Référence multimedia du sénégal
.
Google

LE PROCÈS DE LA SAISIE DE HACHICH D'UNE VALEUR DE 15 MILLIARDS REPORTÉ AU 30 JUIN: Les vrais détails de l'arrestation des présumés coupables

Article Lu 12276 fois

La saisie record de huit tonnes de haschich n'en finit de connaître des péripéties procédurières. Depuis deux ans que les commandi­taires présumés ont été appréhendés et placés en détention préven­tive, des contraintes liées à la complexité du dossier semblent retar­der le procès. Alors que la plupart des prévenus ont pu bénéficier de liberté provisoire (sauf deux), l'affaire, enrôlée en audience spéciale avant-hier mercredi 25, a été finalement reportée au lundi 30 juin prochain. Détails de cette saisie qui place notre pays au tableau des grandes plaques tournantes du trafic de drogue.



Suite à une information rela­tive à une importation d'une grande quantité de drogue en provenance du Pakistan par une société, dénommée "Téranga Import-Export", les éléments de la Douane, de concert avec l'Office central pour la répres­sion du trafic illicite de stupé­fiants (Ocrtis), mettent en oeuvre un dispositif de livraison surveil­lée et de filature pour arrêter les personnes impliquées. Munie de l'information, la brigade com­merciale des douanes du Mole 1 décide de faciliter les formalités douanières du conteneur pour mieux identifier les destinataires de la marchandise.

Le lundi 27 mars 2006, après l'enlèvement du conteneur, Momar Diop, agent des douanes est chargé d'escorter le conte­neur jusqu'au lieu de dépotage situé vers Thiaroye. Une filature a été aussitôt entreprise par les éléments de l'Ocrtis qui aboutit à l'interpellation d'un individu de type arabe qui dit s'appeler Abdelakrim Slimani et d'un Sénégalais nommé Amadou Bator Samb. Une fouille minu­tieuse sur Abdelakrim permet de retrouver tous les documents relatifs au dédouanement du conteneur avec un jeu de clés et des cadenas. Après une perquisi­tion à leur domicile à la Médina, il est découvert les documents afférents à la location du maga­sin sis à Thiaroye. Lorsque les jeux de clés ont été introduits dans les cadenas, les conteneurs se sont ouverts. Dedans, un nombre important de colis de coton. Les éléments enquêteurs reçoivent aussitôt l'ordre de ramener au port le conteneur pour son passage au scanner afin de détecter la partie contenant la drogue. Cette partie a été trou­vée au fond du conteneur avec une paroi en fer. Après avoir enlevé le coton, la paroi en fer a été défoncée pour atteindre la drogue dissimulée à cet endroit. L'opération a permis de décou­vrir 4.897 kg de haschich en pla­quettes d'un kilogramme, 3.495 kgs de haschich en plaquettes de 5 kilos (soit 699 plaquettes), 101 balles de déchets de coton. Au total 8,392 tonnes de hachich ont été enregistrées à la pesée.

Entendu, Mor Fall reconnaît avoir loué le magasin au sieur Abdelakrim et à son compagnon Amadou Bator Samb. Interrogé à son tour, Abdelakrim reconnaît être venu au Sénégal dans le but de récupérer le conteneur. Il ajoute avoir reçu 23.000 euros soit 15 millions de francs cfa d'un Hollandais, Hans, pour mener l'opération. Amadou Bator Samb lui, déclare ne pas connaître le contenu du conteneur. Il sou­tient que Abdelakrim est un ami à qui il a tout simplement aidé à faire des démarches en vue d'ob­tenir un local pour stocker sa marchandise constituée de coton et d'ordinateurs. Poussant à fond l'enquête, les éléments de l'OCRTIS mettent la main sur Abdourazack Guèye, Rokhaya Cissé et Antonius Cornéluis Poll. En ce qui concerne Abdourazack, son nom et ses cordonnées figu­rent sur le connaissement base duquel, le conteneur a été dédouané. Il précise que c'est le nommé Abdoulaye Diène qui lui a présenté les documents relatifs à la Société «T'éranga-Import-­Export» pour l'établissement du connaissement. Il est établi que le conteneur a été importé de Karachi (au Pakistan) vers Dakar par la Société «Téranga-Import-­Export» appartenant à la dame Rokhaya Cissé et au sieur Antonuis Cornéluis Maria Poli. Interrogé à son tour, Abdoulaye Diène reconnaît avoir été démar­ché par Rokhaya Cissé pour s'oc­cuper du dédouanement du conteneur. Cette dernière ne reconnaît pas les faits mais confirme être associée à Poll dans la société. Quant à Poll, il reconnaît que le conteneur lui a été envoyé par Khans. Tout ce monde avait été arrêté. Aujourd'hui, seuls Abdelkarim et Rokhaya Cissé, continuent de croupir en prison. Tout le reste des prévenus dans cette affaire, bénéficier de la liberté provisoire. Retenu en audience pour le Mercredi der­nier, 25 Juin, le, juge a estime. encore une fois reporter l'au­dience au Lundi 30 juin.

Vieux Amadou Fall

Source: L'as

Article Lu 12276 fois

Samedi 28 Juin 2008





1.Posté par gilles le 28/06/2008 09:56
c'est tout simplemnt louche pouquoi vous n'arrivez pas au sommet de l'etat

2.Posté par diaw le 28/06/2008 09:25
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State