Référence multimedia du sénégal
.
Google

LE MINISTRE OUSMANE NGOM ET COMPAGNIE se livrent à des actes de vandalisme à Kaolack

Article Lu 11018 fois


LE MINISTRE OUSMANE NGOM ET COMPAGNIE se livrent à des actes de vandalisme à Kaolack
Les services du ministre Ousmane Ngom se sont livrés lundi à de «vraies actes » de vandalisme sur le site de l'usine de. textile, la Sotexka de Kaolack détenue en location gérance par la société Indosen Sénégal de Ibrahima Macodou Fall. Prétextant d'un inventaire, les ser­vices du ministère des mines et de l'Industrie se sont présentés dans les locaux de l'usine pour en expul­ser les occupants. Avec comme seul et unique argument : Indosen n'a pas respecté le montant du... loyer. Cela sans passer par la voie nor­male : la justice. Les services de Ousmane Ngom ont chassé comme des malpropres les travailleurs de l'usine et ont mis à la place des vigiles avant de changer les clés pour s'emparer des locaux de l'usine. Alerté, Macodou Fall égale­ment patron des Nouvelles sociétés textiles du Sénégal (Nsts) est arrivé de Dakar et a saisi un huissier auprès de la Cour d'Appel de Kaolack pour constater ce «voie de faits » commis par Ousmane Ngom et compagnie. Pire, les autorités ont décidé de mettre sur le site Jean Marc Secondi le patron de la défunte société Sotiba Simpafric qui n'existe plus. Cette entreprise a été transformée depuis des années en Société civile immobilière. D'ailleurs, le site de l'usine sise sur la route de Rufisque a été vendu à divers acheteurs immobiliers.

Ibrahima Macodou Fall a porté plainte contre X auprès du procureur du tribunal régional de Kaolack. Ses partenaires indiens sont en train de préparer une plainte qui sera directe­ment adressée au ministre d'Etat, Ousmane Ngom dans les jours à venir. II faut dire que Ibrahima Macodou Fall est déjà un second Bara Tall. Sous prétexte qu'il doit au Fonds de promotion économique (Fpe) de l'argent, ses usines de Thiès, Kaolack et Louga sont à l'ar­rêt. En réalité c'est le patrimoine foncier des usines Nsts et Sotexka qui intéressent certains tenants du pouvoir : le nom qui revient le plus dans cette affaire est l'actuel prési­dent du sénat Pape Diop. Indosen Sénégal avait loué la Sotexka qui n'appartient pas du tout à l'Etat : elle est société à participation publique majoritaire avec 60 pour cent des actions détenues par l'Etat du Sénégal.

El Malick SECK

Source: 24 Heures

Article Lu 11018 fois

Mercredi 23 Juillet 2008





1.Posté par iles damnes de wade le 23/07/2008 13:24
en parlant d etat voyou bush devait parler du senegal.C est trise des malpropres et des malfrats nous gouvernent.malheur a nous depuis le 19 mars 2000

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State