Référence multimedia du sénégal
.
Google

LE PROCES BAÏLA WANE - LATIF COULIBALY ENCORE REPORTE : L’affaire jugée vendredi 25 janvier en audience spéciale

Article Lu 1765 fois

Abdou Latif Coulibaly était hier à la salle d’audience du tribunal correctionnel de Dakar pour être jugé conformément à la loi par la première chambre correctionnelle du tribunal régional hors classe de Dakar. Mais le procès à été renvoyé au 25 février prochain, en audience spéciale. Motif du renvoi : l’une de ses coprévenus a accouché, hier.



LE PROCES BAÏLA WANE - LATIF COULIBALY ENCORE REPORTE : L’affaire jugée vendredi 25 janvier en audience spéciale
C’est donc le 25 janvier prochain que les responsables de l’Agence de distribution de presse (Adp), ceux de la maison d’édition La Sentinelle ainsi que ceux de l’imprimerie Monteiro (poursuivis comme auteurs principaux), de même que « leur complice », le journaliste-écrivain Abdou Latif Coulibaly, feront face au juge Malick Lamotte de la première chambre correctionnelle du tribunal régional hors classe de Dakar pour être jugés. Le procès qui devait se dérouler, hier, a été renvoyé, sur demande des avocats de la défense. En effet, dans un premier temps, les avocats ont demandé le renvoi de l’audience pour que les témoins qu’ils ont cité qui ne sont autres que les plaignant, Baïla Wane et ses collaborateurs, puissent comparaître. Le juge a jugé que ce moyen soulevé pour obtenir le renvoi n’est pas opérant. Aussi a-t-il rejeté cette demande de renvoi. Mais les avocats des responsables de l’imprimerie Monteiro sont revenus à la charge pour dire que l’une des prévenus, Marie Antoinette Monteiro, a accouché, hier lundi, et par conséquent est en congé maternité. Ce qui fait qu’elle ne pourra pas comparaître. Un argument que le président du tribunal a jugé recevable. Il a ainsi prononcé le renvoi à une audience spéciale compte tenu de la complexité de cette affaire et de l’éventualité que le procès va durer.

On se rappelle qu’à l’origine de cette affaire, il y a la sortie du livre d’Abdou Latif Coulibaly titré : « Lonase : chronique d’un pillage organisé », paru aux éditions La Sentinelle et faisant état de malversations financières dans la boîte dirigée par Baïla Wane qui, se sentant diffamé, a porté plainte pour « laver son honneur ». L’affaire avait été appelée une première fois le 11 septembre dernier avant d’être renvoyée au 18 décembre. Les parties civiles visent la diffamation et les injures publiques. Ils estiment que les auteurs principaux du délit sont la maison d’édition La Sentinelle, l’imprimerie Monteiro qui a imprimé le livre et l’Agence de distribution de presse (Adp). Abdou Latif Coulibaly comparaîtra alors à la barre, aux côtés de Babacar Sall de la maison d’édition La Sentinelle, Marie Antoinette Monteiro de l’imprimerie Monteiro et Jacques Martinez de l’Adp.

Source: Nettali

Article Lu 1765 fois

Mardi 18 Décembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State