Référence multimedia du sénégal
.
Google

LE NANTISSEMENT DES ACTIONS SONATEL FINALEMENT ABANDONNÉ: L'État a bénéficié de concours financier de l'ordre de 130 milliards de francs, Cfa

Article Lu 1920 fois

Le nantissement de 9,8% des actions Sonatel sur lequel s'étaient accordés l'Etat et les travailleurs de la Sonatel, après l'abandon du très contesté projet de vente, n'a finalement pas eu lieu, L'Etat a bénéficié de concours financiers de l'ordre de 130 milliards de francs Cfa, dont plus de 50 milliards sous forme de dons et le reste sous forme d'appuis, après avoir accepté de réduire son budget.



LE NANTISSEMENT DES ACTIONS SONATEL FINALEMENT ABANDONNÉ: L'État a bénéficié de concours financier de l'ordre de 130 milliards de francs, Cfa
130 milliards de francs Cfa de concours financiers. Dont une partie sous forme d'appuis et «plus de 50 milliards sous forme de dons». C'est la manne financière récoltée par le Sénégal en acceptant d'enterrer son idée de nantir les actions Sonatel, suite à l'opposition essuyée par son projet de les vendre. La révélation a été faite par Mamadou Aidara Diop, Secrétaire général du Syndicat des travailleurs de la Sonatel, qui révèle qu'«il y a une partie même de cet argent-là qui a été investie dans la remise à flot des travaux communément appelés chantiers de l'Anoci. C'est pourquoi vous avez vu qu'à un moment, donné les travaux ont vite redémarré. C'est une partie des dons, 50 ou 52 milliards ont été dirigés dans la finalisation de ces travaux».

Le nantissement consistait à déposer les actions comme hypothèque, à emprunter de l'argent et les récupérer le moment venu après avoir rem­boursé. Toutefois, l'affaire n'est pas encore

bouclée. Car, selon M. Diop, «le problème reste encore. Parce que France Telecom n'a pas entière­ment abandonné». C'est pourquoi il annonce que, dans les semaines à venir, ils vont déposer une plate-forme dont certains aspects sont la consoli­dation des positions de l'Etat, la renégociation du pacte d'actionnaire, la renégociation de la stratégie de croissance externe de Sonatel. Des correspondances dans ce sens vont même être adressées au Pdg de France Telecom et à l'Etat, «pour relancer le débat». Un refus d'abandonner la vigilance que M. Diop justifie par le fait que «le nantissement est abandonné, mais le sort des actions n'est pas totalement scellé». Par ailleurs, il indique qu'ils sont disposés à envisager avec l'Etat «des mesures d'accompagnement qui permettent de consolider la préférence nationale: dans le processus de privatisation et de libéralisation de notre économie».

Birane Lo
Source Le Populaire

Article Lu 1920 fois

Dimanche 8 Novembre 2009





1.Posté par Jason le 08/11/2009 13:37
France Télécom ne lachera jamais; nous son plus! Wade et familles arbitrez!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State