamnés par la justice, indemnisé la famille du défunt dans le secret absolu et surtout fait voté par l’Assemblée nationale une loi amnistiant les auteurs et commanditaires de crimes, Abdoulaye Wade n’arrive toujours pas à dormir du sommeil du juste », conclut le communiqué.


Birahim NDIAYE
Source Sununews.com



Article Lu 1648 fois

Jeudi 6 Août 2009





1.Posté par SHADOW le 06/08/2009 22:07
BANDE DE SINGES ESPECE DE BATARD CESSEZ DE NOUS EMMERDER AVEC VOS CRITIQUES VOUS AVEZ DIRIGE CE PAYS ET VOUS N`AVEZ RIEN FOUTU WADE AY MOINS IL TRAVAILLE VOUS FEREZ MIEUX DE FAIRMER VOS SALES GUEULES ET DE CONTRIBUER AU DEVELOPPEMENT DU PAYS SINON RESTER DANS VOTRE GAGE
LES SENEGALAIS EN ONT MARRE DE VOS COMBINES FOUTEZ NOUS LA PAIX VOTRE TEMPS EST REVOLU

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State