Référence multimedia du sénégal
.
Google

LE MARI DE AÎDA MBODJ FAIT ARRÊTER LA CO-EPOUSE DE L'EX MINISTRE DE LA FEMME

Article Lu 11977 fois

Rien ne va plus entre la dame Fatou Binetou Ngom et son mari Cheikh Modou Guèye. En effet, la coépouse de l’ex-ministre de la Femme, Aïda Mbodji (4e femme de M.Guèye), a passé la nuit d’hier à la brigade de gendarmerie de Ouakam sur plainte de son mari et sur instruction du procureur de la République. Elle sera déférée ce matin au parquet et risque de passer la Tabaski loin de ses enfants. Ce qui vaut à la dame des bisbilles avec la justice, c’est une plainte pour injures déposée par son mari le 05 décembre dernier. Auditionnée une première fois, elle a été laissée libre avant d’être convoquée à nouveau, hier vers 17 heures. Sa surprise sera grande lorsqu’une fois à la brigade, on lui a notifié sa garde-à-vue pour être déférée ce matin au parquet.



LE MARI DE AÎDA MBODJ FAIT ARRÊTER LA CO-EPOUSE DE L'EX MINISTRE DE LA FEMME
Fini alors les temps où Fatou Binetou Ngom et Cheikh Modou Guèye filaient le parfait amour. Un compagnonnage qui a duré une vingtaine d’années. Vingt ans de vie commune au cours de laquelle le couple a eu 4 «bouts de bois de Dieu» dont le plus âgé à 17 ans. Mais depuis quelque temps, selon des sources dignes de foi, à la place d’un couple, on a un homme et une femme qui vivent une situation conflictuelle. Au point que les mots ont commencé à voler bas. Fatou Binetou Ngom, toujours selon nos sources dignes de foi, entourée de ses enfants qui ont assailli la brigade de Ouakam, est effondrée. Elle est au bord des larmes.

En effet, elle s’en veut d’être tombée aussi naïvement dans le piège tendu par son mari. Alors qu’elle répondait à son tour aux précédentes injures de son mari, ce dernier, à l’insu de la dame, avait pris la précaution de l’enregistrer. Et c’est sur la base de cette « preuve» sonore que monsieur a porté plainte. Joint au téléphone, hier, pour vérifier l’information et recueillir sa version des faits, Cheikh Modou Guèye a soutenu que «c’est une affaire privée » et qu’il «ne peut pas en parler publiquement.» Motus et bouche cousue.

Source: L'observateur

Article Lu 11977 fois

Jeudi 20 Décembre 2007





1.Posté par pat le 20/12/2007 11:31
c'est tout simplement injuste si l'on sait que l'enregistrement sonore n'est pas une preuve juridique, laissez au moins cette dame féter en famille la tabaski, c'est de l'humiliation simplement injuste ait la justice.

2.Posté par DIAGNE le 20/12/2007 12:27
je ne comprend pas pourquoi méler Mme Aida mbodj à ce problème?

3.Posté par kasse le 20/12/2007 15:13
ciao vera le pire alla ne pas les tretre ciao

4.Posté par ousin le 20/12/2007 16:02
hey mon cher je sait que tu nest pasw gallan et aussi tu est un maniaque xesuel mais de grace respect les femmes je ne te connais pas mais tu es anime par l argen et tu ne respect pas hier mais soit honnete quand meme

5.Posté par MOI le 20/12/2007 17:44
Koleuré guanawe léye fété...

Yawe do rousse saye dome, "mon pére a envoyé ma mére en Prison..." Voilà ce qu'ils vont retenir de toi, kilifa bou tole ni yawe, do rousse sakh...


6.Posté par dia le 20/12/2007 18:22
Monsieur de grace pense aux enfants ?

7.Posté par pape le 20/12/2007 20:48
mias degenna yabe aida mb lothie youname ba genne defe foto thie artigalbi


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State